Skoda Scala : la Tchèque qui titille les Françaises

Préfigurée avec le concept Vision RS au Mondial de Paris, la nouvelle Skoda Scala se dévoile enfin officiellement, avec en ligne de mire, les Peugeot 308 et autres Renault Mégane. Lancée en juin prochain, elle fera tout d’abord une première apparition au salon de Genève.

Skoda Scala avant jantes bleu

Ca y est, après de multiples teasers affichant tour à tour un dessin de l’intérieur, des photos camouflées et de multiples détails, voilà que la nouvelle Skoda Scala se dévoile enfin de manière officielle. Nouvelle arrivante sur le segment des compactes afin de remplacer une Rapid Spaceback qui n’aura jamais rencontré le succès attendu, cette dernière-née de la gamme aura la lourde tâche de concurrencer les stars du marché. Parmi elles, deux Françaises, les Peugeot 308 et autres Renault Mégane. Apportant un vent de fraîcheur au sein d’une gamme en pleine évolution, cette Scala, dont le nom signifie « échelle » en italien incarne bel et bien la montée en gamme de la marque, en préfigurant le style des productions dans le futur.

Dès le premier regard, nous retrouvons ici la filiation avec le concept Vision RS, dévoilé au dernier Mondial de Paris, tant par ses lignes tendues que par ses détails stylistiques à l’avant et à l’arrière. Évidemment, l’ensemble s’assagit énormément, la marque tchèque ayant une fois encore fait le pari d’un style consensuel, dans la lignée de l’Octavia par exemple. A l’avant donc, nous retrouvons la calandre bien connue au sein de la gamme, qui évolue ici en toute subilité, tandis que l’arrière se veut plus dynamique, bien que la partie haute avec le bandeau noir semble avoir été emprunté à Volvo et sa V40.

Avec une longueur totale de 4,36 mètres, la compacte se veut légèrement plus longue que la Volkswagen Golf, tout en offrant une habitabilité record sur le segment, avec un volume de coffre oscillant entre 467 et 1.410 litres une fois la banquette rabattue. L’intérieur, une fois encore moins exubérant que le concept gagne toutefois en modernité, avec une planche de bord plus épurée et accueillant un écran tactile flottant de 9,2 pouces, associé au combiné numérique. Bien plus désirable que celui de la Rapid, cet habitacle devrait là encore inspirer les futurs modèles de la marque, à commencer sans doute par la prochaine génération de l’Octavia, attendue en 2020. 

Dynamique et désirable

Skoda Scala profil rouge jantes coffre

Sous le capot de cette toute nouvelle Skoda Scala, quatre motorisations seront tout d’abord proposées, avant l’arrivée de versions sans doute un peu plus performantes. Si le diesel n’est sans surprise pas majoritaire, avec seulement un 1,6 litre TDI de 115 chevaux, la gamme de blocs essence se veut quant à elle plus large, avec un 1,0 litre TSI décliné en versions 95 et 115 chevaux, ainsi qu’un 1,5 litre TSI de 150 chevaux se plaçant tout en haut de la gamme. L’ensemble de ce catalogue, hormis le TSI 95, sera proposé avec une boîte manuelle à six rapports ainsi qu’une transmission DSG à sept rapports déjà bien connue au sein du groupe Volkswagen.

Si aucune version vraiment sportive n’est pour l’heure prévue dans la gamme, la compacte ne dit pour autant pas non au dynamisme. Reposant sur la plateforme MQB A0 des Volkswagen Polo et autres Seat Ibiza, la Skoda Scala se dotera également d’un châssis sport optionnel abaissé de 15 millimètres, ainsi que d’un sélecteur de modes de conduite offrant quatre configurations (Normal, Sport, Eco et Individual), agissant sur la direction, la boîte de vitesse ou encore les réglages des suspensions. Plusieurs systèmes d’aides à la conduite seront quant à eux livrés de série, avec notamment l’assistance au maintien de voie ou encore le freinage automatique d’urgence, tandis que la caméra de recul ou encore le Park Assist seront proposés en options.

Présentée pour la première fois au public lors du prochain salon de Genève, la nouvelle Skoda Scala devrait débuter sa commercialisation en juin prochain. Pour l’heure, les tarifs demeurent inconnus pour la compacte, qui possède de sérieux atouts pour rivaliser avec les best-sellers du segment, que sont les Peugeot 308, Renault Mégane et autres Ford Focus.

Marie Lizak

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.