Actualité automobileVoiture propre

BMW iX : tout ce qu’il faut savoir sur le SUV électrique

Nouveau porte-drapeau de la marque, le BMW iX 100 % électrique de série se dévoile officiellement, deux ans après le concept Vision iNext.

Photo dynamique BMW iX 2021

L’heure est plus que jamais à l’électrification pour BMW. Et pour cause, si la firme, d’abord très en avance avec ses i3 et i8 avait par la suite pris un peu de retard sur ses concurrents dans ce domaine, voilà qu’elle revient plus en forme que jamais, prête à se refaire une place sur ce segment face à ses rivales allemandes. Alors que la firme prévoit de lancer plusieurs modèles zéro-émissions dans les années à venir, dont la très attendue berline i4 et l’iX3, version électrique du X3 dont la commercialisation ne devrait plus tarder, c’est aujourd’hui au tour du iX de se montrer officiellement. Le SUV n’est pas totalement inconnu du grand public, puisqu’il fut pour rappel préfiguré par le concept Vision iNext, dévoilé en 2018 à l’occasion du Mondial de Paris. Deux ans déjà que cette étude de style a vu le jour, incarnant le futur de la marque à l’hélice qui souhaite désormais se tourner vers le futur et concrétiser ses grands projets d’électrification massive de sa gamme. Pour rappel, elle souhaite en effet proposer 25 modèles électriques ou hybrides d’ici à 2023. Rien que ça.

Un beau projet qui débute plutôt bien avec cet iX, dont la filiation avec le Vision iNext est plus que présent à travers ses lignes. Si celles-ci se sont évidemment quelque peu assagies par rapport au concept afin de mieux répondre aux exigences de la mise en production, elles restent néanmoins fidèles à ce que BMW nous avait présenté en 2018. A l’avant, on reconnaît bien sûr la nouvelle calandre si polémique, reprise de la nouvelle BMW Série 4, entourée par des optiques très fines, tandis que logo dissimule la trappe pour remplir le réservoir de liquide de lave-glace. A l’arrière, les traits sont quant à eux un peu moins torturés, avec des feux là encore très affinés et un diffuseur qui reste relativement imposant. Celui-ci se pare d’inserts bleus, une teinte que l’on retrouve également sur les bas de caisse et à l’avant, permettant de se pas avoir de doute sur la motorisation qui se cache sous son capot. Les dimensions précisent ne sont pas encore connues, mais la firme souligne qu’elles seront sensiblement les mêmes que celles du X5, de même que le volume de coffre.

A bord, tout change par rapport aux dernières productions de la marque, avec une présentation totalement inédite. On remarquera notamment la nouvelle dalle numérique intégrant un écran tactile de 14,9 pouces et un combiné numérique de 12,3 pouces, qui n’est pas sans nous rappeler ce que propose déjà Mercedes. Mais là où le SUV bavarois se distingue, c’est du côté de son inédit volant hexagonal, qui offre une meilleure visibilité sur les compteurs. Un détail qui peut sembler un peu gadget mais qui a le mérite d’être original. Conçu pour accueillir cinq personnes au total, le BMW iX semble offrir un bel espace intérieur, avec un empattement de trois mètres.

Belle autonomie

Photo face avant BMW iX 2021

Pour rivaliser avec les Tesla Model X, Audi e-Tron et autres Mercedes EQC, le BMW iX met le paquet. Et cela se traduit notamment par des performances plus que prometteuses, alors que deux niveaux de puissance seront proposés, à savoir 326 et 523 chevaux. Une version plus performante encore dépassant les 600 équidés fera son arrivée un peu plus tard dans la gamme. Deux configurations de batteries seront également disponibles sur le SUV, chacune étant alors associée à une version. Leur capacité de 76,6 et 111,5 kWh leur permet alors d’afficher des autonomies comprises entre 425 et 630 kilomètres WLTP. La recharge s’effectue quant à elle à des puissances maximales respectives de 140 et 200 kW, alors que le temps nécéssaire n’a pas encore été révélé par la marque. Profitant d’un certain dynamisme, ce nouveau BMW iX a également été conçu pour optimiser son autonomie, grâce entre autres à la présence d’une pompe à chaleur ainsi que d’un sytème de conduite à une seule pédale.

Décrit comme « le fleuron des nouvelles technologies de BMW Group » par la marque, cet iX devrait donc être un vrai vaisseau-amiral technologique, et ne fera logiquement pas l’impasse sur la conduite semi-autonome. La firme précise en effet que le SUV regroupera les dernières évolutions sur de nombreux aspects, et notamment celui de la conduite automatisée. Concurrent direct des Mercedes EQC et autres Audi e-tron, le dernier-né de la marque allemande arrivera sur les routes d’ici à la fin de l’année, avec un tarif de base affiché à 86 250 €.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer