Essais automobiles

Essai Audi S3 berline : le chic et le choc

Comme la version standard, l’Audi S3 fait peau neuve et s’offre une 4ème génération encore plus performante, sans perdre de vue la polyvalence. Découvrez notre essai de la version berline !

Photo essai Audi S3 berline 2,0 litres TFSI 310 ch 2021

Cela fait déjà plus de 20 ans que l’Audi S3 est née, avec une première génération arrivée en 1999. A cette époque, la compacte était alors déclinée en deux versions, de 210 et 225 chevaux, issus de son quatre cylindres 1,8 litres turbocompressé. Une première pour la gamme S du constructeur, mais un choix qui porta ses fruits, puisque cette stratégie fut ensuite reconduite sur toutes les générations qui ont suivi. Car à chaque renouvellement de l’Audi A3, une version gavée aux hormones faisait son arrivée dans les mois à venir. Une sorte de routine assez sympathique, et cette nouvelle mouture n’a évidemment pas dérogé à la règle, puisque la toute dernière itération de la S3 est bien arrivée dans la foulée de la version standard, dévoilée quant à elle en début d’année dernière. Et une fois encore, cette version modernisée reste fidèle au postulat d’origine, celui d’incarner la sportive premium par excellence, alors que l’auto était à l’origine de la création de ce segment à sa sortie. A cette époque, les seules voitures plaisir étaient en effet des généralistes,  des modèles plus radicaux ou beaucoup plus chers.

Deux décennies plus tard, le look et les performances ont évidemment changé, sans parler de bond en avant, car cela reste très subjectif, certains préférant les lignes et l’authenticité de la première mouture à la modernité de la 4ème. Mais une chose est néanmoins sûre, la compacte sportive a su conserver la philosophie qui a fait son succès à l’époque. Depuis des années, elle constitue en effet l’une des références du segment, et cette nouvelle génération le confirme. Pour autant, si la toute première faisait office de pionnière, notre modèle d’essai a plus tendance, non pas se reposer sur ses acquis, loin de là, mais plutôt à évoluer tout en douceur. S’en est donc fini de la révolution pour la sportive allemande, qui ne souhaite désormais plus tout changer à chaque fois. La preuve, elle va même jusqu’à conserver le moteur et la plateforme de sa devancière, ce qui n’est pas forcément mauvais, bien au contraire. Car après tout, pourquoi toujours vouloir changer des choses qui marchent déjà très bien ? Bien sûr, l’Audi S3 a tout de même  opéré une belle montée en puissance et quelques transformations, notamment en termes de style et de présentation intérieure, afin de rester dans l’air du temps, et surtout de pouvoir rivaliser avec des concurrentes de plus en plus nombreuses, qu’il s’agisse des Mercedes-AMG A 35 et autres Volkswagen Golf R.

De notre côté, nous avons cette fois-ci souhaité prendre le volant de la version berline et non pas Sportback, une silhouette selon nous plus adaptée à l’auto et plus harmonieuse visuellement. Montez avec nous à bord de cette sportive des beaux quartiers !

Essai Audi S3 berline : juste ce qu’il faut

Photo arrière Audi S3 berline rouge Tango 2021

Avant de parler de notre version d’essai, revenons un peu sur l’auto qui lui a servi de base : la nouvelle Audi A3. Renouvelée avec une 4ème génération qui aurait dû être l’une des stars du salon de Genève l’an dernier, la compacte bien évidemment profité d’un style totalement revu, restant comme à l’accoutumée dans la lignée de la précédente mouture. Il fallait donc s’attendre à la même chose pour l’Audi S3, qui profite des évolutions stylistiques de la version standard, à laquelle s’ajoutent une foule d’éléments spécifiques, rendant alors la compacte encore plus agressive, dans sa version Sportback ou berline. Parmi les détails ayant profité d’un nouveau coup de crayon par rapport à la précédente génération, notons entre autres la calandre élargie, désormais entourée de nouvelles optiques plus agressives, avec leur petit décroché vers le bas. L’ensemble gagne subtilement en modernité, sans pour autant changer radicalement, une stratégie déjà bien connue chez Audi, qui n’a pas franchement pour habitude de révolutionner le style entre chaque génération. Si certains prendront ça comme un manque d’audace, d’autres apprécieront cette continuité, qui permet à la marque d’avoir une véritable identité sur le plan esthétique. Et puis bien sûr, tout cela reste très subjectif malgré tout.

