Porsche Panamera GTS : le compromis idéal ?

A peine le Mondial de Paris, que Porsche révèle ses nouvelles Panamera et Panamera Sport Turismo dans une inédite version GTS, s’intercalant entre la 4S et la Turbo. Déjà disponible à la commande, elle s’offre un V8 de 460 chevaux.

Porsche Panamera GTS 2018 circuit V8 sportive 

L’appellation GTS, les amoureux de Porsche la connaissent bien puisqu’elle figure déjà fièrement sur les 911, Cayenne et autres Macan depuis quelques années déjà. Aujourd’hui, et assez logiquement, c’est désormais au tour de la Panamera d’en profiter, quelques jours après la fin du Mondial de Paris. A cette occasion, la berline et le break s’offrent un style plus sportif, tout en constituant un excellent compromis, entre une 4S un peu sage et plus typée luxe et une Turbo, jouant quant à elle la carte de la sportivité assumée.

Dès le premier coup d’œil, on remarque d’emblée les nouvelles teintes rouge et vert de cette version GTS, qui reste toutefois assez avare en nouveautés, notamment en ce qui concerne l’esthétique extérieure. Et pour cause, seuls les inserts noirs sur les boucliers avant et arrière, ainsi que les jantes de 20 pouces livrées de série permettent au break comme à la berline de se distinguer. Rien de très fou donc, même si le dynamisme est vraiment à l’ordre du jour, sans pour autant tomber dans le too-much. Même chose à l’intérieur, avec un habitacle sportif mais pas extrême, qui joue la carte de l’Alcantara et de l’aluminium pour séduire, tandis que le pack GTS optionnel apporte quant à lui une touche d’exclusivité supplémentaire, grâce à des sièges brodés du logo, de nouvelles surpiqures, ainsi qu’un compte-tours spécifique.

Puissance mesurée

Porsche Panamera Sport Turismo GTS 2018 arrière feux roues circuit

Comme pour son design, la Porsche Panamera GTS ne fait pas vraiment dans l’originalité en ce qui concerne sa motorisation. En effet, le V8 4,0 litres turbocompressé déjà présent sous le capot de la version Turbo est ici reconduit, perdant par la même occasion quelques chevaux, passant de 550 à 460 équidés, pour un couple maximal culminant à 620 Nm. Associé à une boîte à double-embrayage PDK à huit rapports, ce bloc offre à la berline des performances plus que prometteuses tout de même, avec un 0 à 100 km/h abattu en 4,1 secondes. Enfin, si la berline affiche une vitesse maximale de 292 km/h, le break le talonne quant à lui, avec 289 km/h affiché au compteur.

Peu d’améliorations techniques sont à noter sur cette version GTS, hormis le châssis, désormais abaissé de 10 mm, afin d’offrir un comportement amélioré. Celui-ci est également associé à la suspension active gagnant en dynamisme, permettant de choisir parmi plusieurs modes de conduite, selon que l’on soit sur piste, ou que l’on préfère privilégier le confort lors de longs trajets sur autoroute, par exemple. Déjà disponible à la commande en Allemagne, la Porsche Panamera GTS débarquera par la suite sur les routes françaises, pour un ticket d’entrée qui devrait débuter à partir de 141.000 € pour la berline et 144.000 € pour le break.

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s