Actualité automobile

Audi RS5 coupé et Sportback restylée : un air connu

Lancée en 2017, l’actuelle génération de l’Audi RS5 s’offre un petit repoudrage, dont profite également sa variante Sportback. Au programme, du style, alors que la fiche technique demeure inchangée.

Audi RS 5 Coupé

Depuis le début de l’année, Audi est bien occupé, dévoilant nouveauté sur nouveauté, entre modèles inédits, nouvelles générations et restylages. Entre l’A4, le Q7 et le récent RS Q8, la marque aux anneaux ne chôme pas, et a décidé de nous offrir un petit cadeau de Noël avant l’heure. Et pour cause, si la firme a renouvelé toute sa gamme RS, avec les RS6 et RS7 notamment, ainsi que le RS Q3, il manquait un modèle à l’appel : la RS5. La famille est donc désormais au complet, puisque le coupé, ainsi que sa version Sportback profitent en cette fin d’année d’un beau restylage, et ce malgré leur jeune âge dans la gamme, avec des révélations respectives en 2017 et 2018. Une belle manière également de conclure le renouveau de la gamme A5, débuté cet été.

On a connu des restylage plus discrets que ça, et on ne peut pas le nier, ça fait du bien de voir de vrais changements, là où certains constructeurs se contentent de très subtiles évolutions. Vous l’aurez sans doute remarqué si vous suivez quelque peu l’actualité automobile, cette nouvelle Audi RS5 n’est pas allée chercher très loin son inspiration. Et pour cause, nous découvrons ici une face avant empruntée à la toute nouvelle Audi RS6, ainsi qu’à la RS7, dévoilée quelques semaines plus tard. Cette évolution comprend donc des optiques redessinées, de même que les boucliers avant et arrière, tandis que le capot se termine désormais par une écope placée juste au-dessus de la calandre, reprise de l’Audi A1 Sportback et rendant hommage à l’Audi Quattro des années 1980. Enfin, les bas de caisse latéraux, ainsi que le diffuseur arrière profitent également d’un nouveau coup de crayon, tandis que des jantes de 20 pouces rejoignent le catalogue.

Pas de surprise, l’intérieur évolue évidemment très peu, puisque le seul changement visible est la tablette tactile, qui grossit légèrement pour atteindre une diagonale de 10,1 pouces et qui devient enfin tactile, tandis que la molette rotative disparaît. Par ailleurs, deux boutons RS1 et RS2 prenant désormais place sur le volant et permettant d’accéder à deux modes spécifiques à cette version RS. Le reste de la présentation générale, ainsi que l’espace intérieur demeure donc identique, tandis que le combiné numérique Audi Virtual Cockpit de 12,3 pouces est toujours disponible en option et ne change pas par rapport à ce que l’on connaît actuellement. Enfin, les sièges sport sont ici reconduit, habillée de cuir et d’Alcantara de série, tandis que du cuir Nappa plus haut de gamme peut également être choisi en option.

Fiche technique préservée

Audi RS 5 Coupé

Si les changements sont plutôt significatifs sur cette Audi RS5 restylée, tout du moins en ce qui concerne l’extérieur, aucune évolution n’est en revanche à noter au sujet de la mécanique, qui reste identique à ce que l’on connaissait jusqu’alors. Pour rappel, le coupé, ainsi que sa version Sportback embarquent donc sous leur capot un V6 2,9 litres biturbo développant 450 chevaux pour 600 Nm de couple, ce qui permet d’afficher un 0 à 100 km/h en 3,9 secondes seulement, pour une vitesse maximale établie à 250 km/h, pouvant être poussée jusqu’à 280 km/h en option. Comme toujours, la transmission intégrale Quattro fait une fois de plus partie de la dotation de série, tandis que la puissance est envoyée aux quatre roues via une boîte tiptronic à huit rapports.

Si la fiche technique reste donc plutôt alléchante, et si l’on se réjouit que le bloc essence soit préservé pour cette fois, une petite montée en puissance n’aurait toutefois pas été de trop. Mais quoi qu’il en soit, cette Audi RS5 devient tout de même encore plus désirable qu’auparavant grâce à ses traits plus agressif. Si la date de lancement de cette nouvelle version n’a pas encore été annoncée avec précision, la marque se contentant d’affirmer qu’elle est proche, le prix est quant à lui déjà connu. Prévoyez donc un ticket d’entrée de 83 500 € pour les deux carrosseries. Si le catalogue complet n’a pas encore été détaillé, la dotation de série inclut notamment la suspension RS, tandis qu’il faudra aller piocher dans le catalogue des options pour profiter, entre autres, du différentiel sport.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer