Actualité automobile

Aston Martin Valhalla : oeuvre d’art hybride

Plus de deux ans après la première version, voilà que la nouvelle Aston Martin Valhalla se dévoile désormais sous sa forme définitive.

Photo nouvelle Aston Martin Valhalla 2021

L’attente semblait interminable. Cela faisait en effet plus de deux ans que l’on entendait parler de la future supercar d’Aston Martin, arborant d’abord le nom d’AM-RB 003, succédant alors aux AM-RB 001 et 002, à savoir la Valkyrie et sa version AMR Pro. Développées conjointement avec RedBull, ces trois super-sportives britanniques incarnent alors une nouvelle gamme totalement inédite pour la marque, plus connue pour ses GT haut de gamme. Mais si les deux premiers modèles avaient déjà beaucoup fait parler d’eux à leur sortie, cette nouvelle arrivante, dont le nom Valhalla s’inspire de la mythologie nordique est encore un cran au-dessus. Et pour cause, la dernière-née de la firme anglaise est aussi son tout premier modèle hybride rechargeable. Et autant dire qu’Aston Martin n’a pas fait les choses à moitié avec sa dernière création. Et pour cause, celle-ci s’annonce comme l’une des supercars les plus performantes et radicales du marché, profitant alors de technologies de pointe issues du monde de la F1.

Si cette Valhalla n’a au premier abord pas grand-chose à voir avec le reste de la gamme Aston Martin, elle a cependant en commun des lignes toujours très élégantes. Sculptées à la suite de longues et nombreuses séances de soufflerie, celle-ci ont été façonnées de manière à optimiser au maximum l’aérodynamisme, sans artifices. Vous remarquerez en effet l’absence d’aileron, un attribut qui semble pourtant indispensable pour améliorer les performances et la stabilité à haute vitesse. Pas selon les ingénieurs de la marque britannique, qui ont réussi à créer un véhicule capable de générer plus de 600 kilos d’appui à 240 km/h grâce à un dessin travaillé au millimètre. Chaque appendice a un rôle à jouer et profite à l’efficacité de la supercar, qui s’inspire de la compétition et du savoir-faire d’Aston Martin et de RedBull en sport auto. Si le poste de conduite, ou plutôt de pilotage n’a pas encore été montré, on sait cependant déjà que le siège sera fixé à la structure de la voiture, nécessitant alors de régler les pédales ainsi que le volant. Le système d’info-divertissement sera quant à lui compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Changement de cap

Photo arrière Aston Martin Valhalla 2021

En plus de deux ans de développement, Aston Martin a eu pas mal de temps pour revoir sa copie et faire quelques ajustements. Alors que sa supercar devait à l’origine embarquer un V6 développé en interne, la firme britannique a finalement changé ses plans en cours de route. Désormais, la version finale de cette Valhalla est donc propulsée par un V8 4,0 litres biturbo conçu par Mercedes-AMG, développant ici la bagatelle de 750 chevaux. Cette cavalerie est alors envoyé directement vers les roues arrière via une boite de vitesse huit rapports à double embrayage quant à elle mise au point par Aston Martin. Mais ce n’est évidemment pas tout. En effet ce huit cylindres en V est également associé à deux moteurs électriques, soit un sur chaque essieu. Le tout produit alors une puissance totale de 950 chevaux, tandis que le 0 à 100 km/h est réalisé en 2,5 secondes, pour une vitesse maximale de 330 km/h. En plus d’offrir des performances de haut vol à ses clients, Aston Martin a aussi un but avec cette auto : barre un record sur le Nürburgring.

Adoptant une architecture traction en mode électrique, la supercar offre plusieurs répartitions du couple en fonction du mode de conduite choisi. Mais ne comptez pas rouler très longtemps en zéro-émission, alors que l’autonomie n’est annoncée qu’à une quinzaine de kilomètres, pour une vitesse maximale de 130 km/h. Affichant un poids relativement contenu de 1 550 kilos grâce à sa structure en fibres de carbone, la super-sportive anglaise s’offre également une belle dotation technologique, avec un régulateur de vitesse adaptatif, une caméra de recul avec vision à 360° ou encore un système de freinage automatique d’urgence. Le prix de cette Aston Martin Valhalla n’a pas été dévoilé, mais l’on sait déjà qu’elle arrivera sur les routes dans le courant de l’année 2023.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer