Salon de Genève 2019 : la Peugeot 208 livre tous ses détails

Après plusieurs mois d’attente, Peugeot lève le voile sur la seconde génération de sa 208, qui sera fera ses premiers pas lors du prochain salon de Genève. Avec pour ambition de rivaliser avec la nouvelle Renault Clio 5, la citadine ne manque pas d’atouts et se distingue par une inédite variante électrique.

Peugeot 208 2019 arrière feux jaune

Peugeot aura mis un peu plus de temps, mais voilà que la rivale de la nouvelle la Renault Clio 5 entre enfin dans l’arène. Laissant derrière elle une première génération au succès indéniable avec plus de deux millions d’exemplaires vendus, la nouvelle 208 opère ici un vrai renouveau, et ce dans tous les domaines. Sept ans après sa première présentation au salon de Genève, c’est sur les même moquettes suisses que la citadine revient sous une forme inédite, avec une seule ambition : affirmer le positionnement de Peugeot en tant que marque généraliste premium, en s’inspirant des dernières productions lancée dans la gamme.

En termes de style, Peugeot a su faire de cette nouvelle 208 un véhicule totalement différent, tout en conservant le lien avec la précédente génération grâce à des détails subtils que seuls les connaisseurs pourront déceler. Fortement inspirée par le segment supérieur, et notamment par la nouvelle 508, la citadine en reprend de nombreux éléments, dont le logo sur le capot ainsi que les crocs lumineux sur la face avant. De son côté, la calandre s’inspire de celle présente sur la première génération pré-restylage, tandis que la signature lumineuse devient globalement plus agressive, arborant des griffes lumineuses, comme à l’arrière. Sur la poupe, celles-ci sont par ailleurs reliées entre elles par un bandeau noir comme sur la 3008, tandis que le bouclier gagne en caractère. Enfin, si la version électrique ne profite pas d’un style spécifique, hormis les logos et la calandre couleur carrosserie, les variantes GT-Line et GT se distinguent quant à elles grâce à des élargisseurs d’ailes noires, un becquet de toit ainsi que des jantes de 17 pouces.

Dans l’habitacle, la montée en gamme est là encore plus qu’évidente, avec une présentation plus élégante, inspirée des dernières productions de la marque et notamment de la 508, malgré une disposition différente. Nous découvrons ici un écran tactile de 5, 7 ou 10 pouces selon la finition, associé comme toujours au célèbre i-Cockpit, ici agrémenté d’un combiné numérique totalement inédit sur la citadine. Identique à celui des 3008 et 508, celui-ci devrait être tout aussi personnalisable, indiquant l’ensemble des données relatives à la conduite. Enfin, le confort est de mise, passant par des sièges au maintien travaillé ainsi que par une planche de bord moussée et recouverte d’un décor évoquant le carbone. Enfin, de nombreux rangements sont également disponibles, tandis qu’une station de recharge par induction est installée sur la console centrale.

Une inédite variante électrique avec la e-208

Peugeot e-208 profil avant calandre

En ce qui concerne la gamme de motorisations de cette nouvelle Peugeot 208, les évolutions sont plus contenues, puisque l’on retrouve des moteurs similaires à la précédente version. Les clients auront donc le choix entre trois variantes du 1,2 litre PureTech, développant, au choix, 75, 100 et 130 chevaux, ce dernier faisait pour la première fois son arrivée dans la gamme. Si le diesel tend à disparaître, les gros rouleurs pourront toutefois choisir le 1,5 litre BlueHDi 100, associé à une boîte manuelle à six rapports. En essence, le choix de transmissions est toutefois plus large, puisqu’hormis une entrée de gamme cantonnée à la boîte manuelle à cinq rapports, les variantes 100 et 130 chevaux pourront quant à elles profiter de la boîte automatique EAT8. Une version GTi devrait par la suite voir le jour, les premières rumeurs évoquant la présence du 1,6 litre PureTech, dont la puissance grimperait à 220 chevaux. Affaire à suivre…

Basée sur la plateforme CMP, inaugurée sur la nouvelle DS 3 Crossback, la Peugeot 208 se décline également en version électrique, présentée en même temps que la variante thermique. Baptisée e-208, celle-ci embarque un moteur de 136 chevaux et 260 Nm de couple, associé à une batterie grande capacité de 50 kWh dissimulée sous le plancher, lui permettant de parcourir jusqu’à 340 km selon la norme WLTP. Concernant la recharge, pas moins de trois solutions seront proposées, de la prise standard à la maison à la borne rapide, permettant de retrouver 80 % d’autonomie en seulement une demi-heure. Par ailleurs, le conducteur pourra bénéficier de conseils afin de pouvoir baisser sa consommation, à travers le service E-Coaching, tandis que plusieurs outils seront lancés afin d’optimiser les trajets. Enfin, l’offre d’aides à la conduite évolue et ouvre la voie à la conduite semi-autonome, avec notamment le régulateur de vitesse adaptatif et l’aide au maintien de voie.

Disponible à la commande dès le 7 mars prochain, date de sa révélation officielle au salon de Genève, aux côtés du concept 508 Peugeot Sport Engineered, la nouvelle 208 pourra être réservée via un site spécifique, que ce soit en version thermique ou électrique. Les premières livraisons débuteront quant à elles dans le courant de l’automne. De leur côté, les tarifs restent inconnus mais ils devraient logiquement augmenter quelque peu par rapport à aujourd’hui.

Marie Lizak

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.