Actualité automobileSalon de Genève

Salon de Genève : la Hyundai i20 s’offre une nouvelle génération

A quelques jours de l’ouverture du salon de Genève, la nouvelle Hyndai i20 se renouvelle avec une troisième génération visant à se faire une place face à ses rivales françaises.

Photos Hyundai i20 2020 face avant

Depuis l’année dernière, c’est un grand ballet de renouvellement qui se joue sur le segment des citadines, avec les Peugeot 208 et Renault Clio, sans parler des Citroën C3 et autres Opel Corsa, rien que sur les derniers mois. Forcément, toutes ces nouveautés ont de quoi inspirer, notamment du côté de chez Hyundai, qui travaille en ce moment d’arrache-pied. Après la i10 il y a quelques mois, c’est en effet au tour de l’i20 de s’offrir un bon coup de jeune, avec une troisième génération tout juste dévoilée. Celle-ci, qui fera donc sa première apparition devant le public lors du prochain salon de Genève aura la lourde tâche de remonter dans le classement des modèles les plus vendus, afin de se rapprocher le plus possible de ses concurrentes françaises. Il faut dire que si la citadine coréenne ne manque pas d’atouts, elle pâtit encore d’un déficit d’image lui interdisant malheureusement d’accéder au podium.

Cela pourrait toutefois changer avec l’arrivée de cette nouvelle mouture, qui se renouvelle donc intégralement, avec un design totalement revu, suivant la nouvelle direction stylistique de la marque baptisée « Sensual Sportiness ». Se voulant à la fois élégante et dynamique dans ses lignes, la citadine s’affirme plus que jamais et adopte des traits plus anguleux, notamment au niveau des optiques triangulaires. Celles-ci s’inscrivent dans la continuité de la calandre hexagonale, qui s’est par ailleurs largement agrandit. L’arrière change également du tout au tout, avec une nouvelle signature lumineuse et un hayon bi-ton. A noter que l’ensemble gagne cinq centimètres (4,04 mètres) par rapport à la précédente génération, tout en perdant 2,4 centimètres de hauteur, contribuant à donner à la citadine un style plus dynamique. Enfin, quatre nouvelles teintes de carrosserie font leur apparition dans le catalogue, tandis que les clients pourront également opter pour un toit noir.

Profitant d’un empattement en hausse de 1 centimètre, cette nouvelle Hyundai i20 voit son habitabilité augmenter quelque peu, tandis que le coffre gagne 25 litres afin de culminer à 351 litres, ce qui la place alors dans la moyenne haute du segment. On note également l’arrivée d’une nouvelle vitre de custode permettant aux occupants de profiter d’une luminosité et d’une visibilité optimale, compensant la perte de hauteur pouvant porter préjudice aux plus grands gabarits. Enfin, la connectivité fait un véritable bond en avant et s’offre deux écrans de 10,25 pouces chacun faisant penser à la Mercedes Classe A, dont l’un faisant office de combiné d’instrumentation. La commande vocale fait ici son apparition, de même que la reconnaissance des panneaux de signalisation ainsi que l’assistance au maintien de voie.

Hybridation légère à Genève

Photos Hyundai i20 2020 face arrire jantes

Avec cette nouvelle génération, la Hyundai i20 fait la part belle à l’essence avec deux motorisations, à savoir le 1,2 litre 84 chevaux ainsi que le 1,0 litre T-GTI turbocompressé décliné en versions 100 et 120 chevaux, équipées d’un système micro-hybride 48 volts, en option sur la première et de série sur la seconde. Une touche d’électrification qui permet, selon le constructeur, de réduire la consommation et les émissions de CO2 de 3 à 4 % environ. Dans sa version 1,0 litre, la citadine est proposée avec une boîte manuelle à six rapports, capable de faire passer la voiture en roue libre lorsque l’on relâche l’accélérateur, afin de limiter là encore la consommation. Une boîte à double embrayage et sept rapports est également disponible au catalogue de la citadine. Enfin, le bloc quatre cylindres 1,2 litre est quant à lui uniquement associé à une transmission manuelle à cinq vitesses.

Si la nouvelle Hyundai i20 jouera donc les stars lors du salon de Genève qui ouvrira ses portes le 5 mars prochain, elle ne devrait pas trop tarder à arriver dans les concessions, puisqu’elle sera vendue dans le courant de l’été. Bien sûr, le prix de la citadine n’a pas encore été annoncé par le constructeur, mais il faudra sans aucun doute s’attendre à un ticket d’entrée tournant autour des 15 000 €, alors que l’actuelle version est facturée 12 400 €. Un surcoût qui s’explique par l’arrivée de nouveaux systèmes d’aides à la conduite, tels que le régulateur de vitesse intelligent basé sur la navigation, le freinage d’urgence en marche arrière ainsi que l’aide au stationnement. Reste donc à savoir si ce bagage technologique aidera la petite coréenne à se faire une place parmi les stars du segment…

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer