Actualité automobile

La Mazda MX-5 s’offre une petite mise à jour

Lancée en 2015, l’actuelle génération de la Mazda MX-5 s’offre quelques améliorations. Si ces dernières ne concernent que le marché japonais, elles pourraient bientôt arriver en Europe.

Photo arrière Mazda MX-5 2023

C’est en 2015 que la 4ème génération de la Mazda MX-5, aussi connue par les passionnés sous l’appellation de ND, a vu le jour. Cette dernière fut officiellement dévoilée à l’occasion du salon de Genève et a été vendue à pluisieurs centaines de milliers d’exemplaires depuis. En 2019, le roadster s’est offert quelques petites améliorations, tandis que l’on ne compte plus le nombre de séries spéciales, dont la 30ème Anniversaire et la Eunos Edition que nous avions pu tester.

Mais alors que la marque serait en train de travailler sur le lancement de la prochaine génération, qui conserverait un moteur thermique, elle continue d’offrir quelques évolutions à son cabriolet. Ce dernier évolue en efffet en douceur au Japon, mais il est très probable que le marché français profite également de ces petits changements au cours des prochains mois. Ces derniers sont très discrets et ne peuvent pas être réellement qualifiés de restylage à proprement parler.

Le constructeur nous confirme que les deux versions RF et ST sont conservées, tandis que le style ne change quasiment pas. Tout juste remarque t-on un bouclier légèrement différent, avec des feux de jour désormais intégrés dans les optiques et non plus sur les côtés de la calandre. Cette dernière s’enrichit également d’un nouveau capteur destiné au régulateur de vitesse adaptatif, qui fait son arrivée sur le roadster japonais.

Un malus raisonnable

Photo Mazda MX-5 2023

Le reste des changements se retrouve dans le poste de conduite, qui s’offre un nouvel écran tactile de 8,8 pouces tout droit venu des nouvelles Mazda 2 et CX-3. Ce n’est pas tout, car le combiné d’instrumentation a également été légèrement modifié, tandis qu’une nouvelle sellerie beige fait son apparition dans le catalogue. Le reste de l’habitacle demeure inchangé sur cette version retravaillée.

Sous son capot, le roadster fait monter en puissance ses quatre cylindres 1,5 et 2,0 litres de 132 et 184 chevaux, qui en gagnent quatre de plus. Par ailleurs le différentiel à glissement limité sur le train arrière a subi quelques petites modifications, de même que la direction. Enfin, l’ESP s’enrichit d’un inédit mode Track pour encore plus de sensations en conduite sportive. A noter que ces changements ne concernent que le Japon mais devraient arriver plus tard en Europe.

Quoi qu’il en soit, la Mazda MX-5 reste l’une des seules sportives qui échappera à la hausse du malus l’an prochain. En effet, elle ne devrait écoper que de 1 172 € pour la version 132 chevaux et 3 119 € pour la variante la plus puissante. Ce qui en fera un choix privilégié par rapport à d’autres modèles qui deviendront inaccessibles.

Mazda MX-5 2024 : les photos

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page