Actualité automobile

BMW M3 et M4 : toujours plus de caractère

Officiellement dévoilées après une longue attente pour les fans, les nouvelles BMW M3 et M4 évoluent en profondeur sur le style, tandis que la fiche technique change assez peu.

Photo face avant dynamique BMW M3 et M4 2020

Enfin ! Alors que l’actuelle BMW Série 3 est commercialisée depuis un petit bout de temps déjà et que la nouvelle Série 4 vient tout juste d’être dévoilée, c’est désormais au tour de leurs versions gavées aux hormones de se montrer au grand public, malgré une fuite des images officielles la veille de la présentation officielle. Cela n’enlève néanmoins rien à l’évènement et à l’enthousiasme des fans, qui attendaient les deux sportives avec une certaine impatience. Et une certaine crainte aussi. Car si l’on s’attendait à voir arriver la calandre tant controversée, à en croire les récents spyshots, rien ne vaut évidemment de voir ce que ça donne en vrai. Références dans l’univers des sportives, les BMW M3 et M4 ont souhaité apporter un vent de fraicheur sur le segment, sans néanmoins perdre les atouts qui ont fait leur succès, à savoir leur motorisation, qui demeure quasiment inchangée. Après tout, y a-t-il vraiment besoin de révolutionner un élément qui fonctionne déjà très bien ?

Forcément, ce qui surprend lorsque l’on jette un œil à ces nouvelles BMW M3 et M4, c’est évidemment cette calandre imposante, alimentant de nombreux débats depuis la révélation du Concept 4 lors du dernier salon de Francfort. Certes, le style est particulier, mais on doit néanmoins bien avouer que ses haricots anguleux contribuent à donner un air très agressif aux deux sportives. Outre les larges prises d’air à l’avant, c’est surtout vue de dos que les deux teutonnes sont les plus réussies, avec cet imposant diffuseur noir, accueillant pas moins de quatre sorties d’échappement. L’intérieur n’est quant à lui pas franchement révolutionnaire, mais a le mérite de pouvoir être enrichi d’éléments spécifiques, pour un style plus dynamique encore. Il est en effet possible d’opter pour un M Race Track Package, incluant entre autres des sièges ultra-légers grâce à une coque entièrement réalisée en fibres de carbone. A noter que ce pack comprend également des freins carbone et des pneus semi-slicks, entre autres.

Jusqu’à 510 chevaux et quatre roues motrices

Photo arrire dynamique BMW M3 et M4 2020

Si les deux allemandes gagnent en puissance, atteignant alors les 510 chevaux en version Compétition, la recette ne change quant à elle pas, puisque le six cylindres en ligne 3,0 litres est conservé, toujours accompagné de ses deux turbocompresseurs. Le couple démentiel de 650 Nm est quant à lui transmis pour la première fois aux quatre roues, via une boîte Steptronic à double embrayage et huit rapports. De quoi séduire une toute autre clientèle, au risque néanmoins de fâcher les puristes. Que ces derniers se rassurent néanmoins, il sera toujours bien possible de rouler en mode propulsion selon le mode de conduite choisi. Si BMW veut faire évoluer ses M3 et M4, pas question pour autant de tout chambouler, d’autant plus quand ça fonctionne déjà très bien ! Et les performances sont une fois de plus au rendez-vous, avec un 0 à 100 km/h avalé en seulement 3,9 secondes, et ce malgré les quelque 1,7 tonne des deux autos. Outre le sélecteur de modes de conduite livré de série, il sera également possible d’opter en option pour le système de contrôle de traction offrant jusqu’à dix réglages, ou encore le blocage de différentiel.

Tout juste dévoilées, les nouvelles BMW M3 et M4 coupé et Compétition feront leurs premiers pas dans les concessions dans le courant du mois de mars prochain. Si la liste des options et la gamme n’est pas encore connue, on sait d’ores et déjà qu’il faudra débourser respectivement 102 000 et 104 550 €, hors malus écologique, bien sûr. Par la suite, même si ce n’est pas encore pour tout de suite, un break surboosté fera également son arrivée dans le catalogue, à savoir la BMW M3 Touring, déjà annoncée par le constructeur et aperçue lors de tests routiers.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer