Ford Puma (2019) : le SUV citadin qui cache bien son jeu

Complétant la gamme aux côtés du nouveau Kuga dévoilé il y a peu, le Ford Puma a quoi faire frémir la concurrence grâce à ses nombreux atouts. Lancé à la rentrée prochaine, le petit SUV fera la part belle à l’hybridation, ainsi qu’à l’habitabilité. 

Ford Puma 2019 ST-Line bleu

En avril dernier, Ford révélait son Kuga à l’occasion de son grand évènement #GoFurther. Et justement, la marque est elle-même allée encore plus loin, en teasant grâce à de savants jeux de lumière un futur modèle qui serait lancé un peu plus tard, portant le doux nom de Puma. Un pari osé que de faire défiler ce petit SUV devant un parterre de journalistes, montrant quelques détails sans jamais laisser entrevoir un centimètre carré de carrosserie, laissant alors planer le mystère sur les traits de ce nouveau venu. Ne vous y méprenez toutefois pas, ce Puma n’a aucune vocation à remplacer le petit coupé sportif des années 90, son nom n’étant alors que le fruit du hasard.

Pourtant, à bien le regarder, le petit SUV affiche quelques détails en commun avec son ancêtre indirect, bien qu’il ne s’agisse là encore que d’une coïncidence. On remarque en effet des feux très arrondis et en hauteur, comme posés sur le capot, tranchant résolument avec le style des autres modèles de la gamme. Justement, c’est bien le but, le Ford Puma se voulant différent bien différent, avec une personnalité propre. L’ensemble est donc pour le moins original, avec des traits tout en rondeurs et un tout petit gabarit, d’une longueur de seulement 4,19 mètres. Parfaitement ancré dans la tendance des SUV urbains, ce nouvel arrivant sur le segment en arbore donc les principaux attributs, et notamment la garde au sol surélevée ainsi que les passages de roues musclés.

A l’intérieur en revanche, le dépaysement n’est pas de mise, alors que la présentation est reprise de l’actuelle Fiesta, avec un écran tactile de 8 pouces, tandis qu’un nouveau combiné numérique de 12,3 pouces fait son apparition. Mais le principal atout de ce Ford Puma n’est pas sa présentation intérieure, mais plutôt son habitabilité, que l’on doit notamment à son empattement de 2,59 mètres. Outre un espace à l’arrière plutôt bon, le coffre de 456 litres se veut plus que correct pour le segment, permettant d’emporter des valises pour une famille entière ou toutes les affaires de bébé, de la poussette au cosi. Les célibataires pourront quant à eux s’adonner à leur passion du golf entre amis, le coffre pouvant accueillir deux sacs sans avoir besoin d’abaisser la banquette. Enfin, une Méga Box de 80 litres située sous le plancher offre un rangement supplémentaire, idéal notamment pour stocker des affaires pleines de boues. Et pour cause, grâce à son revêtement en plastique ainsi que son évacuation d’eau intégrée, cette boîte peut être nettoyée au jet en toute simplicité. De leur côté, les sièges pourront quant à eux être habillés d’un revêtement amovible, pouvant être lavés puis réinstallés grâce à une fermeture éclair.

Hybridation légère

Ford Puma 2019 profil jantes arrière feux

Comme sur ses derniers modèles, Ford donne une place importante à l’hybridation sur son nouveau Puma, qui adopte la technologie mild-hybrid sur les EcoBoost Hybrid 125 et 155 chevaux. Déjà bien connu et utilisé par d’autres constructeurs, ce système embarque un alterno-démarreur transformant l’énergie normalement perdue au freinage et à la décélération en électricité, alimentant alors une batterie de 48 volts. Celle-ci est alors utilisée au démarrage, afin de donner un petit coup de pouce au moteur, augmentant de 50 % le couple à bas régime, tout en réduisant la consommation dans une phase généralement très énergivore. Par la suite, d’autres motorisations feront leur apparition dans la gamme, à savoir un bloc EcoBoost 125 chevaux standard, ainsi qu’un diesel et une boîte automatique à sept rapports. Si aucune version sportive n’a été officiellement annoncée, des spyshots ont d’ores et déjà surpris ce qui pourrait être une variante ST en train de s’adonner à quelques tours de piste sur le Nürburgring. Si celle-ci voit le jour, elle devrait revendiquer quelque 200 chevaux, issus d’une motorisation hybride.

Tout juste dévoilé, le nouveau Ford Puma sera disponible à la commande dès le mois de septembre, alors que les premiers exemplaires feront leur arrivée en concession à la fin de l’année. En ce qui concerne la dotation en équipements, le petit SUV sera proposé avec le régulateur adaptatif, l’assistance au maintien de voie ou encore la caméra de recul. Mais la principale innovation sera sans aucun doute le système d’alerte de danger imminent, se basant sur la communication C2X (Car to Everything), permettant aux véhicules de la marque de communiquer entre eux afin de s’avertir mutuellement d’une zone de dangers, de travaux ou d’un accident. Rien n’a encore été confirmé, mais une présentation au salon de Francfort n’est évidemment pas à exclure.

Marie Lizak

Leave a Reply