Actualité automobile

La Fiat 500 passe à l’électrique

Treize ans après son lancement, la 3ème génération de la Fiat 500 cède sa place à une toute nouvelle mouture 100 % électrique, tandis que l’ancienne reste vendue en parallèle.

Photos Fiat 500 électrique 2020 citadine

Des années que la Fiat 500, dans sa version moderne succédant à la mythique « nuova 500 », est présente dans la gamme, et il semblerait parfois qu’elle ait toujours existé, bien qu’elle ne fit son apparition qu’en 2007. Il faut dire que la citadine italienne est si emblématique, devenant au fil des années une véritable icône, étant l’un des rares modèles à avoir conservé son charme originel. Une véritable success story pour celle qui fut vendue à plus de 2 millions d’exemplaires depuis son retour, alors que l’année 2018 signa un nouveau record avec 194 000 exemplaires vendus, versions Abarth comprises. Mais malgré tout, l’heure du renouvellement commençait à se rapprocher de plus en plus pour la star de la marque turinoise, et avec elle, un grand dilemme : comment moderniser un tel mythe sans le dénaturer ? Une tâche déjà difficile, encore un peu plus compliquée par le passage à l’électrique, nécessaire pour échapper aux amendes colossales prévues par l’Union Européen dès l’an prochain.

C’est donc une 3ème génération totalement renouvelée que nous découvrons, alors que c’est au salon de Genève qu’elle devait initialement faire ses premiers pas devant le public, avant que celui-ci ne soit annulé à cause du Coronavirus. Et on peut dire que les équipes en charge du style de la citadine ont bien travaillé, la faisant visiblement évoluer sans pour autant la rendre méconnaissable. Le petit pot de yaourt perd toutefois un peu sa bouille toute ronde et gagne en agressivité, avec des optiques semblant froncer les sourcils. A l’arrière, le dessin des feux a également été modifié, abandonnant par ailleurs le morceau de carrosserie intégré à l’intérieur. Si l’on pourrait presque croire qu’il ne s’agit que d’un simple restylage, cette nouvelle version trahit sa nouvelle motorisation électrique par sa calandre pleine, ainsi que par son absence de sorties d’échappement. Plus longue de 6 cm par rapport à la précédente mouture, cette nouvelle Fiat 500 s’offre pour la première fois un logo spécifique, ne reprenant pas le blason de la marque.

A bord de cette nouvelle génération, les changements sont encore plus significatifs, alors que la présentation devient plus épurée, suivant la tendance actuelle du marché. Ici, la plupart des boutons disparaissent, alors que les principales fonctions sont désormais implantées dans le nouvel écran tactile de 10,25 pouces posé au centre de la planche de bord. Par ailleurs, un nouveau combiné numérique de 7 pouces prend place devant le conducteur, apportant une touche de modernité dans l’habitacle de la micro-citadine à succès. Profitant d’un empattement en hausse de 2 cm, elle accueille un peu plus généreusement ses passagers, installés sur des sièges habillés de tissu issu de déchets recyclés selon les finitions. Une sellerie que l’on connaît déjà, puisqu’elle déjà proposée sur la nouvelle Fiat 500 hybride, lancée tout récemment. De son côté, le volume de coffre ne change pas, et reste établi à 182 litres, grâce à l’implantation des batteries sous le plancher.

Citadine mais pas que

Photos Fiat 500 électrique 2020

Si la Fiat 500 a toujours été considérée comme une pure citadine, de par son petit gabarit, sa version électrique sera toutefois en mesure d’en sortir de temps à autre. Et pour cause, sa batterie de 42 kWh permettra de parcourir environ 320 km selon le cycle WLTP, permettant à l’italienne de se démarquer de sa principale rivale, la Honda e et ses 222 km. A cela s’ajoute un moteur électrique de 87 kW, soit environ 120 chevaux, permettant à la citadine d’atteindre les 50 km/h en 3,1 secondes, tandis que le 0 à 100 km/h est quant à lui abattu en 9 secondes. De son côté, la vitesse maximale est quant à elle limitée électroniquement à 150 km/h. Bonne nouvelle, cette 4ème génération de la Fiat 500 peut récupérer 50 km d’autonomie en seulement 5 minutes grâce à une prise Combo 2, tandis que seulement 35 minutes sont nécessaires pour remplir 85 % de la batterie. Enfin, il est également possible d’installer une Wallbox 7,4 kW à la maison, pour une recharge complète alors effectuée en six heures.

Pas moins de trois modes de conduite sont proposés sur cette nouvelle génération de la Fiat 500, à savoir Normal, Range et Sherpa. Ce dernier, au nom plutôt insolite évoquant les célèbres guides assistant les grimpeurs sur l’Himalaya ajuste divers paramètres tels que la vitesse maximale, limitée à 80 km/h, afin d’optimiser l’autonomie. Par ailleurs, cette configuration désactive également la climatisation et les sièges chauffants, afin de limiter la consommation d’électricité. De son côté, le mode Range active quant à lui la fonction de conduite avec une seule pédale, permettant de profiter d’une récupération d’énergie maximale et d’une forte décélération, réduisant alors considérablement l’utilisation des freins. Enfin, la nouvelle Fiat 500 fait également un vrai bond en avant technologique, en se dotant notamment de la conduite autonome de niveau 2, associant un régulateur adaptatif à un assistant au maintien de voie. D’autres équipements sont également disponibles, dont la lecture des panneaux de vitesse avec recommandation, ainsi que les détecteurs d’angles morts et de fatigue du conducteur.

Pour les plus impatients, sachez que la nouvelle Fiat 500 est d’ores et déjà disponible à la commande dans une version de lancement Prima, basée sur la version cabriolet, affichée à partir de 37 900 €. Ce tarif inclut la Wallbox et ne prend pas en compte le bonus écologique de 6 000 €. Il faudra patienter jusqu’au mois de novembre avant que les premiers exemplaires de la citadine ne soit disponibles en concession, alors que la grille de tarifs pour le reste de la gamme devrait être annoncé dans les mois à venir.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer