Renault Zoé (2019) : progrès à tous les niveaux

Après sept ans de carrière, la Renault Zoé s’offre enfin une vraie nouvelle génération, qui a pour l’occasion amélioré de nombreux points, du design à l’autonomie. Au programme notamment, une autonomie en hausse se rapprochant des 400 km WLTP. 

Renault Zoé gamme couleurs

En 2012, Renault débarquait sur le segment de l’électrique avec une étonnante petite citadine, devenue rapidement leader du zéro-émission en France devant Nissan et sa Leaf. Oui mais voilà, malgré sa première place, la petite électrique au losange a pris de l’âge, alors que sa cousine s’est offert une petite cure de jeunesse il y a deux ans déjà. Voilà donc qu’après sept ans de carrière, la Zoé se renouvelle enfin, afin de rester dans la course et de conserver sa place en haut du podium, avec plus de 17.000 exemplaires écoulés l’an dernier. Tout juste dévoilée au grand public, cette nouvelle génération a tout été totalement revue par les ingénieurs et designers de la marque, qui ont lui ont offert une véritable cure de jouvence.

Une modernisation que l’on remarque évidemment dès le premier regard, bien que les évolutions restent tout de même discrètes, à l’image de la 5ème génération de la Clio dévoilée au salon de Genève. Ici, le style est donc plus agressif et dynamique, avec notamment une nouvelle signature lumineuse plus affutée, ainsi qu’une calandre retravaillée. L’ensemble gagne en caractère à l’avant comme à l’arrière, puisque là encore, les feux profitent d’un nouveau dessin, abandonnant leur teinte bleutée au profit de lignes rouges. Outre ces petits changements tenant plus du restylage que de la nouvelle génération, la citadine s’offre également une nouvelle gamme des jantes, ainsi que trois teintes inédites, à savoir le Bleu Céladon, le Rouge Flamme et le Blanc Quartz. Enfin, les dimensions restent quant à elles inchangées.

Si les évolutions à l’extérieur peuvent paraître légères, c’est à l’intérieur que l’on se rend vraiment compte de l’ampleur du travail effectué. Et pour cause, la présentation évolue largement, empruntant désormais les codes de la nouvelle Clio 5, avec l’arrivée d’un nouvel écran tactile de 9,3 pouces en format portrait. Qui dit dimensions identiques dit donc espace à bord qui n’évolue logiquement pas. C’est donc évidemment le cas sur cette nouvelle Zoé, qui conserve un empattement de 2,59 mètres, au détriment une fois encore de l’espace à l’arrière. Le coffre demeure quant à lui à 338 litres, ce qui reste plutôt correct bien qu’une hausse du volume n’aurait pas été de trop.

Près de 400 km d’autonomie

Renault Zoé 2019 arrière feux dynamique

L’un des changements majeurs de cette nouvelle génération demeure évidemment sous le capot, avec l’arrivée d’une nouvelle motorisation plus performante dans la gamme. Si la version R110 de 110 chevaux est conservée, la Renault Zoé s’enrichit également d’une variante R135 développant 135 chevaux et entrant alors en concurrence directe avec les 136 équidés de la Peugeot e-208. En résulte des performances en hausse, avec un 0 à 100 km/h désormais abattu en moins de 10 secondes, tandis que l’autonomie profite également de ces améliorations. Grâce à l’arrivée d’une nouvelle batterie de 52 kWh, soit 11 de plus qu’auparavant, la Zoé promet désormais de pouvoir parcourir 390 km selon le cycle WLTP, alors qu’elle était jusqu’alors cantonnée à 300 km. Enfin, elle gagne par la même occasion un connecteur lui permettant de bénéficier de la recharge rapide, soit 150 km récupérés en seulement une demi-heure sur une borne adaptée.

Parmi les principales nouveautés, la Renault Zoé de seconde génération profite également d’un nouveau mode de conduite permettant au conducteur de profiter d’un frein moteur plus puissant. Il sera en effet possible de démarrer et ralentir avec une seule pédale, comme c’est déjà le cas sur de nombreux modèles électriques, dont la Nissan Leaf ou chez Tesla. Enfin, la citadine électrique profite également d’une dotation enrichie, avec l’arrivée de nouveaux systèmes de sécurité tels que l’assistance au maintien de voie, la reconnaissance des panneaux ou encore les radars de stationnement avant.

Attendue à la rentrée, la nouvelle génération de la Renault Zoé devrait voir ses tarifs augmenter quelque peu, alors que l’actuelle version est affichée à partir de 17.700 €, bonus écologique de 6.000 € inclus. Malgré un prix sans doute plus élevé que la e-208, la citadine au losange devrait s’en distinguer grâce à la location des batteries, une proposition intéressante plébiscitée par 90 % des acheteurs actuellement.

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.