Cependant, on ne peut qu’apprécier la discrète touche de sportivité de cette Audi S3, qui se distingue très subtilement de la finition S-Line par un kit aérodynamique spécifique, incluant entre autres un diffuseur plus imposant, percé de quatre sorties d’échappement. A l’avant, une grille de calandre spécifique en nid d’abeille permet également de faire la différence entre notre version d’essai et la déclinaison située juste en-dessous dans la gamme. Notons également que la suspension a été abaissée d’une quinzaine de millimètres, donnant une touche de sportivité supplémentaire à l’auto, tout en améliorant évidemment ses prestations routières. Autant de détails qui contribuent à donner à la compacte comme à la berline un style affirmé, discrètement agressif sans jamais en faire trop, alors que la version standard est déjà très anguleuse et dynamisme visuellement. A noter que des jantes de 18 pouces en aluminium livrées de série viennent compléter le look de l’auto, tandis qu’il est possible d’opter pour une monte de 19 pouces, comme sur notre version d’essai. Celle-ci est d’ailleurs habillée d’une très belle teinte Rouge Tango Métalisé, pour laquelle il faudra alors ajouter 900 € à la facture finale. Il est également possible de faire son choix parmi les huit couleurs proposées, dont l’original Jaune Python, qui n’est pas sans rappeler le Jaune Imola de la première génération.

Lorsque l’on prend place à bord de cette Audi S3, on ne peut que remarquer l’incroyable bond en avant effectué par cet intérieur, qui change radicalement par rapport à la précédente génération. Si celle-ci n’avait pas forcément trop subi le passage du temps, alors qu’elle se dotait déjà d’un combiné numérique, entre autres, ce renouvellement a néanmoins été bénéfique à la compacte, lui donnant un vrai coup de jeune. C’est bien simple, tout ou presque a changé sur cette 4ème génération, qui met de côté les formes arrondies au profit d’un poste de conduite plus anguleux et bien plus contemporain. L’ensemble gagne en modernité, en adoptant une planche de bord plus horizontale, agrémentée d’aérateur tout en longueur, reliant la porte à l’écran tactile. Si la qualité perçue est en nette hausse, les matériaux sont eux aussi de bonne facture, de même que les ajustements. Si la traditionnelle sobriété allemande reste de mise, on appréciera néanmoins la petite touche sportive apportée par les surpiqures rouges sur la planche de bord et les sièges, très enveloppants et à réglages électriques. Chauffants et plutôt confortables, ceux-ci sont également décorés du logo S.

On se sent plutôt bien dans la berline, qui profite d’un poste de conduite plutôt ergonomique et très technologique, avec son écran tactile de 10,1 pouces, intégrant un système d’infodivertissement MIB3 bien pensé et réussi sur le plan visuel. Celui-ci est alors associé à l’Audi Virtual Cockpit, qui n’est autre qu’un combiné numérique personnalisable, affichant alors toutes les informations indispensables à la conduite. Là encore, les graphismes sont très réussis et l’ensemble est parfaitement clair. Avec son empattement de 2,64 mètres, la berline se montre plutôt habitable, offrant un espace à bord très correct pour les occupants, à l’avant comme à l’arrière. De son côté, le coffre affiche un volume de 325 litres, ce qui reste plus que correct, permettant de pouvoir voyager et vivre au quotidien sans aucun souci.

Essai Audi S3 berline : efficace et sérieuse

Comme je vous l’ai dit au début de l’essai, cette Audi reprend le quatre cylindres 2,0 litres TFSI turbocompressé de la 3ème génération, conservant alors sa puissance de 310 chevaux, pour un couple de 400 Nm. Des valeurs inchangées donc, même si certains se rappelleront que la précédente monture avait opéré une légère baisse de puissance sur la fin, afin d’être plus en adéquation avec les normes en vigueur. Nul doute que les ingénieurs ont apporté quelques modifications afin de rendre ce moteur plus vertueux, permettant alors cette petite hausse de la cavalerie, pour notre plus grand plaisir. Forcément, qui dit caractéristiques techniques inchangées dit performances identiques, alors que l’Audi S3 réalise toujours le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, alors que la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h, ce qui reste déjà difficile à atteindre sur route ouverte. L’ensemble de la puissance est quant à elle transmise aux quatre roues, via une transmission intégrale Quattro, ainsi qu’une boîte de vitesse à double embrayage et sept rapports, alors qu’aucune boite manuelle n’est proposée au catalogue. Celle-ci est plutôt agréable en conduite coulée, elle a néanmoins un peu plus de mal à suivre lorsque l’on augmente la cadence, avec un certain temps de latence qui nuit à l’efficacité générale, et ce même en mode Sport.

Photo nouvelle Audi S3 berline 2021Dans l’ensemble, la berline se montre efficace, passant la plupart des virages à des vitesses répréhensibles sans ciller, bien qu’un certain roulis reste présent si l’on active pas la configuration la plus sportive. Les suspensions pilotées remplissent quant à elles parfaitement leur mission, sans pour autant changer radicalement le comportement de l’auto. L’amortissement demeure plutôt confortable, de même que la direction, qui se raffermit néanmoins en conduite plus dynamique. Vous l’aurez donc compris, cette Audi S3 reste avant tout une compacte polyvalente, et ne verse en aucun cas dans la radicalité, qu’elle laissera plutôt à la future RS3, qui devrait voir le jour un peu plus tard dans l’année. Un caractère confirmé par un moteur performant mais à la poussée très linéaire. Ne vous attendez en effet pas à recevoir de coup de pied aux fesses à l’accélération, même si l’on sent en effet qu’il y en a sous le capot. La motricité est quant à elle excellente, même s’il est vrai que la transmission intégrale ajoute un important poids supplémentaire à l’auto, au détriment de l’agilité. C’est sans doute le seul vrai défaut de cette Audi S3, indéniablement efficace mais à laquelle il manque une petite touche de fun pour vraiment nous séduire. Cependant, elle conviendra parfaitement à tous ceux qui cherchent un bon daily, polyvalent, performant et rassurant.

Car la polyvalence, c’est sans doute ce qui caractérise le mieux cette Audi S3, qui sais se montrer très performante quant il le faut, notamment lorsque l’on décide d’utiliser les palettes au volant, mais qui peut également se transformer pour devenir une vraie auto de tous les jours. Il est donc tout à fait possible d’emmener Jules à l’école, de passer faire quelques courses et d’aller se faire plaisir sur des routes sinueuses avec la même auto. Mais vous pourrez également tout à fait partir en vacances à son volant si le coeur vous en dit, alors que la berline jouit d’une insonorisation aux petits oignons et d’une direction consistante juste comme il faut, le combo idéal pour les longs trajets. Ses nombreuses aides à la conduite, ainsi que son arsenal technologique la rendent ultra-sure au quotidien, mais participent alors à aseptiser quelque peu les sensations. Il faudra alors pousser l’auto dans ses derniers retranchements pour la voir se déhancher très légèrement, sans pour autant qu’elle ne perde sa stabilité. Enfin, on appréciera le son à l’échappement discrètement sportif, assez peu présent dans l’habitable grâce au gros travail effectué sur l’isolation phonique.

Essai Audi S3 berline : pour résumer

Photo arrière Audi S3 berline 2021

Rivée au sol, sécurisante, polyvalente et extrêmement séduisante sur le plan esthétique, l’Audi S3 berline a tout bon et semble cocher toutes les cases de la voiture parfaite. Mais ne le serait-elle pas trop ? Car si l’auto est sans doute l’une des meilleures du segment des compactes sportives haut de gamme, il lui manque néanmoins une petite touche de fun pour la rendre encore plus désirable. Cependant, le contrat est rempli et les prestations sont à la hauteur des attentes, avec un comportement très dynamique et une prise en main facilitée par les nombreuses technologies embarquées. Parfait daily pour peu que le budget suive, cette Audi S3 ne révolutionne pas forcément le genre mais reste une valeur sûre pour ceux qui recherchent un véhicule sportif pour tous les jours. Il faudra néanmoins aller piocher dans l’épais catalogue des options pour s’offrir une voiture vraiment complète, alors que le ticket d’entrée affiché à 57 290 € peut déjà en rebuter certains.

Essai Audi S3 berline : notre avis

Design extérieur
Présentation intérieure
Technologie
Agrément de conduite
Passion
Rapport qualité / prix

Plus polyvalente que vraiment sportive, cette Audi S3 manque un peu de fun mais offre cependant de très bonnes prestations dans l'ensemble.

Essai Audi S3 berline : fiche technique

  • Moteur : quatre cylindres en ligne, 1 984 cm2, turbocompresseur, 16 soupapes, essence, injection directe
  • Transmission : S-Tronic à double embrayage et sept rapports, transmission intégrale
  • Puissance : 310 ch à 5 450 tr/min
  • Couple : 400 Nm
  • Dimensions : 4,35 x 1,82 x 1,44 mètres
  • Poids : 1 575 kilos
  • 0 à 100 km/h : 4,8 secondes
  • Vitesse maximale : 250 km/h
  • Volume de coffre : 325 litres
  • Émissions de CO2 / malus : 183 g/km / 6 724 €
  • Consommation en cycle mixte : 8,0 / 100 km
  • Prix : à partir de 57 290 €

Essai Audi S3 berline : les photos

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer