Essais automobiles

Essai Citroën C3 restylée : mature et pétillante

Restylée il y a quelques mois, la Citroën C3 troque son physique tout en courbes contre des lignes plus affirmées et moins féminines. Plus consensuelle, la citadine star de la marque aux chevrons ? Une Fille au Volant en a pris le volant pour le savoir.

Photo nouvelle citadine Citroen C3 restylee 2020

Déjà quatre ans que la troisième génération de la Citroën C3 est arrivée sur le marché, créant une véritable rupture avec une précédente mouture bien plus sage. Adoptant les nouveaux codes stylistiques de la marque aux chevrons avec sa signature à deux étages et ses Airbumps latéraux, la citadine avait alors rapidement réussi à séduire la clientèle. Dès sa premier année complète de commercialisation, elle fut en effet propulsée à la 6ème place des modèles les plus vendus en France, avec plus de 67 200 exemplaires écoulés. Aujourd’hui, malgré son âge et la concurrence féroce des Peugeot 208 et Renault Clio, la Citroën C3 plaît toujours autant, se plaçant juste en bas du podium des meilleures ventes, avec 34 574 immatriculations depuis le début de l’année. Malgré une côte d’amour encore très élevée, le best-seller de Citroën doit néanmoins passer par la case restylage, afin de pouvoir rester dans la course, face à des rivales qui ne laissent pas faire. Parmi elles, la Volkswagen Polo en passe de profiter d’un petit lifting l’an prochain, ainsi que l’Opel Corsa, tout juste renouvelée.

Mais pas question de réinventer la roue et de changer une recette qui gagne avec cette nouvelle Citroën C3 restylée, qui profite donc de quelques modifications, qui restent très subtiles pour les non-initiés. Le but ici était en effet clair : moderniser les lignes de la citadine sans pour autant la faire trop évoluer, afin d’élargir un peu plus la clientèle, sans perdre les aficionados de l’actuelle version. La troisième voiture la plus vendue en France au cours de l’année dernière n’avait en effet besoin que d’un lifting minime, juste assez pour rester encore jeune. Car malgré ses quatre ans de carrière déjà, cette C3 n’a en réalité pas vraiment vieilli, malgré un style plutôt affirmé, moins consensuel que sa principale concurrente, la Renault Clio. Mais la marque aux chevrons, qui a célébré l’an dernier son centenaire ne s’est pas contenté de changer le look de sa star, et a profité de cette nouvelle mouture pour faire évoluer l’offre de personnalisation, ainsi que quelques aspects techniques.

Nous avons donc pris le volant de cette nouvelle Citroën C3 restylée, afin de découvrir plus en détails les évolutions de cette version, qui perd en bonhommie pour toucher une clientèle plus large. Un bon pari ? C’est que nous avons voulu savoir lors de cet essai, aux abords du château de Chantilly, le temps d’une journée.

Essai Citroën C3 restylée : citadine androgyne

Photo nouvellel Citroen C3 restylee 2020

Qui dit restylage dit évidemment nouveau design. Et cette. Citroën C3 ne fait bien sûr pas exception, bien que les évolutions esthétiques ne sont pas forcément flagrantes sur cette nouvelle mouture. Mais lorsque l’on y regarde d’un peu plus près, on remarque rapidement que la citadine perd sa bouille ronde et très féminine, au profit d’un look plus masculin, comme en témoignent les nouvelles « moustaches » au-dessus de la calandre. Mais ce n’est pas tout, car le best-seller gagne également en agressivité, avec ses nouveaux feux affinés, faisant immanquablement penser à des sourcils froncés. Au risque de perdre sa bonhommie qui faisait son succès ? Seuls les chiffres le diront. Quoi qu’il en soit, les designers ne sont pas partis d’une feuille blanche pour créer cette nouvelle mouture, puisque les plus observateurs remarqueront une face avant largement inspirée des concepts Citroën CXperience et 19_19. Un beau pedigree pour une citadine aux fortes ambitions.

Mais outre les quelques éléments stylistiques ayant profité d’un nouveau coup de crayon, c’est sur un autre aspect que s’est concentré la marque pour sa nouvelle C3 restylée : la personnalisation. Désormais, les clients ont le choix entre pas moins de 97 combinaisons différentes, grâce à sept teintes de carrosserie, quatre couleurs de toit et quatre motifs, ainsi que quatre « Pack Colors ». Un atout pour la citadine, qui attire en majorité une clientèle féminine, ce qui devrait néanmoins changer et s’équilibrer avec cette nouvelle mouture, qui joue également sur un registre plus masculin en termes de style. Autant dire que tout le monde devrait y trouver son compte avec cette nouvelle Citroën C3 restylée, qui conserve par ailleurs des dimensions identiques à la précédente version, avec une longueur affichée à quatre mètres. Enfin, notons les nouveaux Airbumps, dont l’insert n’est désormais plus carré mais rectangulaire, tandis que l’arrière ne change quant à lui pas d’un pouce et que les protections de bas de caisse sont ici reconduits.

Si la présentation intérieure de la nouvelle Citroën C3 restylée ne change pas par rapport à la précédente mouture, le département « Couleurs et Matières » s’est néanmoins penché sur l’ambiance de la citadine. De nouveaux inserts sont désormais disponibles au catalogue, dont le très beau Techwood, donnant une ambiance scandinave rappelant les intérieurs Volvo. A noter également que de nouveaux sièges Advanced Comfort font leur arrivée sur cette nouvelle C3, après avoir été installés sur la Citroën C4 Cactus et le C5 Aircross. Ceux-ci se distinguent notamment par une mousse plus épaisse, passant de 2 à 15 mm, qui améliorent significativement le confort pour les occupants. Hormis cela, les nouveautés ne se bousculent pas au portillon, puisque la seule évolution technologique notable est l’arrivée d’un nouvel écran tactile de 7 pouces bénéficiant d’un aspect brillant, toujours compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. C’est plutôt léger, certes, mais la citadine a-t-elle besoin de plus ? Pas vraiment, l’ensemble étant déjà très complet sur tous les points.

Essai Citroën C3 restylée : toujours aussi confortable

Photo Citroen C3 restylee PureTech 110 EAT6 2020

Pour ce restylage, les équipes de Citroën se sont principalement concentrées sur le style de la citadine, et ont préféré conserver une gamme de motorisations inchangée par rapport à la précédente mouture, avec des blocs essence et diesel dont les puissances s’échelonnent entre 83 et 110 chevaux. Nous avons pour cet essai pris le volant de la version la plus puissance, à savoir le quatre cylindres 1,2 PureTech 110, associé à la boîte automatique EAT6. Celui-ci est sans doute le plus adapté à la citadine, la version d’entrée de gamme de 83 chevaux étant quant à elle un peu trop juste pour une utilisation polyvalente. Car si la Citroën C3 se destine avant tout à la ville, il n’en reste pas moins qu’elle se sent également très à l’aise en dehors. Le choix du PureTech 110 est donc sans doute le plus pertinent, celui-ci se révélant très agréable et ayant du pep’s à revendre. Sans nous coller au siège à chaque accélération non plus, il permet à la citadine aux chevrons d’abattre le 0 à 100 km/h en 10 secondes, ce qui reste plutôt bon. Mais ce sont surtout les 205 Nm de couple disponibles à partir de 1 750 tr/min qui offrent tout son dynamisme à cette C3, qui profite d’excellentes relances grâce à une boîte à six rapports efficace.

Basée sur la plateforme PF1 de la première génération de la Peugeot 208, qui a su faire ses preuves au fil des ans, cette nouvelle Citroën C3 restylée n’a bénéficié d’aucun travail particulier sur le châssis et les trains roulants. Il faudra donc probablement attendre la prochaine génération pour voir arriver les fameuses suspensions à butées hydrauliques progressives, se déployant sur l’ensemble de la gamme. La citadine reste néanmoins toujours très confortable, tandis que l’efficacité de sa base technique n’est plus à prouver, assurant un comportement extrêmement sain, malgré une forte prise de roulis du fait de l’amortissement très souple. Citadine avant tout, la C3 met tout en œuvre pour rendre la conduite en ville la plus agréable possible, avec une direction qui se manie du bout de doigts et un excellent diamètre de braquage. Bref, tout n’est que douceur dans cette petite auto, au look aussi pétillant que sa conduite est agréable. Le seul gros point noir, commun néanmoins à de nombreuses autos, reste le son omniprésent et peu harmonieux du trois-cylindres, du fait d’une insonorisation qui aurait pu être améliorée.

Mais en réalité, il sera difficile de faire plus confortable sur le segment, même si certains pourront lui préférer la polyvalence d’une Peugeot 208, au tarage de suspensions très souple également, mais offrant un peu plus de dynamisme, en plus de proposer une alternative électrique. Cela devrait néanmoins venir un peu plus tard sur la Citroën C3, qui devrait elle aussi s’offrir une plateforme CMP avec l’arrivée de la prochaine génération. Quoi qu’il en soit, la star de la marque aux chevrons n’est peut-être pas la plus vertueuse des citadines, mais l’absence d’électrification n’est pas vraiment un problème pour elle. Son poids-plume d’à-peine plus d’une tonne à vide lui permet en effet de limiter son appétit, avec seulement 4,7 litres aux 100 km en cycle mixte selon le constructeur. Le tout avec des émissions de 107 g/km, permettant d’éviter le malus écologique. Du côté des technologies embarquées, pas de réelles évolutions à noter, et c’est bien normal, car cette Citroën C3 était déjà très, très bien équipée depuis le début. A la longue liste des assistances déjà proposées s’ajoute néanmoins l’aide au stationnement avant, désormais disponible en option à partir de la finition haut de gamme Shine.

Essai Citroen C3 restylée : pour résumer

Photo optiques Citroen C3 restylee 2020

Faisant encore un bond en avant avec son style moins féminin mais toujours aussi audacieux, sa dotation technologique améliorée et son confort accru, la Citroën C3 restylée a su conserver la recette qui a fait son succès tout en la rendant encore meilleure. Une vraie réussite pour la star de la marque aux chevrons, qui devrait séduire encore un peu plus, grâce à ses belles prestations et son tarif tout à fait raisonnable. Si la citadine peut se montrer encore quelque peu en retrait par rapport aux nouvelles Peugeot 208 et Renault Clio, en raison notamment de l’absence d’électrification, nul doute que la prochaine génération deviendra une rivale de taille pour ces deux leaders du segment.

Essai Citroën C3 restylée : notre avis

Design extérieur
Présentation intérieure
Technologie
Agrément de conduite
Passion
Rapport qualité / prix

Evoluant juste comme il faut, la Citroën C3 restylée gagne en maturité sans perdre de son charme. Un sans faute !

Essai Citroën C3 restylée : fiche technique

  • Moteur : trois cylindres essence, 12 soupapes, 1 199 cm3, turbocompresseur
  • Puissance : 110 ch à 5 550 tr/min
  • Couple : 205 Nm à 1 750 tr/min
  • Dimensions : 3,99 x 1,75 x 1,47
  • 0 à 100 km/h : 10 secondes
  • Vitesse maximale : 191 km/h
  • Volume de coffre : 300 litres
  • Consommation moyenne : 4,7 l/100 km
  • Émissions de CO2 / malus : 107 g/km / 0 €
  • Prix : à partir de 15 200 €

Essai Citroën C3 restylée : les photos

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer