DS 3 Crossback : la citadine qui voulait devenir un SUV

Après huit ans de carrière sous l’égide de Citroën puis DS, la DS 3 évolue et ajoute désormais l’appellation Crossback à son nom, tout en adoptant une nouvelle silhouette de SUV. Avec son identité plus affirmée, elle se pose véritablement comme la petite sœur du DS 7 Crossback.

DS 3 Crossback profil dynamique jantes bleu citadine

Enfin ! Après une carrière longue de huit ans, d’abord sous l’identité Citroën avant de passer chez DS en 2016, la DS 3 prend définitivement sa retraite, tout du moins dans sa forme originelle. En effet, si la citadine ne disparaît pas totalement du catalogue, elle s’offre une nouvelle génération qui relève désormais plus du SUV, et désormais baptisée DS 3 Crossback. Largement modernisée, elle s’inscrit dans la volontée de renouvellement de la marque, qui souhaite désormais faire oublier son appartenance à Citroën, avec des modèles bien distincts et un positionnement plus haut de gamme.

Petite sœur assumée du DS 7 Crossback, cette nouvelle génération ne lésine donc pas sur les éléments stylistiques forts, avec un design en rupture totale avec la précédente mouture. Si l’ADN est toujours là, l’ensemble se veut plus moderne et résolument moins féminin qu’auparavant, avec des lignes plus dynamiques, une calandre élargie et des optiques avant largement retravaillées. L’arrière adopte quant à lui un style plus sportif encore et s’inspire très largement de son grand frère, avec des feux très étirés débordants sur les flancs, tandis que deux sorties d’échappement un brin surdimensionnées viennent s’échapper de part et d’autre du bouclier.

Plus court que la plupart de ses rivaux avec une longueur de 4,12 mètres, le petit SUV offre une habitabilité moins importante, certes, mais devrait se distinguer par un design bien plus travaillé. Dans la même veine que le DS 7 Crossback, cette nouvelle génération en reprend les commandes Toggle Switches sur la console centrale, tandis que l’écran tactile de 10,3 pouces est désormais posé sur la planche de bord. Celui-ci est complété par un combiné numérique personnalisable grâce à cinq modes d’affichage distincts, ainsi qu’un affichage tête haute affichant l’ensemble des données relatives à la conduite. Avec un volume de coffre de 350 litres, la DS 3 Crossback est, sur ce point, assez inférieur à la concurrence, notamment face aux 450 litres de la MINI Countryman.

Electrique et technologique

DS 3 Crossback arrière dynamique bleu citadine feux échappement

Sous son capot, la DS 3 Crossback propose une gamme de trois moteurs essence et deux diesel, en attendant la version électrique E-Tense, prévue pour la fin de l’année prochaine. Nous retrouvons donc une nouvelle version du trois cylindres 1,2 litre PureTech, désormais poussé à 155 chevaux, également disponible en version 100 et 130 chevaux et associé à la boîte automatique EAT8. En diesel, le catalogue se compose quant à lui du 1,5 litre BlueHDi, proposé avec 100 et 130 chevaux. De son côté, la version E-Tense, embarquant une batterie de 50 kWh et forte de 136 chevaux promet un 0 à 100 km/h en seulement 3,3 secondes, pour une autonomie annoncée à 300 km selon le cycle WLTP. Seulement 30 minutes sont nécessaires pour remplir la batterie sur une borne rapide de 100 kW, et cinq heures grâce à une Wallbox de 11 kW.

Comme le DS 7 Crossback, la dernière-née de la gamme fait le plein de technologies, avec notamment la conduite semi-autonome offerte par le système DS Drive Assist, permettant de réguler la vitesse mais également de rester au centre de la voie. S’ajoute à cela le DS Park Pilot, capable de détecter une place de parking et de s’y installer sans intervention du conducteur, qui doit seulement maintenir le bouton Park enfoncé. Si la vision de nuit DS Night Vision, disponible sur son grand frère ne semble pas être proposé sur la DS 3 Crossback, celle-ci se dote tout de même des feux à LED Matrix, dont l’éclairage varie selon l’environnement de conduite.

Officiellement présentée au Mondial de Paris, qui ouvrira ses portes les 4 octobre prochain, la nouvelle DS 3 Crossback sera commercialisée en mars prochain en France. Les prix n’ont pour l’instant pas été annoncés, mais ils devraient augmenter par rapport à l’actuelle DS 3, en raison des nombreuses technologies faisant leur apparition. Comme sur le DS 7 Crossback, cinq Inspirations seront proposées (Montmartre, Bastille, Performance Line, Rivoli, Opera), tandis qu’une édition limitée baptisée La Première sera également disponible au lancement. L’ensemble de ces versions se distinguent par des détails spécifiques sur le capot, les décors et les bas de portes.

Marie Lizak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s