Actualité automobileVoiture propre

Nouvelle BMW i4 : clone de Série 4

Quelques mois après l’arrivée de la Série 4, BMW lève le voile sur sa version électrique, baptisée i4. Copie presque conforme du coupé thermique, elle se décline en deux niveaux de puissance.

Photo nouvelle BMW i4 électrique 2021

Elle est toute nouvelle et pourtant, on a l’impression de déjà la connaître, cette BMW i4. Ce n’est pas seulement parce que cela fait déjà un petit bout de temps que l’on entend parler d’elle, mais aussi et surtout car elle reprend quasiment trait pour trait les lignes de la nouvelle Série 4, dévoilée au cours de l’année dernière. Une nouvelle arrivante qui apporte une certaine fraicheur dans la gamme, et qui permet surtout à la marque de rattraper son retard en matière d’électrification. Car si la firme munichoise a avait un temps été en avance sur son temps avec ses i3 et i8, à l’époque où les voitures électriques étaient encore très marginales. Mais ensuite, ce fut le silence radio pour BMW, qui continua à développer de nouveaux modèles thermiques, mettant alors complètement de côté l’électrique. Jusqu’à très récemment, avec l’arrivée du nouvel iX3, version zéro-émission du BMW X3, dévoilé en juillet 2020. Aujourd’hui, la marque continue sur sa lancée et dévoile sa nouvelle i4, qui s’inspire elle aussi d’un modèle déjà existant.

À voir également :
→ notre essai de la BMW Série 4 coupé
→ notre article sur le BWM iX
→ notre essai du BMW iX3

Une stratégie qui permet alors de limiter les coûts de développement, même si le constructeur l’assure, tous les éléments de carrosserie sont spécifiques à la berline électrique. Pourtant, au premier abord, il serait presque difficile de faire la différence avec la Série 4 standard, alors que les deux partagent le même visage, avec cette fameuse calandre qui fait tant parler d’elle depuis la révélation du Concept 4 lors du dernier salon de Francfort, en 2019. Mais pour se distinguer, cette nouvelle BMW i4 s’offre quelques éléments spécifiques bleus, que l’on retrouve à l’avant, sur les flancs et à l’arrière. Une manière de montrer avec une certaine subtilité que l’on roule à bord d’une voiture 100 % électrique, et non dans une Série 4 classique. Affichant un coefficient de pénétration de seulement 0,24, cette nouvelle venue profite également d’un petit travail sur le design intérieur. Si la planche de bord reste identique à la version thermique, celle-ci s’équipe cependant désormais d’une large dalle numérique façon Mercedes. A noter que le système d’infodivertissement est désormais compatible avec la 5G.

Plus de 500 chevaux

Photo arrière BMW i4 2021

Si cette nouvelle BMW i4 prend donc des airs de berline thermique, il n’en est évidemment rien sous son capot, puisque cette dernière-née embarque une motorisation 100 % électrique, qui se décline alors en deux niveaux de puissance. La première version, baptisée eDrive40 développe alors quelque 340 chevaux et 430 Nm de couple, tandis que la seconde, qui prend le nom de M50 revendique pas moins de 544 chevaux et 795 Nm, ce qui lui permet alors de réaliser le 0 à 100 km/h en seulement 3,9 secondes. A noter que cette variante possède un moteur sur chaque essieu, lui permettant de profiter d’une transmission intégrale. Ces deux versions sont alors équipée de la même batterie de 83,9 kWh, permettant alors de parcourir entre 510 et 590 kilomètres en une seule charge selon le cycle WLTP. Adoptant une architecture 800 volts, la nouvelle BMW i4 peut alors être rechargée à 80 % en seulement 31 minutes sur une borne rapide avec une puissance maximale de 210 kW. Une technologie de plus en plus répandue qui équipe notamment la Porsche Taycan mais également les nouvelles Kia EV6 et autres Ioniq 5.

La nouvelle BMW i4 sera officiellement lancée en concessions au mois de novembre prochain, pour un prix débutant à 59 700 € pour l’eDrive40 et 71 650 € pour la version M50. Seule la première version sera éligible au bonus écologique, d’un montant de 3 000 €, abaissant quelque peu son tarif sans le rendre très attractif pour autant, lors qu’il reste plus élevé que la Tesla Model 3.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer