Salon de Genève 2019 : nos tops et flops de cette édition

Alors que le salon de Genève bat en ce moment son plein, retour sur nos impressions, nos coups de cœur et nos déceptions en images !

Déjà quelques jours que le salon de Genève a officiellement ouvert ses portes au grand public, laissant entrevoir aux visiteurs quelques une des nouveautés les plus désirables du moment. Mais passé l’excitation, toutes ces présentations sont-elles aussi excitantes les unes que les autres ? Pas forcément, et si de nombreuses surprises sont effectivement au rendez-vous, les déceptions sont également bel et bien de la partie. Tour d’horizon des tops et des flops de cette édition !

On a aimé

 La 508 Peugeot Sport Enginereed 

508 Peugeot Sport Engineered concept statique avant calandre jantes

Véritable star de ce salon de Genève, le concept 508 Peugeot Sport Enginereed est aussi l’un des chouchous de la presse et du public. Il faut dire que ses performances ont de quoi séduire, avec ses 400 chevaux issus d’une motorisation hybride alliant un quatre cylindres 1,6 litre PureTech de 200 chevaux à trois moteurs électriques, répartis sur les deux essieux. Son look va évidemment avec, grâce à un kit aérodynamique spécifique, lui donnant un air agressif à souhait. Ce n’est pas tout, puisque que Jean-Philippe Imparato, le directeur de la marque a également confirmé il y a peu sa production en série. On a déjà hâte d’en prendre le volant !

La Polestar 2

Polestar 2 électrique avant calandre

Si certains critiquent la filiation stylistique encore trop forte avec Volvo, cette Polestar 2 reste tout de même très réussie. Inspirée du concept 40.2 dévoilé en 2017, la berline électrique possède de nombreux atouts, dont sa motorisation électrique de 408 chevaux, qui devrait lui permettre de rivaliser frontalement avec la Tesla Model 3. Malheureusement, la France ne devrait pas en profiter tout de suite, puisque la marque souhaite d’abord lancer sa nouvelle création aux Etats-Unis, en Chine ainsi que dans plusieurs pays d’Europe dont l’Allemagne, la Belgique et la Norvège.

La Honda E Prototype

honda e prototype

Arrivant avec sa bouille adorable comme un vent de fraîcheur face à des SUV venus une fois encore en nombre à Genève, le concept Honda E Prototype est un vrai petit cadeau. Avec sa motorisation électrique, la citadine s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps, tandis que son style néo-rétro repris de la Honda Urban EV fait tourner les têtes. Là encore, bonne nouvelle, cette étude de style serait très proche de la série, qui devrait quant à elle être présentée au salon de Francfort cet automne.

La Peugeot 208

Peugeot e-208 profil avant calandre

Évidemment, c’est surtout pour son style que la Peugeot 208 plaît, avec ses traits largement modernisés évoquant une 508 miniature. On apprécie également ses motorisations, ainsi que sa variante électrique, qui devrait très largement séduire, alliant les atouts de cette motorisation à ceux de la citadine, qui conserve le même look et les mêmes technologies. Bref, rendez-vous cet automne en concessions pour l’admirer, tandis que l’essai devrait arriver dans les prochains mois !

Le Volkswagen ID Buggy

Volkswagen ID Buggy

L’électrique, ce n’est pas toujours fantastique, et c’est souvent synonyme d’ennui. Pourtant, Volkswagen nous montre avec son ID Buggy que ça peut être tout le contraire, en dévoilant un concept de véhicule zéro-émissions ultra fun de 294 chevaux. Faisant fi de toute technologie, il est uniquement dédié au plaisir et à l’aventure, avec sa garde au sol relevée de 24 cm. On ne sait pas vous, mais nous, on aimerait bien en prendre un jour le volant, s’il est un jour produit de série !

La Pininfarina Battista

Pininfarina Battista

1.900 chevaux et 2.300 Nm de couple. Rien à ajouter. 

On a (un peu) moins aimé

La Bugatti « La Voiture Noire »

Bugatti La Voiture Noire

Ok, elle est belle, ok elle est puissante avec son W16 de 1.500 chevaux. Mais à part ça ? Outre son prix démentiel de 11 millions d’euros, la Bugatti « La Voiture Noire » n’est ni plus ni moins qu’une Chiron à six pots d’échappement et habillée d’une nouvelle carrosserie, censée évoquer la Type 57 SC Atlantic de 1936 de Jean Bugatti. Bref, une petite déception pour cette supercar qui aura été annoncée en grande pompe pour pas grand-chose.

La Ferrari F8 Tributo

Ferrari F8 Tributo

Là encore, tout est une histoire d’apparence, car sous la robe de cette Ferrari F8 Tributo se cachent en réalité des dessous de 488, à savoir un V8 3,9 litre biturbo de 720 chevaux, déjà caché sous le capot de la Pista. Certes, il s’agit là du plus puissant de l’histoire de la marque, et oui, quelques améliorations ont été apportées, mais rien qui vaille vraiment le détour.

La Citroën Ami One Concept

Citroën Ami One Concept statique avant électrique Genève

On le sait, Citroën fête ses 100 ans cette année. Si la marque communique évidemment beaucoup sur cet évènement, on s’attendait à quelque chose de plus désirable que l’Ami One pour son anniversaire. En soit, ce concept n’est pas mauvais, puisqu’il annonce le futur du constructeur, que ce soit en termes de style comme de stratégie, notamment autour de l’autopartage. Mais quand même, on voulait autre chose de plus sexy… une CXperience par exemple…

La Seat Minimo

Seat Minimo

Sorte de Renault Twizy avec huit ans de retard, la Seat Minimo est un quadricyle urbain électrique offrant une autonomie de 100 km doté de batteries interchangeables. Si l’idée n’est pas mauvaise, elle a déjà été vue et n’a pas forcément été couronnée de succès. Bref, nous ne sommes pas franchement convaincus par cette proposition, qui annonce toutefois la volonté de la marque de se lancer elle aussi dans l’autopartage.

La Renault Clio

Renault Clio 5 avant statique calandre

Malgré son statut de voiture la plus vendue en France, la Renault Clio n’aura pas su nous emballer avec sa cinquième génération, en raison d’un style trop proche de la précédente mouture, et surtout pas assez audacieux. Néanmoins, on salue les efforts du constructeur sur l’intérieur, qui opère une vraie et belle montée en gamme, tandis que l’hybride fait son apparition au sein de la gamme.

Marie Lizak

One comment

Leave a Reply