Renault Clio 5 2019 : (R)évolution

A quelques semaines de l’ouverture du salon de Genève, la cinquième génération de la Renault Clio dévoile son nouveau style, qui évolue en douceur. Lancée dans les prochains mois, elle rivalisera directement avec la nouvelle Peugeot 208.

Renault Clio 5 avant statique calandre

C’est officiel, après des mois d’attente et des informations distillées au compte-goutte, la cinquième génération de la Renault Clio est enfin là ! Vous avez du mal à voir la différence avec l’ancienne ? Pas de panique, vous n’êtes pas seuls, et rassurez-vous, c’est tout à fait normal. En effet, pour cette nouvelle mouture, pas question de repartir de zéro, tant le design de l’actuelle version a su plaire. Une fois encore voiture la plus vendue en France en 2018 avec 123.658 exemplaires, la Clio IV fut un véritable succès, et il est donc logique qu’elle serve de base à cette nouvelle génération. Le but ? Conserver les éléments qui ont fait son succès depuis l’arrivée de Laurens van den Acker à la tête du design, tout en attirant de nouveaux clients, qui n’avaient jusqu’alors pas été séduits par le style de la précédente mouture.

Ici, pas de grosse révolution, mais plutôt quelques ajustements, même si, selon Renault, cette 5ème génération n’aurait aucun élément de carrosserie commun avec la précédente. Pourtant, il est vrai que les deux se ressemblent énormément, notamment du côté des flancs. Si les changements sont en réalité un peu partout, ils restent tout de même concentrés sur l’avant, qui emprunte désormais quelques codes à l’actuelle Mégane. Outre la calandre, plus large, nous découvrons donc une nouvelle signature lumineuse, avec des optiques gagnant en caractère, complétées par des crochets. A l’arrière, les changements tout aussi significatifs, avec un style qui s’assgit quelque peu, grâce à de nouvelles optiques et un bouclier désormais intégralement peint couleur carrosserie. Enfin, les dimensions évoluent également, avec une longueur en hausse de 14 mm ainsi qu’un empattement plus long de 6 mm.

Si cette nouvelle génération dit adieu à la version GT Line, c’est pour mieux accueillir la RS Line, annonçant une future déclinaison RS plus musclée, même si certaines rumeurs affirment qu’elle ne reviendra pas. En attendant d’en savoir plus, cette variante au style plus sportif devrait sans aucun doute séduire, grâce à ses éléments spécifiques, avec notamment sa grille de calandre en nid d’abeille, son diffuseur à l’arrière, ainsi que ses jantes 17 pouces exclusives. A l’intérieur, l’ensemble arbore un caractère dynamique grâce aux sièges sport, au pédalier en aluminium ainsi qu’à la sellerie arborant quelques surpiqures rouges.

Un nouvel intérieur pour la Renault Clio 5 

Renault Clio 5 intérieur volant écran

Alors que les équipes en charge du design chez Renault sont parvenues à faire évoluer en profondeur le style extérieur de la Clio sans pour autant le dénaturer, l’intérieur est quant à lui totalement nouveau. Un changement radical qui permet au constructeur de faire taire les nombreuses critiques sur l’ergonomie et la qualité médiocre, tout en modernisant considérablement l’ensemble. La disposition a totalement été revue, avec l’arrivée d’un tout nouvel écran tactile vertical de 9,3 pouces, complété par un combiné numérique de 7 à 10 pouces selon la finition choisie. Un atout technologique qui devrait permettre à la citadine de chasser sur les terres de la prochaine génération de la Peugeot 208. La qualité perçue est également en hausse, avec l’arrivée de nouveaux matériaux, ainsi que d’une planche de bord personnalisable. Enfin, cette nouvelle génération fait la part belle à l’habitabilité, avec un volume de coffre en hausse de 91 litres, atteignant les 391 litres.

Si la mécanique de cette nouvelle génération demeure encore un mystère, une chose est sûre, cette Renault Clio 5 se dotera bel et bien d’une motorisation hybride, même s’il faudra encore patienter avant de connaître tous les détails. Inaugurant la nouvelle plateforme CMF-B, cette nouvelle mouture devra notamment faire la part belle à l’essence, en intégrant dans sa gamme les 1,0 litre SCe 75, 1,0 litre TCe 100 et le 1,3 litre TCe de 130 chevaux. En diesel, la gamme devrait être uniquement composée du bloc 1,5 litre BluedCi, décliné en versions 85 et 115 chevaux. La version RS devrait quant à elle arriver un peu plus tard, mais Renault ne souhaite pour l’heure pas s’exprimer sur ce sujet, qui semble légèrement tabou. En cause sans doute, une chasse aux émissions encore laborieuse…

Officiellement révélée au prochain salon de Genève, qui ouvrira ses portes au public le 7 mars prochain, la nouvelle Renault Clio 5 entrera en commercialisation dans les mois à venir. Si les prix n’ont pas encore été annoncés, ils devraient tourner autour des 15.000 €, et grimper jusqu’à plus de 20.000 € pour la variante hybride. Sans surprise, cette nouvelle génération chassera sur les terres de la Peugeot 208, mais également de la future Opel Corsa, qui sera dévoilée un peu plus tard.

Marie Lizak

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.