Actualité automobile

Ford Focus restylée : nouveau visage pour la compacte

Quelques semaines après la Fiesta, c’est au tour de la Ford Focus de s’offrir son restylage de mi-carrière. Au programme, un nouveau faciès et des prestations en hausse.

Photo Ford Focus restylée 2021

Il y a quelques semaines, Ford offrait un nouveau visage à sa citadine star, la Fiesta, qui profitait d’un petit lifting bienvenu. Aujourd’hui, c’est au tour de sa grande soeur, la Focus de bénéficier d’un petit coup de jeune, après trois ans déjà de carrière. Lancée en 2018, la quatrième génération de la compacte a en effet vu ses ventes baisser au fil des ans, se plaçant en 93ème place au classement des 100 modèles les plus vendus en France depuis le début de l’année, avec seulement 3 291 immatriculations. Un chiffre assez décevant pour la compacte donc, notamment face aux stars du segment que sont les Renault Mégane et Peugeot 308, respectivement placées en 11ème et 18ème position. Autant dire que la star de Ford a donc fort à faire d’autant plus que sa concurrente sochalienne vient tout juste de s’offrir une nouvelle génération qui n’aura pas manqué de faire sensation auprès du public. C’est dans ce contexte que la Focus s’offre donc un restylage bienvenu, qui ne révolutionne cependant pas son design, comme c’est bien souvent le cas chez la marque à l’ovale bleu.

Et pour cause, si les changements sont bien visibles, ils restent néanmoins discrets et se concentrent majoritairement sur la face avant. Comme la nouvelle Ford Fiesta, le visage de la Focus évolue avec une toute nouvelle calandre agrandie, entourée d’optiques redessinées et affinées, donnant un air plus agressif à la compacte. Celles-ci sont désormais à LED et livrés de série dès le premier niveau de finition. Un joli cadeau de la part de la marque, qui ne manquera pas faire plaisir aux clients, et qui permettra à la compacte de se distinguer de certaines de ses rivales, plus avares en équipements. A l’arrière, rien de nouveau sous le soleil, hormis les feux profitant là encore d’une nouvelle signature lumineuse. Les différentes finitions (Titanium, Active, ST-Line et ST) ont été conservées, se distinguant chacune par une personnalité propre, avec des éléments distinctifs au niveau de la calandre ou des protections latérales.

A bord, les changements sont là encore très discrets, mais il est cependant impossible de passer à coté du tout nouvel écran tactile de 13,4 pouces, remplaçant le précédant affichant alors une diagonale allant jusqu’à 8 pouces. Ce nouvel affichage, intégrant la dernière mise à jour du système SYNC permet alors de supprimer certaines commandes physiques, et donc d’aérer l’habitacle. Les équipes de Ford n’ont pas touché à l’instrumentation numérique, déjà présente sur la précédente mouture, tandis que les sièges baquet de la Focus ST ont été changés. Si les dimensions restent quant à elles identiques, le coffre gagne quelque à lui quelques litres grâce à l’intégration d’un double plancher. Le volume passe donc désormais à 358 litres (contre 341 l) pour la berline et 593 litres (contre 575 l) pour le break, qui est lui aussi reconduit. L’habitabilité aux places arrière reste quant à elle strictement identique.

Une large gamme de moteurs

Photo intérieur Ford Focus restylée 2021

Sous le capot de cette nouvelle Ford Focus, pas grand chose à signaler puisque le catalogue demeure inchangé, et toujours aussi fourni. Les clients auront donc le choix entre des blocs essence et diesel avec ou sans micro-hybridation, avec des puissances s’échelonnant entre 100 et 280 chevaux pour la version ST, toujours présente au sein de la gamme. Si la boite manuel à six rapports ainsi que la transmission automatique à huit rapports sont reconduites, la nouveauté réside dans l’arrivée d’une boite robotisée à double embrayage et sept rapports PowerShift, proposée sur le 1,0 litre EcoBoost mHEV 125 et 115 chevaux, ainsi que sur le 2,3 litres EcoBoost de 280 équidés. A part ça, rien de bien nouveau donc, les performances des différentes versions restant donc strictement identiques. A noter que la déclinaison E85 basée sur l’essence 125 est également toujours présente au sein de la gamme.

La dotation technologique est quant à elle toujours complète, avec entre autres la fonction Stop & Go associée au régulateur de vitesse adaptatif, de la recharge du smartphone par induction ou encore de la reconnaissance des panneaux de signalisation. On notera également l’arrivée des feux Matrix LED, de l’alerte de danger sur le trajet ou encore de la mise à jour à distance du système SYNC4. Les premières livraisons devaient débuter au début de l’année prochaine, alors que les commandes ouvriront dans les prochains mois. Les tarifs n’ont pas encore été annoncés, mais ils ne devraient pas évoluer significativement, tournant alors sans aucun doute autour des 22 000 €.

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page