Francfort : les dix nouveautés à ne pas rater ! [Partie 1]

Alors que le salon de Francfort vient tout juste d’ouvrir ses portes, Une Fille Au Volant vous offre un petit guide des dix nouveautés les plus incontournables de cette édition 2017. Pour planifier un achat, découvrir de nouveaux modèles ou simplement rêver, petit tour express des lancements à ne louper sous aucun prétexte !

Ferrari Portofino

Ferrari Portofino Francfort 2017

C’est loin de sa terre natale que la Ferrari Portofino fait sa première apparition publique, au cœur du salon de Francfort. Présentée dans deux configurations, la remplaçante de la California T s’offre un look plus agressif que sa devancière, avec des optiques plus effilées et un nouveau bouclier avant.
Sous son capot, la supercar de Maranello conserve le V8 3,9 litres biturbo de sa grande soeur, gagnant ici 40 chevaux pour passer la barre symbolique des 400 équidés. Le 0 à 100 km/h est abattu en 3,5 secondes, tandis que la vitesse de pointe culmine quant à elle à 320 km/h.

Déjà disponible à la commande, la Ferrari Portofino est affichée à partir de 196.000 € en Italie.

Mini Electric Concept / Mini John Cooper Works GP Concept

Chez Mini, on a deux manières de voir la vie, à travers deux philosophies bien distinctes. La première, c’est l’avènement du zéro-émission, et ça, c’est encore la Mini Electric Concept qui l’illustre le mieux. Arborant des lignes futuristes, cette étude de style embarque une motorisation 100 % électrique et devrait préfigurer une version de série, attendue pour 2019.

D’un autre côté, Mini n’en oublie pas son héritage sportif et compte bien le rappeler avec sa John Cooper Works GP Concept, un véhicule survolté et agressif à souhait grâce à ses nombreux appendices aérodynamiques et son imposant aileron. Au cas où la question vous tarauderait, le numéro 0059 apposé sur l’aile avant n’est autre que l’année de naissance de la Mini originelle, en août 1959 pour être plus précis. Aucune indication sur sa motorisation n’a été donnée, mais elle pourrait reprendre le quatre cylindres 2,0 litres turbo de 231 chevaux de l’actuelle John Cooper Works.

Citroën C3 Aircross

Citroën C3 Aircross Francfort 2017

Si les constructeurs allemands sont légion à Francfort, un irréductible français subsiste, et vient fièrement porter les couleurs du groupe PSA chez nos voisins d’outre-Rhin. Cette marque, c’est Citroën, qui nous présente pour la première fois son nouveau C3 Aircross, version bodybuildée de la citadine déjà lancée sur le marché depuis plusieurs mois.

Remplaçant le C3 Picasso, le petit SUV adopte un style à l’image des dernières productions de la firme, c’est-à-dire fun et ne se prenant pas au sérieux. On adhère ou pas, mais tout porte à croire que le succès sera au rendez-vous.
Au total, cinq motorisations essence et diesel sont proposées, pour des puissances s’échelonnant de 82 à 130 chevaux, pour un prix débutant à partir de 15.950 €.

Renault Mégane RS

Renault Mégane RS Francfort 2017

On l’attendait, la voici enfin ! Après d’innombrables images camouflées et autres rumeurs, la Renault Mégane RS montre enfin le bout de son capot à Francfort, pour le plus grand plaisir des passionnés de la marque au losange. Présentée dans sa robe exclusive Orange Tonic, la sportive française s’offre un look dynamique grâce aux divers appendices aérodynamiques sur les boucliers avant et arrière.

Sous son capot, la Mégane RS embarque le quatre cylindres 1,8 litre de l’Alpine A110 développant 280 chevaux et 390 Nm de couple, tandis que le système 4Control avec les quatre roues directrices fait son apparition.

Le carnet de commandes ouvrira dès le mois de décembre, mais il faudra encore patienter avant l’arrivée de la version Trophy, forte de quelque 300 équidés et d’un couple de 400 Nm.

Mercedes-AMG Project One

Mercedes-AMG Project One Francfort 2017

Ferrari et McLaren n’ont qu’à bien se tenir, car du côté de chez Mercedes, la guerre est déclarée avec cette Project One, encore sous la forme d’un concept mais très proche de la version de série. Pas moins de quatre moteurs électriques viennent assister le V6 turbo hérité de la F1 afin de cracher quelque 1.000 chevaux. Les chiffres de performances ne sont quant à eux pas connus mais il y a fort à parier pour qu’ils soient totalement ahurissants.

D’ailleurs, quelques indiscrétions ont pu être entendues sur le stand, et Lewis Hamilton aurait notamment affirmé que les sensations à son volant étaient proche de celles ressenti à bord d’une monoplace. On ne demande qu’à voir… 😉

Rendez-vous très bientôt pour la seconde partie !

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s