Tout sur la nouvelle Nissan Leaf

Lancée pour la première fois en 2010, la Nissan Leaf évolue en profondeur avec une nouvelle génération, plus technologique que jamais. La compacte électrique a donc désormais toutes les cartes en main pour chasser sur les terres de la Tesla Model 3.

Nissan Leaf 2017

Près de sept ans après son lancement, il était grand temps pour la Nissan Leaf de s’offrir une (grosse) cure de jeunesse afin de rester dans la course. Voiture électrique la plus vendue au monde, la compacte zéro-émissions avait en effet de nombreux atouts pour séduire à sa sortie mais s’est vite laissée rattraper par la concurrence et notamment celle de Renault et de sa Zoé, qui s’est offert en 2016 une autonomie de 400 km.

Aujourd’hui, la Leaf revient sur le devant de la scène avec un nouveau look, bien moins clivant que celui de la précédente génération, qui était alors son gros point faible. Fini l’époque des électriques futuristes, aujourd’hui la mode est à la sobriété, comme en témoigne Tesla avec sa Model S. Nissan l’a bien compris et offre à sa nouvelle compacte un style plus conventionnel, dont les lignes sont inspirées du concept IDS dévoilé en 2015 à Tokyo. La face avant reprend quant à elle les codes initiés sur les dernières productions de la marque telles que la Micra et le Qashqai, tandis que les optiques arrière à LED ainsi que le toit flottant lui donnent un style plus dynamique.

A l’intérieur, le principal changement réside dans le nouveau look du combiné d’instrumentation digital de 7 pouces ainsi que de l’écran tactile. Ce dernier offre un affichage plus clair et est désormais compatible sur certains marchés avec Apple CarPlay et Android Auto. La sellerie évolue également et arbore désormais des surpiqûres bleues, rappel de la motorisation électrique qui anime cette nouvelle Leaf.

Vers la conduite 100 % autonome

Nissan Leaf 2017

Comme annoncé dans les précédents teasers, cette nouvelle mouture fait la part belle aux technologies, en adoptant notamment le système ProPilot, capable de gérer l’accélération, le freinage et la direction de manière autonome sur autoroute. S’ajoute à cela le ProPilot Park, qui lui permet quant à lui de se garer sans intervention du conducteur.

Désormais, c’est bien une seule pédale qui vous servira à contrôler cette Nissan Leaf, et elle porte d’ailleurs même un petit nom : l’ePedal. Derrière cette appellation un brin mystérieuse se cache en réalité une vraie innovation, permettant de démarrer, accélérer, freiner et s’arrêter en ajustant simplement la pression exercée. Un système plus conventionnel reste toutefois disponible en cas d’urgence.

Du côté de la motorisation, l’ensemble reste bien évidemment électrique mais l’autonomie grimpe en flèche en affichant désormais 378 km en une seule charge, contre 250 maximum pour la précédente génération. Que les gros rouleurs se rassurent toutefois, une version plus performante sera par la suite proposée, permettant de parcourir de plus grandes distances entre chaque arrêt. La puissance culmine quant à elle à 150 chevaux, pour un couple maximal de 320 Nm.

La nouvelle Nissan Leaf sera lancée dès le mois de janvier 2018. Les prix n’ont pas encore été annoncés mais la rivale de la Tesla Model 3 pourrait probablement coûter aux alentours des 30.000 €, alors que la précédente génération est affichée à partir de 20.000 €.

Marie Lizak

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s