Actualité automobile

Peugeot 5008 : la nouvelle génération passe à l’électrique

Quelques mois après la 3008, c’est au tour de la Peugeot 5008 de se renouveler avec une 3ème génération. Et comme sa petite soeur, le SUV passe à son tour à l’électrique et fait évoluer son look en profondeur.

Photo statique Peugeot 5008 2024

Cela fait déjà pas moins de sept ans que l’actuelle génération de la Peugeot 5008 est arrivée sur le marché, quelques mois après la 3008. Rapidement, le SUV familial a su s’imposer sur le marché, comme sa précédente mouture, rivalisant alors avec les Volkswagen Tiguan et autres Nissan X-Trail et devenant l’un des best-sellers de la marque. Mais il était enfin temps pour ce dernier de s’offrir une nouvelle version, tout comme sa petite soeur quelques mois plus tôt. C’est ainsi que vient d’être dévoilée la Peugeot 5008 troisième du nom, annoncée quelques semaines plus tôt via un premier teaser.

A vrai dire, pas de grande surprise en ce qui concerne le design, puisque nous retrouvons les attributs de la 3008. Parmi eux, la calandre en dégradé, surmontée de petits feux à LED reliés entre eux par une bande noire. Les griffes lumineuses sont également reconduites. A vrai dire, c’est surtout de profil que l’on remarque le plus gros changement, avec une silhouette allongée et un toit droit. La longueur est en hausse de 15 centimètres pour atteindre les 4,79 mètres tandis que la largeur passe à 1,89 mètres pour une hauteur de 1,69 mètre. A l’arrière, nous retrouvons là encore les feux de la 3008 avec les griffes à LED, tandis que le Cx (coefficient de trainée) est affiché à 0,77.

L’empattement progresse aussi, puisqu’il est désormais affiché à 2,90 mètres, tandis que sept personnes peuvent prendre place à bord du SUV familial. La présentation du poste de conduite ne change quant à elle pas, puisque nous retrouvons le Panoramoic i-Cockpit de la nouvelle 3008, avec sa grande dalle numérique de 21 pouces qui intègre un écran tactile et un combiné numérique. L’intelligence artificielle avec ChatGPT fait son arrivée, tandis que le système d’info-divertissement est compatible avec les mises à jour OTA à distance. En fait, c’est surtout l’espace à bord qui évolue, et notamment le volume de coffre. Ce dernier est alors désormais compris entre 259 et 1 815 litres lorsque les sièges sont rabattus.

De l’électrique, mais pas seulement

Photo arrière Peugeot 5008 2024

Comme la nouvelle 3008, la Peugeot 5008 repose sur la plateforme STLA Medium développée par le groupe Stellantis. Cette dernière permet alors d’implanter des motorisations thermiques et électriques, qui seront logiquement identiques à celles du SUV compact. Ainsi, les clients pourront opter pour une version d’entrée de gamme forte de 210 chevaux et embarquant une batterie de 73 kWh offrant une autonomie de 502 kilomètres WLTP. Ce sera la première à être lancée sur le marché. Plus tard, en janvier prochain, une déclinaison Grande Autonomie sera commercialisée. Celle-ci revendique 230 chevaux et possède une batterie de 98 kWh.

Celle-ci permet alors au SUV familial de parcourir jusqu’à 660 kilomètres en une seule charge. Enfin, la variante coiffant la gamme avec sa transmission intégrale et ses 320 chevaux sera lancée au même moment. Celle-ci embarque la plus petite batterie et affiche une autonomie de 500 kilomètres. La voiture pourra être rechargée à une puissance de 160 kW en courant continu et se dotera de la charge bidirectionnelle et du freinage régénératif. Un moteur 1,2 litre essence de 136 chevaux micro-hybride 48 volt ainsi qu’une version hybride rechargeable de 195 chevaux seront aussi proposés.

Les commandes ouvriront dès le mois de juin prochain, tandis que les tarifs n’ont pas encore été dévoilés. Deux niveaux de finitions seront disponibles, à savoir Allure et GT, comme sur la 3008.

Peugeot 5008 : les photos

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page