Actualité automobileSalon de Munich

Salon de Munich 2021 : les dix modèles les plus attendus

Prévue du 7 au 12 septembre prochain, la première édition du salon de Munich arrivera avec son lot de nouveautés. Découvrez les dix modèles star de l’évènement allemand.

On voit enfin la fin du tunnel. Alors que la crise sanitaire a contrait tous les salons automobiles à garder leurs portes closes depuis le début de l’année 2020, voilà l’horizon commence à s’éclaircir. Si l’épidémie n’est pas encore derrière nous, la situation s’améliore, pour le plus grand plaisir des passionnés et des constructeurs. Car même si ceux-ci ont tendance à délaisser les salons, ils sont encore nombreux à croire à de tels rendez-vous, qui restent d’excellents vecteurs d’image. C’est donc le salon de Munich, qui remplace désormais Francfort, qui signe donc le grand retour des évènements internationaux et qui ouvrira ses portes du 7 au 12 septembre prochain. Si une grosse poignée de marques seront aux abonnés absents, dont l’intégralité du groupe Stellantis ainsi que Kia, les nouveautés seront nombreuses lors du salon allemand. Une Fille au Volant vous propose de découvrir les dix modèles qui joueront les têtes d’affiche lors de cet IAA 2021.

Dacia Bigster concept

Photo Dacia Bigster Concept

Déjà dévoilé quelques mois plus tôt, le Dacia Bigster ne sera pas encore montré sous sa forme définitive, mais en tant que concept. Celui-ci nous donne néanmoins déjà une bonne idée des lignes du grand SUV, qui sera en mesure d’accueillir jusqu’à sept occupants. Adoptant un style en rupture avec ce que l’on connaît actuellement, ce Bigster préfigure le design des futurs modèles de la marque et inaugure son nouveau logo. Pour l’heure, toutes les informations techniques n’ont pas encore été révélées, mais il se murmure déjà que la version de série sera propulsée par un trois cylindres 1,2 litre et un 1,5 litre essence. Reposant sur la plateforme CMF-B, le grand SUV s’offrira également une version hybride E-Tech.

Renault 5 électrique

Photo Renault 5 Prototype

Autre concept très différent mais qui préfigure également un futur modèle de série, la Renault 5 électrique. Présentée en janvier dernier, la citadine électrique adopte un style néo-rétro inspiré de la R5 originelle, avec ses lignes carrées rappelant les années 1980. Inaugurant là encore le nouveau logo de la marque, cette future arrivante dans la gamme s’offre une signature lumineuse inédite, ainsi que des éléments esthétiques bien spécifiques. Reposant sur la plateforme CMF-EV qui équipera également la future Renault MeganE, la citadine embarquera une motorisation électrique, dont les spécificités n’ont pas encore été révélées. Rivale directe de la Honda E, elle remplacera à terme les Renault Twingo et Zoé dans le catalogue.

Renault Mégane E-Tech Electric

Photo dynamique Renault Megane E-Tech Electric 2021

Tout juste dévoilée, la nouvelle Renault Mégane E-Tech sera disponible avec deux motorisations électriques, développant 130 et 128 chevaux, respectivement associées à une batterie de 40 et 60 kWh. Entièrement revue sur le plan du style, cette nouvelle génération adopte une silhouette surélevée et plus courte par rapport à l’ancienne. Ce qui ne l’empêche pas de chouchouter ses passagers, grâce à son empattement de 2,70 mètres et son coffre de 440 litres. Le poste de conduite s’offre quant à lui un combiné numérique de 12,3 pouces, associé à un écran tactile de 12 pouces.

Audi RS 3

Photo Audi RS 3

Le catalogue de la nouvelle Audi A3 est désormais au complet avec cette RS 3, qui vient coiffer une gamme désormais bien remplie. Déclinée en version Sportback et berline, cette nouvelle arrivante s’offre un style plus agressif que jamais, avec ses voies élargies, ses jantes de 19 pouces et son inédite teinte vert Kyalami. Sous son capot, nous retrouvons évidemment le fameux cinq cylindres en ligne développant 400 chevaux et 500 Nm de couple, permettant à la sportive de réaliser le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes. L’ensemble de la cavalerie est alors envoyé vers les quatre roues via une transmission intégrale Quattro et une boite à double embrayage et sept rapports. Déjà disponible à la commande, l’Audi RS 3 débute à partir de 70 000 €

→ découvrez notre article sur la nouvelle Audi RS 3

BMW i4

Photo BMW i4

Chassant sur les terres de la Tesla Model S, la nouvelle BMW i4 sera sans aucun doute l’une des stars du salon de Munich, plus d’un an après la révélation du concept. Reprenant trait pour trait le style de la Série 4 standard, cette déclinaison électrique ne partage pourtant quasiment aucun élément de carrosserie avec cette dernière. Conçue pour optimiser l’aérodynamisme, celle-ci affiche un Cx de seulement 0,24. A bord, le conducteur profite d’une large dalle numérique regroupant le combiné ainsi qu’un écran tactile. Déclinée en deux niveaux de puissance, à savoir 340 et 544 chevaux, cette nouvelle BMW i4 embarque une batterie de 83,9 kWh, lui permettant de parcourir jusqu’à 590 kilomètres selon la version. Il faudra alors compter au moins 59 700 € pour la version d’entrée de gamme de la berline.

→ découvrez notre article sur la nouvelle BMW i4

Ioniq 5

Photo Ioniq 5

Premier modèle de la nouvelle marque créée par Hyundai, la Ioniq 5 introduit un design tout à fait inédit, se distinguant du reste de la gamme conventionnelle du constructeur. Rival direct de la Tesla Model 3, le crossover coréen se distingue par un style affirmé, tandis que son poste de conduite se veut quant à lui très épuré. Véritable cocon technologique, celui-ci intègre notamment un écran tactile de 12,5 pouces tandis que le conducteur peut prendre place dans des sièges faits en matériaux recyclés. Reposant sur la plate-forme E-GMP, la Ioniq 5 est déclinée avec deux puissances de batteries, de 58 et 72,6 kW. Deux configurations sont également disponible, à savoir deux ou quatre roues motrices, affichant respectivement 170 et 211 chevaux.

→ découvrez notre article sur la Ioniq 5

Volkswagen Polo restylée 

Photo Volkswagen Polo restylee

Quatre ans après son lancement, la Volkswagen Polo s’offre un restylage relativement profond, inspiré de la Golf 8. Au programme, de nouveaux feux, une calandre redessinée ainsi qu’une partie arrière légèrement revue. A bord en revanche, le poste de conduite ne change pas d’un iota, bien que la citadine se dote d’un nouveau système d’info-divertissement logé dans un écran tactile de 8 pouces. On notera également l’arrivée de la conduite semi-autonome via le dispositif IQ. Drive Travel Assist. La gamme de motorisations reste de son coté quasi-identique, avec des puissances allant de 80 à 110 chevaux. De son coté, la Volkswagen Polo GTI fait évoluer son 2,0 litres TSI, qui passe désormais à 207 chevaux pour 320 Nm de couple, pour un 0 à 100 km/h réalisé en 6,5 secondes.

Volkswagen Taigo

Photo Volkswagen Taigo

Cousin du Nivus déjà lancé en Amérique Latine, le Volkswagen Taigo reprend de nombreux éléments stylistiques du T-Cross tout en faisant évoluer sa silhouette en adoptant un style de SUV coupé. A bord, la présentation ne devrait pas dépayser les amateurs de la marque, avec son écran tactile de 6,5 pouces intégrant le nouveau système MIB3 ainsi qu’Apple CarPlay et Android Auto sans fil. Uniquement disponible avec des moteurs essence, le SUV propose une gamme de blocs trois et quatre cylindres de 95, 110 et 150 chevaux, sans aucune trace d’hybridation, pas même légère. A noter que ce Taigo reprend la plateforme MQB-10 des Seat Ibiza, Skoda Fabia et autres Audi A1. Commercialisé d’ici à la fin de l’année, il devrait sans doute afficher un ticket d’entrée tournant autour des 25 000 €

Mercedes EQE

Photo Mercedes EQE

Pour l’instant, on ne sait encore assez peu sur cette nouvelle Mercedes EQE, qui devrait remplacer la CLS et qui n’est autre qu’une version électrique de la Classe E. Attendue pour l’été 2022, c’est à Munich qu’elle fera donc ses premiers pas face au public, alors que la marque a déjà commencé à communiquer à son sujet. Reprenant la plateforme de l’EQS, cette nouvelle venue dans la gamme devrait se décliner en plusieurs versions avec un ou deux moteurs électriques pour une puissance allant jusqu’à 600 chevaux pour la version AMG. Sa batterie, dont la capacité passera de 72 à 90 kWh en fonction de la version lui permettra quant à elle de parcourir jusqu’à 650 kilomètres en une seule charge. Le style devrait quant à lui s’inspirer des dernières productions électriques de la marque, avec une large calandre pleine et des lignes épurées.

Hyundai i20 N

Photo Hyundai I20 N

Dernière représentante d’un segment en déclin, la nouvelle Hyundai i20 N apporte un vent de fraicheur sur le marché, avec sa bouille et ses performances. Chassant sur les terres de la Ford Fiesta ST et de la Toyota GR Yaris, la citadine sportive affiche un look assumé, avec ses lignes agressives et son petit aileron à l’arrière. Sous son capot, un quatre cylindres 1,6 litre turbo développant 204 chevaux pour un couple de 275 Nm, le tout étant envoyé vers les roues avant via une boite manuelle à six rapports. Equipée d’un différentiel autobloquant en option et réalisant le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes, la coréenne est également dotée d’un système de launch control. Déjà disponible à la commande, elle s’affiche à partir de 27 800 €.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer