Audi TT restylée 2018 : 20 ans et toutes ses dents

Lancée pour la toute première fois il y a 20 ans, l’Audi TT s’offre un discret lifting extérieur, tout en opérant une petite montée en puissance. Deux séries exclusives sont également annoncées pour le célèbre coupé sportif.

Audi TT 2018

En 1998 naissait l’emblématique petit coupé signé Audi, la TT. Vingt ans plus tard, la sportive s’offre un petit coup de jeune afin de rester à la page, Quatre ans après avoir lancé la troisième et actuelle génération, la marque aux anneaux lui apporte maintenant un vent d’air frais, avec de nouvelles lignes plus marquées, ainsi que des motorisations dont la puissance a été revue à la hausse. En effet, oubliez les rondeurs de la toute première mouture, cette version modernisée à souhait se veut désormais plus méchante que jamais, sans pour autant perdre sa personnalité.

Si les lignes gagnent globalement en agressivité, il reste tout de même assez difficile de remarquer au premier abord les différences entre cette nouvelle mouture et la précédente version. On note tout de même un bouclier légèrement redessiné, accueillant une nouvelle lame toute en discrétion, tandis que l’arrière évolue subtilement grâce à l’arrivée d’un nouveau diffuseur. Enfin, trois nouvelles teintes de carrosseries font leur entrée au catalogue, avec le bleu Cosmos, le orange Pulse et le bleu Turbo, réservé quant à lui à la version S. L’intérieur reste quant à lui identique et conserve notamment son Virtual Cockpit de 12,3 pouces.

Plus de puissance… mais pas pour tout le monde

Audi TT 2018

Qui dit restylage dit bien souvent (petites) améliorations mécaniques. C’est sans surprise le cas sur cette nouvelle Audi TT, qui voit ses moteurs essence turbocompressés évoluer quelque peu. La version d’entrée de gamme 40 TFSI passe en effet de 180 à 197 chevaux, tandis que la déclinaison 45 TFSI voit quant à elle sa puissance grimper de 230 à 245 chevaux. Enfin, la TTS, qui vient coiffer la gamme avec son 2,0 litres TFSI perd quant à elle quelques équidés au passage, passant de 310 à 306 chevaux, en raison sans doute du passage à la norme Euro 6.d Temp. Que les puristes se rassurent, les performances restent évidemment à la hauteur, avec un 0 à 100 km/h abattu en 4,5 secondes, et 4,8 avec le Roadster, soit 10 centièmes de moins qu’auparavant.

Proposées en option, les suspensions pilotées ainsi que la transmission intégrale Quattro sont quant à elles livrées de série sur la TTS, tout comme la boîte à double embrayage S Tronic à sept rapports. La version S se distingue par ailleurs par un châssis rabaissé de 10 mm, tandis que le sélecteur Audi Drive Select est toujours présent, permettant de choisir parmi quatre modes de conduite, influant sur la réponse de l’accélérateur, la boîte de vitesse ou encore la suspension. Au chapitre des aides à la conduite, nous retrouvons une dotation assez standard, avec l’assistance au maintien de voie, le park assist ou encore la reconnaissance des panneaux de signalisation.

Deux versions exclusives

Audi TT 2018

En plus de ce restylage, Audi a décidé de faire plaisir à ses fans en offrant non pas une mais deux séries spéciales exclusives. La première, célébrant le 20ème anniversaire du coupé et sobrement baptisée « TT 20 years » se distingue par une livrée gris Arrow ou Nano au choix, ainsi que des canules d’échappement en inox, des stickers sur les flancs et des feux Matrix LED. L’intérieur est quant à lui habillé d’une inédite sellerie en cuir marron aux surpiqûres jaunes, tandis que des badges spécifiques sont apposés sur le levier de vitesse, le volant et les ailes.  De son côté, la version « TTS Competition » est quant à elle reconnaissable grâce à ses étriers de freins rouges associés à des jantes noires de 20 pouces, ainsi que ses éléments noir brillant. L’intérieur, qui peut être choisi en cuir rouge ou noir se pare de détails plus sportifs, dont les inserts en carbone, ainsi que l’Alcantara sur le volant et le levier de vitesse.

Disponible à la commande dès le mois de septembre, la nouvelle Audi TT entrera en commercialisation à la fin de l’année. Si la gamme de tarifs détaillée n’est pas encore connue, on sait d’ores et déjà que le coupé débutera à partir de 35.000 €, tandis que le cabriolet sera quant à lui affiché à 37.500 €. Nous devrions sans aucun doute en savoir plus en octobre, lors du prochain Mondial de Paris.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s