Citroën C5 Aircross : le SUV débarque en Europe

Après une présentation à Shanghai l’an dernier, le Citroën C5 Aircross se montre désormais en Europe. Il remplace la berline éponyme, dernière représentante de l’espèce dans une gamme désormais dominée par les SUV.

Citroën C5 Aircross 2018

Il y a maintenant trois ans, Citroën levait le voile sur son concept Aircross, préfigurant le futur C5 Aircross, dont la présentation avec les pays asiatiques a déjà été faite en avril dernier. Aujourd’hui, c’est désormais dans sa version européenne que le SUV se montre, venant définitivement enterrer la berline éponyme, dont la carrière s’est quant à elle terminée l’an dernier. L’extinction de la dernière représentante d’une espèce, ça attriste forcément un peu, mais la marque aux chevrons n’en a que faire et affiche clairement son but : séduire une clientèle demandeuse de véhicules hauts perchés, afin de continuer sur sa lancée. Il faut dire que l’année a plutôt bien commencé, avec une hausse de 7 % des ventes en avril pour le constructeur, par rapport à l’an dernier, grâce notamment à de très bons scores pour la C3 Aircross.

Esthétiquement, cette nouvelle C5 Aircross reste identique à la version chinoise, avec un design hérité des dernières productions de la gamme. La face avant reprend en effet la signature lumineuse à double étages de la C3 et de sa version surélevée, ici avec un look plus musclé, apportant une impression de robustesse supplémentaire. L’influence de la C4 Cactus est elle aussi bien présente, avec l’arrivée de discrets Airbump désormais dissimulés sur les bas de caisse et non plus au centre des flancs comme auparavant sur la C3. Avec une longueur de 4,50 mètres la nouvelle C5 Aircross reste dans la moyenne du segment, face aux Renault Kadjar, Peugeot 3008 et autres Volkswagen Tiguan, ses principaux rivaux. Ultra-personnalisable comme le reste de la gamme, le SUV propose pas moins de 30 combinaisons de couleurs extérieures, ainsi que cinq pour l’habitacle.

Forte du programme Citroën Advanced Comfort, cette C5 Aircross bénéficie d’un habitacle chaleureux et confortable, bien évidemment. Il se distingue de la version chinoise par sa banquette arrière avancée, qui lui permet de gagner quelques litres de coffre, passant de 580 à 1.630 litres, au détriment de l’espace aux jambes. Un atout pour le SUV, qui vient là encore s’immiscer dans la moyenne par rapport à la concurrence. Afin d’offrir une expérience optimale aux passagers, cette nouvelle mouture s’offre une insonorisation améliorée, des sièges épaissis et massants en option, ainsi qu’un système de purification de l’air. Le conducteur est également assisté par un combiné digital de 12,3 pouces, qui vient épauler l’écran tactile de 8 pouces positionné sur la console centrale. Compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, il accueille également l’ensemble du système d’info-divertissement, ainsi que la navigation 3D avec trafic en temps réel. Nous retrouvons également la caméra ConnectedCAM inaugurée par la Citroën C3 et permettant de prendre photos et vidéos d’un simple appui.

Une motorisation hybride à venir

Citroën C5 Aircross 2018

Sous son capot, la nouvelle C5 Aircross proposera une gamme de motorisation assez restreinte, mais suffisante pour répondre à la demande des clients. En essence, le trois cylindres 1,2 litre PureTech de 130 chevaux constituera l’entrée de gamme avec la boîte manuelle, tandis que nous retrouverons le nouveau quatre cylindres 1,6 litres PureTech de 180 chevaux, déjà présent sur le DS 7 Crossback, associé uniquement à la boîte EAT8. Du côté des diesel, les puissances sont identiques, mais le BlueHDi 130 peut quant à lui désormais également bénéficier de la boîte automatique EAT8. Une version hybride d’environ 225 chevaux est également prévue pour 2019, avec une autonomie en mode tour électrique annoncée à 60 km environ.

Comme la C4 Cactus, le SUV se dote de série des suspensions à double butées hydrauliques, promettant un effet tapis volant et un confort quasi-inégalé sur le segment. Si la transmission intégrale n’est pour l’heure pas encore d’actualité, nous retrouverons le système Hill Assist Descent Control identique à celui de la Peugeot 3008, permettant de franchir des côtes instables en toute sécurité. Les aides à la conduite sont également de la partie, avec notamment l’Active City Brake, le système de surveillance actif des angles morts ainsi que le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go et l’alerte active de franchissement de ligne. Des technologies qui permettent au SUV de faire un premier pas vers la conduite autonome, et qui s’ajoutent aux nombreuses autres que sont le détecteur de fatigue, le Park Assist ou encore la Vision à 360°.

Déjà sorti en Chine depuis peu, la nouvelle Citroën C5 Aircross sera lancée en France à la fin de l’année et sera produite dans l’usine PSA de Rennes-la-Janais, en Bretagne. Aucun tarif n’a pour l’instant été dévoilé pour le SUV aux chevrons, mais celui-ci devrait se situer sans doute en-dessous des 26.300 € de la Peugeot 3008, afin de se démarquer sur le segment. Un positionnement qui devrait notamment lui permettre de chasser sur les terres des Renault Kadjar et autres Hyundai Tucson, ses principaux rivaux pour l’instant.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s