Opel Corsa (2019) : la citadine au Blitz se renouvelle

Quelques mois après sa cousine, la Peugeot 208, c’est désormais au tour de l’Opel Corsa de se renouveler, cinq ans après le lancement de la précédente génération. Déclinée en versions thermiques et électriques, la citadine sera officiellement disponible à la commande le 4 juillet prochain. 

Opel Corsa 2019 citadine rouge calandre logo

En mars dernier, le salon de Genève battait son plein, accueillant deux des plus grandes nouveautés de l’année, les Peugeot 208 et Renault Clio. Alors que les deux rivales se battaient par stand interposés, une autre citadine brillait par son absence : la nouvelle Opel Corsa. Si tous pensaient que c’est en Suisse que la 6ème génération allait être dévoilée, la marque prit finalement tout le monde de court, révélant sa création quelques mois seulement plus tard, et uniquement dans sa version électrique baptisée Corsa-e. Désormais, c’est l’ensemble de la gamme qui se montre enfin, à quelques jours seulement de sa commercialisation sous forme de commandes.

Affichant un style bien distinct des précédentes moutures, cette nouvelle version se veut plus dynamique dans son style, que ce soit en déclinaison thermique ou électrique. Seule vraie différence entre les deux, le bouclier, qui change par ailleurs selon les versions. Et pour cause, si la gamme sera composée de quatre finitions, deux sont toutes nouvelles, baptisées GS Line et Elegance. La première, plus dynamique, se distingue par des pare-chocs avant et arrière plus agressifs, ainsi qu’un embout chromé sur l’échappement. La seconde déclinaison, plus axée autour du confort est quant à elle livrée de série avec les feux à LED. A l’arrière, et quelle que soit la version, nous découvrons de nouveaux feux redessinés, tandis que les boucliers évoluent subtilement. Le toit bi-ton ainsi que le becquet de toit contribuent à donner à cette nouvelle génération un style encore plus sportif qu’auparavant.

Dans l’habitacle, la présentation évolue largement, avec une présentation inédite, plus épurée et largement modernisée. Nous retrouvons un tout nouvel écran tactile de 7 à 10 pouces selon la finition choisie, tandis qu’un combiné numérique remplace les compteurs analogiques. Si la présentation demeure plus sage que chez Peugeot avec sa 208, l’ensemble reste très plaisant à regarder, notamment dans la version GS Line, agrémentée de touches de rouge. Pour l’heure, rien n’a encore été précisé quant à l’habitabilité, que ce soit en ce qui concerne l’espace pour les passagers comme le volume de coffre, alors que celui de la précédente génération oscillait entre 280 à 1.120 litres une fois la banquette rabattue.

Place à l’électrification

Opel Corsa-e 2019 citadine électrique autonomie arrière

Pas moins de cinq motorisations seront proposés sur cette nouvelle Opel Corsa, qui inaugure ici une inédite version électrique, baptisée Corsa-e. Reprenant le moteur zéro-émission de la nouvelle Peugeot 208, cette déclinaison revendique quelque 136 chevaux, pour un couple de 260 Nm disponible immédiatement. Abattant le 0 à 100 km/h en 8,1 secondes, la citadine accueille sous son plancher une batterie de 50 kWh, lui permettant de parcourir jusqu’à 330 km selon le cycle WLTP. Grâce à un branchement sur des bornes rapides, la Corsa-e peut récupérer jusqu’à 80 % de son autonomie totale en seulement 30 minutes. Ce n’est évidemment pas tout, car si la citadine prend résolument le virage de l’électrique, elle sera également déclinée en version thermique, grâce à une gamme de blocs essence et diesel.

Si le trois cylindres 1,2 litre 75 chevaux incarnera l’entrée de gamme, celle-ci sera complétée par un autre trois cylindres 1,2 litres turbocompressé cette fois-ci, revendiquant 100 et 130 chevaux. Une variante diesel 1,5 litre sera également proposée, forte de 100 chevaux également. Si l’entrée de gamme sera uniquement proposée avec une boîte manuelle à cinq rapports, une transmission automatique à huit vitesses sera disponibles sur le reste du catalogue, tandis qu’elle sera livrée de série sur la version 130 chevaux, intégrant également des palettes au volant. Plus dynamique avec des performances en hausse, la nouvelle Opel Corsa a également fait un petit régime minceur, en perdant près de 10 % de son poids par rapport à la précédente version, passant alors sous la barre de la tonne pour les versions les plus légères.

Offrant une dotation technologie améliorée, avec notamment l’arrivée des phares matriciels adaptatifs anti-éblouissement Intellilux LED, la citadine se dote également de systèmes plus conventionnels, tels que la détection des angles morts, la caméra de recul ou encore le régulateur de vitesse adaptatif et la reconnaissance des panneaux. Disponible à la commande le 4 juillet prochain, la nouvelle Opel Corsa révèlera ses tarifs dans la foulée. Pour rappel, la précédente génération est actuellement facturée 10.140 € dans sa version trois portes.

Marie Lizak

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.