Essai Tesla Model X 90D : vers l’infini et au-delà

Entre SUV et avion de chasse, la Tesla Model X fait office de véritable ovni sur un marché automobile où peu de modèles peinent à se distinguer. Avec son look imposant, sa motorisation électrique et son côté geek ultra technologique, le dernier né de la marque californienne attise la curiosité et ne laisse pas indifférent. 

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Présentée pour la première fois en 2012 au salon de Genève puis lancé en France en 2016, la Tesla Model X est un véhicule totalement à part sur le marché automobile. Avec son look imposant, il attire l’attention dans le silence le plus complet grâce à sa motorisation électrique et ses lignes uniques.

Après la luxueuse berline Model S, le Model X vient agrandir une gamme encore peu fournie en attendant l’arrivée de la Model 3 attendue pour la fin de l’année et la révélation d’un camion électrique en septembre prochain. Un plan ambitieux pour la marque californienne, qui prévoit à terme de conquérir tous les segments du marché automobile et de rendre ses véhicules totalement autonomes d’ici 2019 selon Elon Musk.

Aujourd’hui, nous prenons le volant de la version 90D du SUV futuriste de Tesla, afin de tester ses capacités routière et voir s’il tient toutes ses promesses, notamment en termes d’autonomie et de performances.

Essai Tesla Model X 90D : Entre voiture et vaisseau spatial

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Oubliez tous les SUV que vous avez pu croiser auparavant, cette Tesla Model X ne ressemble à rien de ce que vous connaissez. Basé sur la Model S, il conserve globalement les mêmes lignes, tout en se gonflant et prenant un peu d’embonpoint. Il reprend également la face avant adoptée par la berline suite au restylage de l’an dernier, plus épurée que la précédente et soulignée par un logo flottant apposé au centre. A l’avant comme à l’arrière, nous retrouvons les mêmes optiques à LED que sur la berline, avec la signature lumineuse si emblématique.

S’il attire instantanément le regard, ce Model X reste néanmoins plutôt sobre dans son design et laisse les lignes torturées et anguleuses pour les autres, réussissant l’exploit d’offrir un aérodynamisme optimal avec un coefficient de trainée de seulement 0,24 sans faire appel à un trop-plein d’appendices. Seul un petit aileron à l’arrière vient trahir ses performances digne d’une supercar, malgré ses dimensions qui tiennent plus du camion que du coupé sportif.
Chaque détail a été pensé afin de garantir une résistance à l’air ultra faible, notamment les poignées, qui sont désormais incrustées dans la carrosserie et non plus rétractables comme sur la Model S.

Avec une base identique, la Tesla Model X en reprend donc logiquement le gabarit de la berline, avec une longueur de 5,04 m, pour 2,27 m de largeur, contre respectivement 4,9 m et 2,19 m pour cette dernière. Vous l’aurez compris, c’est donc principalement du côté de la hauteur que se distinguent les deux modèles, avec un bon 1,68 m pour le SUV, contre 1,45 m pour sa petite soeur.

Si le Model X attire tant les regards, c’est également grâce à ses fameuses portes Falcon, qui se déploient au-dessus du toit en seulement quelque secondes. Atteignant jusqu’à 2,20 mètres de haut, elles ne nécessitent qu’une trentaine de centimètres sur les côtés et adaptent leur ouverture à la configuration des lieux grâce à une foule de capteurs analysant l’espace disponible.

Avec sept teintes de carrosseries et quatre styles de jantes de 20 et 22 pouces, la Tesla Model X offre un peu de place à la personnalisation, mais là n’est pas le but recherché. Notre version d’essai était quant à elle habillée du magnifique Bleu Outremer métallisé et chaussée de jantes Turbine argentées 22 pouces qui, il faut l’avouer, lui vont plutôt bien.

Essai Tesla Model X 90D : Espace et modernité

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Avant toutes choses, il faut comprendre comment entrer dans la voiture. En réalité, c’est très simple, puisqu’il suffit simplement de laisser faire le système d’ouverture sans clé et de presser la poignée pour que la porte s’ouvre toute seule. Pour la refermer de l’intérieur, c’est également un jeu d’enfant, puisqu’il faut tout bonnement appuyer sur la pédale de frein, sans aucun effort. Chaque portière peut également être commandée à partir de l’impressionnant écran tactile de 17 pouces situé au centre de l’habitacle.

Une fois à bord, nous retrouvons rapidement nos repères puisque l’ensemble du poste de pilotage est identique à celui de la Tesla Model S. Tout est en place : l’immense tablette, la large planche de bord épurée au maximum ainsi que le combiné d’instrumentation digital.

Du côté du poste de conduite, la principale différence entre la berline et le SUV réside dans l’immense pare-brise panoramique donnant une impression d’espace, bien qu’il soit tout de même légèrement teinté en haut. Des pare-soleils astucieusement intégrés dans les montants latéraux peuvent néanmoins venir s’aimanter en cas de besoin, se dépliant alors en deux pour plus d’efficacité.
Comme sur la Model S, les matériaux sont encore une fois très luxueux et habillent l’habitacle toujours aussi épuré d’un mélange harmonieux de cuir, d’Alcantara et de bois. La finition est néanmoins assez imparfaite, décevant pour un véhicule débutant à partir de 91 550 €.

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Les sièges en cuir sont réglables électriquement comme sur la berline et sont dotés du système de mémorisation gérable directement dans l’écran tactile. Ce dernier, qui vient tout juste de bénéficier de la nouvelle mise à jour 8.0 adopte une interface plus moderne, un nouveau lecteur multimédia plus intuitif et un affichage de la carte GPS optimisé. L’ensemble des fonctions proposées auparavant est toujours en place, avec notamment l’accès à Internet illimité en 3G ou Wi-Fi, la navigation GPS avec mises à jour gratuites pendant 7 ans, l’accès au compte Spotify Premium ou encore l’ensemble des réglages de la voiture. Si la réactivité n’est pas toujours au rendez-vous notamment lorsque la connexion Internet fait défaut, le système multimédia fait globalement plutôt bien son travail, d’autant plus qu’il se montre très complet et facile d’utilisation.

Le combiné d’instrumentation digital est quant à lui très clair et indique sans fioritures l’autonomie restante, la vitesse, la consommation d’énergie ou encore la navigation GPS de manière précise. L’absence d’affichage tête haute ne manque donc pas réellement, toutes les informations nécessaires étant accessibles d’un simple coup d’oeil.

Disponible en version  5, 6 ou 7 places et avec un empattement de 2,97 mètres, la Tesla Model X offre indéniablement l’une des meilleurs habitabilité du marché. Notre version d’essai, équipée de six sièges répartis sur trois rangées nous donne plus l’impression de conduire un car qu’une voiture tant l’espace à bord est vaste. Très simple à accéder grâce aux portes Falcon, les sièges installés indépendamment les uns des autres, sont très simples à déplacer grâce à une commande électrique afin d’atteindre aisément la dernière rangée.

Avec deux coffres à l’avant et à l’arrière de respectivement 187 et jusqu’à 2 180 litres en version six places, il est très facile de ranger bagages, poussettes et tout autre accessoire pour partir en vacances en famille. Si l’on pouvait reprocher un certain manque de rangements au sein de l’habitacle de la Model S, la Model X change la donne et offre désormais de série une vraie console centrale permettant de ranger ses effets personnels ainsi que des gobelets grâce à des éléments amovibles.

Essai Tesla Model X 90D : Avion de chasse sur quatre roues

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Ultra silencieuse à l’intérieur comme à l’extérieur, la Tesla Model X est aussi discrète que performante. Avec quatre motorisations allant de la 75D à la très convoitée P100D (pour DualMotors), la gamme est plutôt bien remplie, même si le ticket d’entrée est plutôt élitiste. Il faut néanmoins prendre en compte un détail, et non des moindres : le bonus écologique de 6 000 €. Un atout, qui peut peser dans la balance, même s’il ne représente qu’une petite partie du prix à payer.

Comme pour son look, la Tesla Model X en impose par ses performances sans pour autant se faire remarquer par son bruit. Si le silence peut dérouter sur les premiers kilomètres, la sensation devient vite très agréable, d’autant plus que l’isolation est très bonne et filtre parfaitement les bruits extérieurs.

Malgré son gabarit qui peut effrayer au premier abord et nécessite un temps d’adaptation, le mastodonte se débrouille plutôt bien en ville, avec son rayon de braquage de seulement 11,3 m. Si le milieu urbain n’est pas ton terrain de prédilection de par sa taille, il s’en sort néanmoins plutôt bien. De plus, grâce au système de récupération d’énergie au freinage, les embouteillages et autres feux tricolores constituent une excellente manière de limiter la baisse d’autonomie et rendraient presque la conduite parisienne moins désagréable dans ce cocon de silence. Si trois modes de direction sont disponibles entre Sport, Normal et Confort, c’est principalement ce dernier que nous privilégions en ville, d’autant plus qu’il offre tout de même une assez bonne remontée d’informations. Une qualité appréciable qui compense le cruel manque de visibilité, notamment à l’arrière.

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

En réalité, ce n’est qu’une fois les rues encombrées de la ville loin derrière que la Tesla Model X peut enfin montrer toutes ses capacités, notamment en virage où son comportement quasi-exemplaire surprend.

Si la plupart des SUV ont une forte tendance à prendre du roulis en raison de leur position haute sur pattes, la Tesla Model X s’affranchit quant à elle des courbes sans sourciller, et ce même à haute vitesse malgré sa garde au sol relativement élevée de 18 cm en position normale. Ce n’est pas de la magie mais bien de la science qui explique de telles aptitudes routières, que l’on doit à un centre de gravité très bas grâce aux batteries situées sous le plancher.

Si notre version d’essai n’était pas équipée du mode Ludicrous offrant une « accélération démesurée » comme l’affirme la marque californienne, les performances sont tout de même à la hauteur de la promesse faite par Tesla. Les deux moteurs situés sur chaque essieu et développant une puissance cumulée de 422 chevaux propulsent les quelques 2,4 tonnes de notre Model X en seulement 5,0 secondes, pour une vitesse maximale de 250 km/h.
Le poids est conséquent certes, mais on le doit notamment à la transmission intégrale, livrée de série sur ce modèle. Ce n’est pas le cas de la modèle S, qui est également disponible en propulsion.

Avec une autonomie annoncée de 489 km, il est aisé de se déplacer au quotidien puisque la batterie se vide de manière mesurée, notamment en ville où le freinage avec récupération d’énergie aide à équilibrer sa consommation. En revanche, l’autonomie à descendre en flèche dès que l’on titille trop la pédale de droite, vigilance donc. Si le réseau de Superchargeurs est de plus en plus étendu avec désormais 53 stations en France, il faut néanmoins s’habituer à jeter un œil au niveau de batterie assez souvent.

Enfin, le système d’Autopilot, qui allie un régulateur de vitesse adaptatif à un système de maintien de voie reste quant à lui toujours aussi agréable et amusant, même si quelques petits bugs sont à corriger, notamment au niveau des capteurs de présence des mains sur le volant. A part ça, rien à signaler, il reste une aide précieuse pour voyager sereinement, que ce soit sur autoroute ou dans les embouteillages, même s’il ne dispense pas le conducteur d’être attentif et prêt à agir en cas de besoin.

Essai Tesla Model X 90D : Pour résumer 

Essai Tesla Model X 90D Une Fille Au Volant

Avec son look de vaisseau spatial ultra-futuriste, la Tesla Model X attire indéniablement les regards. Une curiosité encore plus exacerbée par l’absence de bruit, faisant du SUV électrique un véritable ovni pour les non-initiés. Si son design clivant a parfois du mal à convaincre et son silence peut perturber les habitudes, on ne peut pas enlever à cette Tesla qu’elle fait tourner les têtes et laisse à quiconque la croise l’envie de monter à son bord.

Avec son intérieur futuriste et ses matériaux haut de gamme, le Model X est confortable mais aussi très agréable à conduire du fait de sa tenue de route exemplaire et de son excellent comportement routier.

Si son tarif très élitiste fait de cette voiture un bolide loin d’être accessible à tous, elle n’en reste pas moins un superbe jouet technologique pour les geeks dans l’âme amateurs de sensations fortes.

Marie Lizak

  • Prix de base Tesla Model X : 91 550 €
  • Prix du modèle essayé hors options : 103 050 €
  • Prix du modèle essayé avec options : 132 700 €

Options du modèle essayé : 

  • Habitacle six sièges : 3 450 €
  • Pack d’extension premium : 5 200 €
  • Pilotage automatique amélioré : 5 700 €
  • Pack climat glacial : 1 150 €
  • Son haut de gamme : 2 900 €
  • Peinture Bleu Outremer Métallisé : 1 150 €
  • Jantes Turbine argentées 22 pouces : 6 300 €
  • Sièges en cuir beige / finition en bois imitation frêne / garniture de toit en Alcantara beige : 3 800 €

 

Un grand merci à Tesla France pour le prêt de cette Model X 90D. 

Publicités

2 commentaires

  1. […] Qui a dit que conduire un tel engin devait être ennuyeux ? Sûrement pas Elon Musk, qui annonce des chiffres de performances records avec une vitesse de pointe de 105 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en seulement… 5 secondes. Il faudra toutefois en compter une vingtaine avec une remorque, mais ce n’est rien en comparaison avec les 15 secondes nécessaires pour un tracteur thermique seul. Les aides à la conduite ne sont quant à elles pas vraiment révolutionnaires, puisque la marque annonce la présence de l’assistance au maintien de voie ou encore de l’Autopilot, une technologie déjà bien implantée sur les Model S et Model X. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s