Actualité automobile

Ferrari Roma (2019) : italienne de charme

Après les F8 Spider et autres 812 GTS, Ferrari lève le voile sur un inédit coupé deux places baptisé Roma et rendant hommage à l’élégance italienne.

Ferrari Roma 2019 2

Si l’automobile est décriée de toutes parts, ce n’est pas cela qui semble arrêter les constructeurs, qui ont fait de cette année 2019 celle de toutes les nouveautés, et ce dans tous les segments, qu’il s’agisse de celui des citadines, des électriques ou des modèles plus haut de gamme. Et pour cause, les sportives sont loin d’être condamnées, et s’il y a bien une marque qui nous le prouve, c’est Ferrari, le constructeur n’ayant pas lésiné sur les nouveautés cette année. Et pour cause, après les F8 Tributo et Spider, la SF90 Stradale et la 812 GTS, la marque au cheval cabré revient sur le devant de la scène avec un tout nouveau modèle, la Roma, justement dévoilée lors d’un évènement ayant eu lieu dans la ville éternelle. Uniquement annoncé via un mystérieux teaser publié quelques heures plus tôt, le coupé a réussi l’exploit de rester secret jusqu’au bout, prenant tout le monde de court avec une très belle surprise. 

Et pour cause, dès le premier regard, on comprend que cette Ferrari Roma n’a rien à voir avec le reste de la gamme, s’affranchissant ici de tout trait et appendice superflu pour afficher des lignes épurées et élégantes à souhait. A l’avant, les optiques sont fines et étirées, s’intégrant sur un long capot évoquant ce que fait Aston Martin. Celui-ci est par ailleurs terminé par calandre inédite et très discrète, peinte couleur carrosserie. Celle-ci n’est d’ailleurs pas sans nous rappeler les 250 GT 2+2 et 250 GT Berlinetta, qui ont servi d’inspiration pour l’élaboration du dessin de cette nouvelle arrivante dans la gamme. Longue de 4,65 mètres, cette Ferrari Roma s’affranchit par ailleurs de tout appendice aérodynamique, puisque l’arrière est dénué de tout aileron, même minime, bien que nous remarquons tout de même un imposant diffuseur intégrant quatre sorties d’échappement. Les quatre feux sont quant à eux reconduits, adoptant ici une forme toutefois inédite. 

A l’intérieur aussi, tout change, avec une présentation qui évolue considérablement et qui se tourne désormais plus vers le confort. Plutôt typé GT tout en restant évidemment sportif, l’habitacle est désormais séparé en deux par une console centrale très haute, intégrant diverses commandes, ainsi qu’un écran de 8,4 pouces installé en position verticale. L’instrumentation devient désormais 100 % numérique, avec un large écran de 16 pouces positionné derrière le volant, et affichant l’ensemble des données relatives à la conduite. On note également qu’un autre écran est quant à lui positionné juste devant le passager, même si celui-ci devrait être optionnel, comme c’est actuellement le cas. Enfin, le volant se modernise également et adopte des touches à retour haptique, en lieu et place des boutons traditionnels. De leurs côtés, les sièges semblent moins typé sport que sur les modèles actuels, et invitent au voyage, à bord de ce coupé qui ne pourra accueillir que deux passagers. Même si le volume de coffre n’a pas été précisé, on s’imagine déjà assez bien partir en virée sur la côte normande à son volant… 

Noble cavalerie

Ferrari Roma 2019 3

Si le style est quelque peu révolutionnaire pour la marque, la motorisation de cette Ferrari Roma l’est en revanche un peu moins, mais c’est loin d’être un reproche, bien au contraire. Et pour cause, se loge sous le capot du coupé un V8 3,9 litres turbocompressé, le même que l’on retrouve sur les F8 et autres Portofino et qui a été élu à plusieurs reprises Engine of the Year. Celui-ci est ici associé à une nouvelle transmission à double embrayage et huit rapports, inaugurée sur la Ferrari SF90 Stradale, qui se distingue toutefois par sa motorisation hybride de 1.000 chevaux. Si cette Roma ne revendique quant à elle que 620 équidés pour 760 Nm de couple, les performances sont tout de même loin d’être décevantes, avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3,4 secondes, pour une vitesse de pointe affichée à plus de 320 km/h. Reposant sur un nouveau châssis, cette Ferrari Roma affiche par ailleurs un poids plutôt raisonnable de 1,47 tonne à sec, avec un rapport poids/puissance de 2,37 ch/kg. 

Positionnée en bas de la gamme aux côtés de la Portofino, cette Ferrari Roma devrait afficher des tarifs assez proches, tournant sans doute autour des 200.000 € hors options. La date de lancement officielle n’a quant à elle pas encore été annoncée par la marque, qui donne pour l’instant assez peu d’informations sur cette nouvelle arrivante, vue par certains comme la réinterprétation tant attendue de la Dino, évoquée dans la presse depuis plusieurs années. Ferrari n’a rien confirmé à l’heure actuelle, et il faudra sans aucun doute attendre un peu avant d’avoir plus d’informations sur celle qui devait notamment rivaliser avec l’Aston Martin Vantage et autres Mercedes-AMG GT. 

Marie Lizak

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer