À la UneComparatifsEssais automobiles

Comparatif Peugeot 208 vs Renault Clio : allez les bleues !

Dévoilées en même temps lors du dernier salon de Genève, les Renault Clio et Peugeot 208 confirment leur statut de meilleures ennemies. Nous avons donc décidé de les opposer, afin de connaître les qualités et les défauts des deux citadines les plus vendues en France.

Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0211

L’année 2019 aura véritablement été celle des grandes nouveautés, avec des constructeurs semblant s’être donné le mot pour renouveler leurs best-seller, et notamment Peugeot et Renault. Et pour cause, c’est au salon de Genève que les deux marques ont dévoilé les nouvelles générations de leur 208 et Clio, sans doute les meilleures ennemies du marché, avec une rivalité qui dure depuis plus de 45 ans maintenant, à l’époque de la Peugeot 205, ancêtre de l’actuelle citadine au lion. Depuis, les deux puces n’ont cessé de s’opposer, se livrant à une bagarre sans merci pour atteindre la première place du podium, occupée par la Renault Clio depuis quelques années déjà. Pourtant, les deux sont au coude à coude, puisqu’en 2018, ce sont pas moins de 123.658 exemplaires de la citadine au losange qui ont été vendus, contre 102.395 unités de sa rivale au lion, une différence qui reste tout de même raisonnable à ce niveau.

La rivalité ne risque donc pas de s’atténuer entre ces Peugeot 208et Renault Clio, qui représentent à elles deux plus de 10 % des ventes de véhicules neufs en France, suivies par la Citroën C3. Celle-ci reste en revanche étonnement en-dehors de cette bagarre, malgré ses atouts indéniables, comme nous avions pu le voir lors de notre essai. Quoi qu’il en soit, cette année aura été placée sous le signe de la rivalité, puisque quelques mois après les deux citadines, les deux marques dominant le marché ont à nouveau joué la provocation en dévoilant à quelques mois d’intervalles les nouvelles générations des Peugeot 2008 et Renault Captur, qui donneront eux aussi lieu à un duel acharné, d’autant plus sur un segment toujours aussi prisé des automobilistes, celui des SUV. Les mois à venir devraient donc se révéler plutôt intéressants, et il sera utile de jeter un coup d’œil au classement des modèles les plus vendus, qui devrait être plutôt serré.

Quoi qu’il en soit, il est désormais temps de voir ce que les nouvelles Peugeot 208 et Renault Clio proposent chacune de leur côté pour se distinguer l’une de l’autre, et se grappiller mutuellement quelques ventes. Nous avons donc pris le volant des deux citadines dans des versions équivalentes, à savoir PureTech 130 EAT8 GT Line pour la 208 et TCe 130 EDC RS Line pour la Clio. L’occasion d’opposer à notre tour les deux citadines sur différents points, que ce soit le style, l’habitabilité, les motorisations ou encore les tarifs.

Peugeot 208 vs Renault Clio : le match du style

Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0145

Pas besoin d’être un fin observateur pour remarquer que les Peugeot et Renault ont choisi d’adopter deux stratégies totalement distinctes en ce qui concerne le style de leurs best-sellers respectifs. Si la Clio évolue en effet avec subtilité, conservant les lignes qui ont fait le succès de la 4ème génération, tout en se modernisant quelque peu, la 208 opte quant à elle pour le changement radical, troquant sa silhouette tout en rondeur au profit de traits affutés. Certains pourront critiquer le manque d’audace de la marque au losange, mais il s’agit plutôt d’un choix, visant à ne pas déstabiliser la clientèle, tout en attirant une nouvelle, grâce à des traits tout de même plus harmonieux qu’auparavant. Et pour cause, et comme l’a souligné le constructeur, cette nouvelle mouture n’a aucune pièce en commun avec la Clio 4, tout a été changé. Si cela ne se voit pas forcément au premier abord, on remarque toutefois que cette nouvelle génération dégage une certaine modernité, qui passe notamment par les nouvelles optiques, très largement inspirées par la Mégane. De son côté, l’arrière devient plus épuré, avec un nouveau bouclier et des feux affinés. Quoi qu’il en soit, on apprécie la discrète évolution, un parti-pris assumé par la marque, qui fait évoluer sa citadine en douceur.

Chez Peugeot en revanche, ce n’est pas vraiment la même stratégie qu’ont choisi les équipes de Gilles Vidal, puisque cette nouvelle génération de la 208 n’a tout bonnement plus rien à voir avec la précédente génération. Aussi réussie soit-elle, cette dernière semble quelque peu dépassée,  alors que cette 2ème mouture se renouvelle totalement, avec un style bien plus agressif. Une évolution radicale qui semble plaire, comme en témoignent Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0155 profilles nombreux retours positifs du public et de la presse, et que j’apprécie personnellement beaucoup. Là encore, c’est un parti-pris, bien différent, certes, et plus osé, puisqu’il risque de déboussoler complètement la clientèle. Toutefois, on peut dire que le résultat est plutôt réussi, ces lignes s’inscrivant dans la nouvelle identité de la marque au lion, initiée avec la 2ème génération de la Peugeot 508 dévoilée à Genève en mars 2018. Outre les crocs, qui constituent un élément fort de style de cette 208, celle-ci se distingue par une hauteur et une longueur en hausse, l’ensemble affichant de belles proportions et des formes généreuses.

Plus audacieuse que sa rivale dans son style, la nouvelle Peugeot 208 assume son renouveau, et mise sur son style bien plus radical pour séduire, et il semblerait que ça marche, à en croire les avis très positifs du grand public. Reste toutefois à voir les chiffres de vente pour savoir si cette stratégie fonctionne, même si bien sûr, le design ne fait pas tout dans le choix d’un véhicule. Quoi qu’il en soit, c’est ici le cœur qui parlera et qui permettra à chacun de choisir entre ces deux autos, aux philosophies bien distinctes. Enfin, les deux citadines essayées ici sont dans leur version la plus haut de gamme RS Line chez Renault et GT Line chez Peugeot, les deux se distinguant par des éléments spécifiques, tels que les logos ainsi qu’une calandre différente du reste de la gamme. Sur la citadine au lion, nous découvrons par ailleurs des protections latérales noir laquées, qui ne plairont en revanche peut-être pas à tout le monde mais qui apportent du caractère à l’ensemble.

Peugeot 208 VS Renault Clio : le match des intérieurs

Comme pour l’extérieur, deux philosophies s’opposent dans les intérieurs de ces Renault Clio et Peugeot 208. Et pour cause, là où la première évolue tout en restant classique, la seconde joue la carte de la modernité à fond, mais aussi celle de l’exubérance, notamment lorsque l’on compare avec la précédente génération. Bien sûr, cette nouvelle Clio est une très bonne surprise en ce qui concerne l’intérieur, qui fait un véritable bond en avant dans sa présentation. L’habitacle vieillot à la qualité perçue très moyenne laisse en effet sa place à quelque chose beaucoup plus dans l’air du temps, avec une nouvelle tablette tactile de 9,3 pouces en position verticale. Si son intégration peut paraître un brin perfectible, donnant l’impression d’un iPad collé sur la planche de bord, cet écran donne un vrai coup de pep’s à cet intérieur, à la qualité en hausse. Renault a donc su écouter le retour de ses clients, afin de leur offrir quelque chose de plus qualitatif, avec des matériaux de meilleure facture et des plastiques moussés, entre autres. Chez Peugeot, le renouvellement est également évident, avec un poste de conduite inspiré des dernières productions de la marque. L’ensemble est ici un peu plus original, avec des lignes plus torturées qui ne plairont toutefois pas à tout le monde, certains préférant la simplicité de la citadine au losange. Quoi qu’il en soit, les ajustements ainsi que les matériaux sont là encore très satisfaisants.

A finition identique, on apprécie la présence d’un siège conducteur électrique chez Peugeot, qui manque à Renault, afin de conserver un tarif plus intéressant. Toutefois, la citadine au losange ne fait pas tout à l’économie, comme en témoigne son combiné numérique, livré de série sur la finition RS Line. Celui-ci affiche l’ensemble des données relatives à la conduite telles que la vitesse, ainsi qu’une autre donnée utile au quotidien : le nombre de secondes qui nous sépare de la voiture devant nous. Chez Peugeot, l’instrumentation numérique est elle aussi présente, dès le 2ème niveau de finition Comparatif Peugeot 208 0168 volant intérieur détail GT LineActive. Il faudra toutefois aller au niveau Allure pour profiter de l’i-Cockpit 3D, qui tient plus du gadget que de l’accessoire vraiment utile. Quoi qu’il en soit, c’est beau, c’est clair et ça fait le job, alors pourquoi pas. En ce qui concerne l’ergonomie, la Clio fait là encore un vrai bond en avant, notamment grâce à son écran bien mieux pensé qu’auparavant, tandis que les commandes dans l’habitacle sont facilement accessibles, notamment la touche Stop & Start. Chez Peugeot en revanche, il faudra aller chercher cette fonction dans les menus de l’écran, puisque c’est là-dessus que tout se passe, bien que des raccourcis soient toutefois présents via les touches sous ce dernier. Dommage en revanche qu’elles ne profitent pas d’un retour haptique, ce qui aurait rendu la prise en main plus simple encore.   

En termes de confort, les deux citadines s’améliorent par rapport à leur précédente génération, mais la Clio s’avèrera tout de même un peu plus spacieuse pour ses occupants, notamment à l’arrière. Et pour cause, celle-ci affiche un empattement légèrement plus long que sa rivale au lion, avec respectivement 2,58 et 2,54 mètres, au profit bien sûr de l’espace aux jambes. De son côté, le coffre affiche un volume de 391 litres pour la Clio et 311 litres (VDA) pour la 208. A noter toutefois que la norme VDA est plus proche de la réalité, puisqu’elle ne prend pas en compte les espaces qui ne seraient de toute façon pas utilisée dans la vraie vie. Quoi qu’il en soit, la Peugeot 208 compense son manque d’espace à l’arrière par la présence de ports USB, disponibles à partir de la finition Allure, ce que ne propose en revanche pas la Clio.

Peugeot 208 VS Renault Clio : le match de la conduite

Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0201

Pour ce comparatif, nous avons logiquement choisi de tester deux versions identiques, pas seulement en ce qui concerne la finition, la plus haut de gamme, mais également la motorisation. Nous sommes donc ici face à deux citadines essence de 130 chevaux, avec d’un côté, le trois cylindres 1,2 litre PureTech 130 pour la 208, et de l’autre, un quatre cylindres 1,3 litre TCe 130 pour la Clio. Ces deux versions, qui devraient constituer une grande partie des ventes de chacun de ces deux modèles, alors qu’elles constituent l’offre la plus performante dans le catalogue respectif des deux citadines, sans prend en compte, bien sûr, la Peugeot e-208 et ses 136 équidés. Pour ce qui est de la technique pure, la 208 affiche un couple maximal de 230 Nm, contre 240 pour la Clio, rendant cette dernière un peu plus dynamique, au moins sur le papier, même si la différence est quasi-imperceptible. Toutefois, le poids un peu plus important de cette dernière (1,25 tonne pour la Clio contre 1,17 tonne pour la 208) lui cause du tort, ce qui se ressent évidemment dans l’accélération, et la consommation, comme nous le verrons plus bas. Le 0 à 100 km/h est donc abattu en 9 secondes, alors que seulement 8,7 sont nécessaires à la lionne pour réaliser le même exercice, celle-ci profitant de 8 km/h supplémentaire en vitesse de pointe, face à une Clio limitée à 200 km/h. Mais franchement, ce n’est pas le point le plus important au quotidien.

Si la Peugeot profite d’une boîte automatique, en l’occurrence l’EAT8, que nous avions testée à plusieurs reprises, la Clio se dote quant à elle d’une transmission robotisée à double embrayage à sept rapports EDC. Les deux sont très typées confort, pour un usage avant tout urbain, avec des passages de rapport très doux, sans aucun à-coups. En Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0208

conduite plus dynamique en revanche, les deux boîtes gomment quelque peu les performances du moteur, et ont parfois du mal à suivre la cadence lorsque le rythmes’accélère Il faudra donc jouer des palettes pour mieux avoir le contrôle sur ces deux autos, si l’on souhaite s’amuser quelque peu une fois en-dehors des agglomérations. Par ailleurs, on notera un léger temps de latence au démarrage pour la boîte EDC, qui manque quelque peu de réactivité. Toutefois, il faut se souvenir que nous sommes ici au volant de citadines, et que la transmission fait parfaitement le job pour tous les jours, pour l’une comme pour l’autre. 

Si la Peugeot 208 et la Renault Clio sont placées sur un même pied d’égalité en ce qui concerne la puissance, leur comportement très différent nous prouve que les chiffres ne font pas tout, loin de là. Et pour cause, les deux citadines possèdent deux caractères radicalement opposés, l’une privilégiant le plaisir, l’autre restant très sage. Pétillante dans son style extérieur, la Peugeot 208 est également fun à conduire, avec une puissance plus que correcte pour une utilisation quotidienne, et surtout, un châssis aux petits oignons. Reposant sur la nouvelle plateforme CMP, la citadine au lion profite en effet d’une excellente tenue de route, qui n’empêchera pas quelques petites glissades sur sol mouillé lorsqu’on la pousse dans ses retranchements, grâce à des aides électroniques plus permissives. Bien entendu, il faudra vraiment le vouloir, la lionne demeurant d’ordinaire rivée au sol, et ce même à haute vitesse, tandis que le train avant se révèle quant à lui très incisif. Mais elle n’en oublie pas le confort, et profite également d’un amortissement souple, qui participe au bien-être général des occupants, mais qui se traduit toutefois par une prise de roulis un peu plus importante que ce à quoi la marque nous avait jusqu’alors habitué.

De son côté, la Renault Clio n’est en en reste, et affiche un comportement très satisfaisant, mais surtout très sécurisant. Moins joueuse que la Peugeot 208, la citadine au losange est rivée au sol, les aides électroniques venant assister le conducteur pour qu’il ne se fasse jamais peur, là où la 208 offre un peu plus de sensations. Des assistances qui garantissent une excellente tenue de route également, mais surtout une prise de roulis plus que maîtrisée, parfaitement adaptée aux clients recherchant un véhicule Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0213ultra-rassurant en toutes circonstances. En revanche, la Clio se montre moins confortable que sa rivale au lion, en raison de liaisons au sol un peu plus fermes, au profit de la stabilité. Dommage, car chez Peugeot, les ingénieurs ont quant à eux réussi trouver un juste milieu entre confort et tenue de route, qui n’est pas présent chez Renault. Il n’en reste pas moins que cette Clio possède un atout supplémentaire par rapport à sa concurrente : la sonorité de son moteur. Et pour cause, avec un cylindre en plus, le bruit est plus agréable, notamment à haut régime, ce qui permet à la Clio de gagner quelques points en conduite sur autoroute.

Reste désormais la question qui fâche : les émissions et la consommation de ces deux rivales. A puissance égale, c’est ici la Peugeot 208 qui remporte sans conteste ce duel sur ce point, avec des émissions en cycle mixte de seulement 101 grammes, lui permettant d’échapper au malus, là où la Renault Clio affiche de son côté quelque 119 g/km, soit un malus de 240 € à prévoir à partir du 1er janvier prochain. En termes de consommation, là encore, la citadine au lion arrive en haut du podium, avec 4,5 litres en cycle mixte sur le papier, bien que nous ayons quelque peu dépassé les 6,5 litres durant notre essai, du fait d’une conduite plutôt dynamique. De son côté, la nouveauté au losange est quant à elle affiché à 5,2 l/100 km, même s’il faudra compter autour des 7 litres en conditions réelles, selon le type de conduite. Tout cela demeure toutefois plutôt raisonnable, ce qui devrait vous éviter de passer trop souvent à la pompe. 

Peugeot 208 VS Renault Clio : le match des prix

Affichée à partir de 14 100 € dans sa version Life d’entrée de gamme embarquant le trois cylindres essence SCe 65 chevaux, la Renault Clio est légèrement moins chère que sa rivale, la Peugeot 208, avec ses 15 500 € pour sa version Like. Celle-ci propose toutefois 75 équidés, issus du trois pattes PureTech 75, les deux étant associés à une boîte manuelle à cinq rapports. A ce prix-là, les deux concurrentes sont livrées de série avec le régulateur/limiteur de vitesse, la reconnaissance des panneaux de vitesses ou encore le freinage d’urgence automatique. Mais si la Clio propose une belle dotation, il n’en reste pas moins que la citadine sochalienne est un peu mieux équipée dans sa version d’entrée de gamme. En effet, celle-ci se dote en plus de la climatisation manuelle, ainsi que d’un écran tactile de 5 pouces, là où sa concurrente au losange devra se contenter de la prédisposition pour la radio, qui n’est livrée de série que sur le 2ème niveau de finition Zen.

En ce qui concerne nos versions d’essais, comptez 24 100 € pour la Clio TCe 130 RS Line, contre 26 300 € pour la 208 PureTech 130 GT Line. Si la lionne propose des équipements supplémentaires, dont l’aide au stationnement avant et la caméra de recul, le losange se contente de son côté d’éléments esthétiques principalement.

Peugeot 208 VS Renault Clio : notre verdict

Comparatif Peugeot 208 Renault Clio 0215

En réalité, et même si ces deux citadines ont pour point commun d’être les deux voitures les plus vendues en France, elles sont en fait très différentes. Si l’une joue la carte de l’évolution, l’autre mise quant à elle tout sur la révolution, en optant pour un style en rupture totale avec la précédente génération. Quoi qu’il en soit, les deux évoluent grandement, et plus particulièrement en ce qui concerne les technologies embarquées, avec notamment un tout nouveau système d’info-divertissement plus ergonomique chez Renault, sans parler de l’instrumentation numérique pour les deux rivales. Si certains préfèreront le côté très moderne de la nouvelle 208, d’autres en revanche seront plus attirés par l’aspect plus conventionnel de la Clio.

Sur le plan de la conduite aussi, difficile de départager deux citadines, tant elles sont en réalité si différentes. Malgré une puissance égale, la 208 se révèle plus dynamique et plus joueuse, grâce à des aides plus permissives, là où la Clio est quant à elle toujours très sage. Toutefois, la lionne profite également d’une excellente tenue de route, associée à un amortissement souple, très bien calibré pour offrir un confort optimal à ses occupants. Si la citadine au losange jouit quant à elle d’une prise de roulis plus que maîtrisée, cela se fait toutefois au détriment des suspensions, un peu plus fermes. On appréciera toutefois la sonorité plus agréable du quatre cylindres, face à un trois pattes un brin plus bruyant.

Pour résumer ? Si la Peugeot 208 séduit par son attirail technologique et surtout son style ravageur, la Renault Clio est quant à elle plus rationnelle, et dépaysera moins sa clientèle habituelle. La gagnante dépendra donc de ce que l’on recherche, entre la modernité et la dotation d’une 208 plus chère, ou la simplicité d’une Clio qui fera plaisir au portefeuille, et ce malgré son malus. Pour autant, la citadine ne démérite pas face à la sochalienne en termes de qualité et de comportement, même si notre cœur ira plutôt vers cette dernière pour son côté moderne et dynamique.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer