Audi R8 restylée : dernier V10 avant l’électrique

Dernière génération embarquant le mythique V10 atmosphérique, l’Audi R8 s’offre un petit restylage ainsi que quelques améliorations en termes de performances. Disponible en début d’année prochaine, la sportive laissera par la suite sa place à une version électrique.

 Audi R8 2018 avant calandre feux

Passé de simple coupé sportif à véritable supercar en seulement onze ans de carrière, l’Audi R8 est un véritable ovni sur le marché, capable de rivaliser avec les voitures les plus performantes du moment, et notamment du côté de chez Ferrari, Porsche, ou encore Lamborghini. Aujourd’hui, la seconde génération de l’allemande s’offre une subtile mais nécessaire cure de jeunesse, profitant d’un style légèrement retravaillé, ainsi que de quelques évolutions dans les performances, afin de rester dans la course, avant une prochaine génération en totale rupture, aussi bien stylistique que mécanique.

Au premier abord, difficile de dire avec précision quels changements ont été opérés sur cette nouvelle version, dont le style reste globalement très proche de l’actuelle mouture, encore en vente pour l’instant. Nous retrouvons toutefois à l’avant de nouvelles aérations sur le capot, rappelant l’Audi A1 et rendant hommage à l’Audi Quattro ayant remporté le Championnant du monde des rallyes en 1982 et 1884 avec notamment Michèle Mouton au volant. Le caractère dynamique de la voiture est également mis en valeur par les nouvelles prises d’air sur le bouclier, ainsi que le retrait du chrome, donnant plus de caractère à l’ensemble. A l’arrière, on note l’arrivée d’un nouveau diffuseur ainsi que de sorties d’échappement ovales, tandis que de nouvelles jantes et une teinte bleue inédite font leur apparition au catalogue. De son côté, l’intérieur évolue peu et se contente d’offrir de nouvelles selleries.

Un comportement amélioré

Audi R8 2018 arrière feux échappement aileron

 Contrairement à certains restylages se concentrant uniquement sur l’esthétique, Audi ne s’est pas contenté de tout miser sur le physique, puisque la marque a décidé de profiter de la remise à niveau du V10 atmosphérique pour le faire gagner en puissance. En effet, en plus d’ajouter un nouveau filtre à particules afin de répondre aux nouvelles normes environnementales, le constructeur a fait cadeau d’une trentaine de chevaux supplémentaires à ce bloc, notamment partagé avec la Lamborghini Huracan. En résulte donc une puissance de 570 chevaux pour la version standard, tandis que la déclinaison Performance coiffant la gamme culmine désormais à 620 équidés. Les chiffres évoluent quant à eux légèrement, avec un 0 à 100 km/h abattu en 3,1 secondes pour le coupé et 3,2 secondes pour la version Spyder.

Outre cette augmentation des performances, cette nouvelle version s’offre quelques améliorations en termes de comportement, avec un contrôle de stabilité et d’un amortissement retravaillé, ainsi que l’arrivée d’une barre stabilisatrice en carbone et aluminium optionnelle. Si les prix n’ont pour l’heure pas été indiqués pour cette variante, celle-ci devrait sans aucun doute débuter autour des 175.000 €, pour une commercialisation prévue au début de l’année prochaine. Les passionnés devraient sans doute être au rendez-vous, la prochaine génération devant opter pour une motorisation 100 % électrique, sous l’appellation E-Tron.

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s