Porsche Panamera Sport Turismo : le break de chasse made in Stuttgart

On l’attendait, la voici enfin : la Porsche Panamera Sport Turismo sera bien commercialisée, et ce dès la fin de l’année. En attendant, le break de chasse fera ses premiers pas à Genève et viendra compléter une gamme déjà bien fournie en termes de motorisations. 

Panamera Turbo Sport Turismo

Parmi les nombreuses nouveautés attendues à Genève, la nouvelle Porsche Panamera Sport Turismo fait office de véritable star. Après la berline, c’est au tour de la version shooting brake de se dévoiler, après de nombreuses spéculations et un concept-car présenté au Mondial de Paris en 2012.

Légèrement plus haute de 5 mm, la Porsche Panamera Sport Turismo conserve les mêmes proportions que la berline, avec une longueur de 5,05 mètres et un empattement de 2,95m. Contrairement à cette dernière, le break n’offre non pas cinq véritables places mais une configuration 4+1, avec banquette rabattable en trois parties. Break oblige, le coffre se veut également plus accueillant, avec un volume passant de 520 à 1.390 litres, soit respectivement 20 et 50 litres de plus que la berline.

Adoptant des lignes fluides et dynamiques, la Porsche Panamera Sport Turismo reprend le look général de la berline, tout en adoptant une ligne de toit relevée ainsi qu’un nouveau spoiler adaptatif qui évolue selon les conditions et le mode de conduite choisi. En dessous des 170 km/h, ce dernier est positionné dans un angle de -7 degrés, passant à +1 degré une fois cette vitesse dépassée afin de réduire la résistance à l’air et la consommation, tout en améliorant la stabilité de la voiture. Une fois les modes Sport et Sport Plus activés, l’aileron se place alors automatiquement en position performance dès la barre des 90 km/h, tandis qu’il se dresse à 26 degrés si le toit panoramique est ouvert afin de réduire le bruit du vent.

Cinq motorisations disponibles 

Panamera 4 E-Hybrid Sport Turismo

Tout comme la berline, la Porsche Panamera Sport Turismo est proposée avec un large choix de motorisations. Au total, ce sont cinq configuration différentes qui sont d’ores et déjà disponible, allant de 330 à 550 chevaux, incluant une version hybride, ainsi qu’une transmission intégrale de série.

C’est la Panamera 4 Sport Turismo qui joue le rôle d’entrée de gamme, avec son V6 de 330 chevaux et un prix d’appel de quelques 100 367 €, tandis que l’hybride est quant à elle affichée à partir de 114 782 €. La gamme se compose ensuite des 4S Sport Turismo, 4S Diesel Sport Turismo et enfin Turbo Sport Turismo, la plus performante du groupe avec ses 550 équidés, permettant d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes, où 3,6 avec le Pack Sport Chrono.

Au chapitre de la consommation, nous pourrions nous attendre à des chiffres faisant bondir d’horreur les protecteurs de l’environnement. Pourtant, la plus gourmande, la Panamera Turbo culmine à « seulement » 9,4 l/100 km en cycle mixte, tandis que le reste de la gamme se situe entre 6,7 et 8,2 l/100 km. Sans parler de l’hybride, qui atteint seulement 2,5 litres, pour des émissions dérisoires de 56 g/km.

Déjà disponible à la commande, la Porsche Panamera Sport Turismo sera présente au salon de Genève pour ceux qui souhaiterait l’admirer avant de signer le chèque. Il faudra néanmoins patienter jusqu’au mois d’octobre pour pouvoir en prendre livraison.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s