Actualité automobile

BMW M5 CS : 635 chevaux pour la sportive allemande

Devenant la sportive la plus puissante de l’histoire de la marque, la BMW M5 CS vient coiffer la gamme et gagne une dizaine de chevaux.

Photo dynamique BMW M5 CS 2021

Vous trouvez que la BMW M5 Compétition est sympa mais manque un peu de caractère ? Alors cette nouvelle version devrait sans doute vous parler un peu plus. Alors que la marque bavaroise fait de l’électrification de sa gamme sans grande priorité, afin d’éviter l’amende prévue par l’Union Européenne cette année et indexée sur les émissions de CO2, elle n’en oublie pas pour autant les sportives. Et pour cause, la firme ne souhaite en aucun cas renier son ADN et nous le prouve bien, notamment avec la révélation en fin d’année dernière des nouvelles M3 et M4, dont la commercialisation débutera dans les mois à venir. Mais BMW ne veut pas s’arrêter en si bon chemin, et a décidé de commencer 2021 en offrant une nouvelle version à sa M5, pour l’heure uniquement disponible en France dans sa version Compétition, forte de 625 chevaux et 750 Nm de couple. Une belle bête, certes, mais peut-être pas assez puissante pour certains quête de plus de répondant. C’est donc pour ceux-là que BMW dévoile la nouvelle M5 CS, qui fait grandir sa cavalerie, afin de rivaliser avec la future Audi RS7 Performance, qui pourrait arriver prochainement.

À voir également :
→ notre essai de la BMW Série 4
→ notre essai de la BMW iX3
→ notre article sur la nouvelle BMW 128ti

Celle qui vient coiffer la gamme de la BMW Série 5 restylée l’année dernière sait comment faire pour séduire, et ce dès le premier coup d’oeil. La berline ultra-sportive se distingue en effet par un look encore plus sportif et exclusif que la M5 Compétition, à grands renforts d’éléments aérodynamiques. Parmi eux, citons bien sûr les boucliers avant et arrière revus et plus agressif, ainsi que la présence massive de fibres de carbone, que ce soit sur les rétroviseurs ou le petit aileron sur le hayon. Mais pour rendre cette auto encore plus désirable, les équipes de BMW ont décidé de lui offrir de nouvelles teintes mattes, dont le superbe vert Frozen Deep Green metallic des images officielles. A cette robe s’ajoute des finitions couleur bronze, une teinte que l’on retrouve sur les logos et le contour de la calandre, ainsi que sur les jantes en alliage forgé de 20 pouces. A l’intérieur, cette nouvelle BMW M5 CS reprend la présentation de la version standard, mais se distingue par la présence massive de rouge, notamment sur les sièges sport, dont l’appuie-tête est brodé de la silhouette de la Nordschleife du Nürburgring. Le poste de conduite est également agrémenté d’éléments en fibres de carbone, tandis que les seuils de porte portent l’inscription M5 CS.

Des performances… et un prix

Photo nouvelle BMW M5 CS 2021

Pas de surprise en ce qui concerne la mécanique de cette nouvelle BMW M5 CS, puisque celle-ci reprend le V8 4,4 litres de la Compétition, dont la puissance a néanmoins été portée à 635 chevaux, soit dix de plus que cette dernière. Le couple maximal ne bouge de son côté pas, culminant alors toujours à 750 Nm, le tout étant envoyée aux quatre roues via une boite automatique M Steptronic à huit rapport, ainsi qu’une transmission intégrale M xDrive, livré de série. Il est néanmoins possible de transformer la sportive en propulsion via les différents modes de conduite proposés, la rendant alors plus agile. L’amortissement a de son côté été revu pour une tenue de route optimisée, tandis que l’auto a opéré un régime drastique, perdant alors pas moins de 70 kilos sur la balance. Un vrai tour de force que l’on doit à l’usage massif de matériaux ultra-légers, tels que le carbone, mais également à la présence de sièges individuels à l’arrière, en remplacement de la banquette. A noter que le capot, le spoiler arrière ou encore le couvre-moteur sont fabriqués en PRFC, qui n’est autre que du plastique renforcé de fibres de carbone.

Lancée au printemps prochain, la BMW M5 CS devrait sans aucun doute séduire les amateurs de hautes performances, qui devront néanmoins composer avec un prix pour le moins élevé : au moins 199 000 €, hors options. C’est 60 000 € plus cher que la version Compétition, et à peine 1 000 € de plus qu’une Ferrari Roma… Autant dire qu’il faudra avoir un sacré compte en banque et être un vrai fan de la marque à l’hélice pour s’offrir un exemplaire.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer