Actualité automobile

Lamborghini Countach LP800-4 : l’icône est de retour

Plus de 30 ans après sa disparition, la Lamborghini Countach est de retour avec une nouvelle génération basée sur l’Aventador.

Photo nouvelle Lamborghini Countach 2021

On en rêvait secrètement, sans vraiment trop oser y croire. Et pourtant, voilà que Lamborghini a décidé de nous faire une belle surprise, en faisant renaître sa mythique Countach. A l’heure où les marques se replongent dans leur passé, à l’image de Renault avec sa R5 revue à la sauce électrique, le retour de cette icône des années 80 et 90 n’est en réalité pas si étonnant. Mais il est vrai que nous étions loin de nous attendre à ce beau cadeau, alors que la firme n’avait commencé à communiquer à son sujet que quelques jours avant sa révélation. C’est donc à l’occasion du traditionnel concours d’élégance de Pebble Beach, en Californie que la marque de Sant’Agata Bolognese a décidé de dévoiler sa toute nouvelle création, la Countach LP800-4, qui n’est autre qu’une 2ème génération du mythe, qui fait son grand retour après plus de trente ans d’absence. Produite entre 1974 et 1990, la version originelle fut en effet remplacée par la tout aussi iconique Diablo, qui resta au plus de dix ans au catalogue.

Bien sûr, les designers n’ont pas vraiment eu besoin d’aller chercher très loin pour le style de la sportive, qui s’inspire évidemment directement de la Countach originelle. Bien sûr, de nombreux ajustements ont dû être effectués, afin de moderniser l’ensemble et surtout de pouvoir passer le stade de la mise en production, avec des normes plus strictes qu’à l’époque. Logique donc que les traits soient différents, et c’est tant mieux, car l’auto reste évidemment très réussie, sans être un simple copier-coller. Nous retrouvons cependant de nombreux détails repris de la première génération, tels que les feux carrés ainsi que le faciès globalement très agressif. Les proportions générales sont quant à elles respectées, avec le nez très bas et l’arrière fuyant et allongé. Ayant profité d’un joli coup de jeune également, cette partie se pare de quatre feux ronds, reliés entre eux par une bande noire et surplombant un imposant diffuseur, intégrant quatre sorties d’échappement. A bord, la présentation est épurée, avec un combiné numérique et un écran tactile central, qui inclut également quelques informations sur le design de la Countach.

Clin d’oeil aux origines

Photo nouvelle et ancienne Lamborghini Countach 2021

Evidemment, impossible d’imaginer une Lamborghini Countach sans son célèbre V12. C’est donc tout à fait logiquement que ce moteur prend place sous le capot de cette version revue et corrigée, qui repose sur la plateforme de l’Aventador. Cependant, quelques petites choses ont changé en trente ans, et voici que cet iconique bloc, affichant ici une cylindrée de 6,5 litres se voit désormais assisté d’une hybridation légère 48 volts, comme sur la Lamborghini Sian. Au total, la supercar développe alors pas moins de 814 chevaux et peut alors réaliser le 0 à 100 km/ en seulement 2,8 secondes, pour une vitesse maximale de 355 km/h. Malgré sa transmission intégrale, la Countach limite son poids à seulement 1 595 kilos grâce à l’usage massif de fibre de carbone. Les 700 Nm de couple sont alors répartis entre les quatre roues, via une boite manuelle, de quoi séduire encore plus les puristes et les inconditionnels de la Countach.

Malheureusement, Lamborghini annonce une production ultra-limitée de seulement 112 exemplaires pour sa supercar, dont les premières livraisons sont prévues l’an prochain. En revanche, aucune information sur le prix n’a été divulguée par la marque, mais celui-ci devrait sans doute dépasser le million d’euros.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer