Nouveau BMW X7 : l’allemand s’américanise

Quelques jours après la fermeture du Mondial de Paris, BMW lève le voile sur son tout nouveau X7, dont la commercialisation est attendue en mars prochain. Destiné aux grandes familles avec ses cinq mètres de longueur, il devrait notamment trouver sa clientèle aux États-Unis.

BMW X7 2018 Marie Lizak avant calandre statique 

Décidément, rien ne semble arrêter BMW, qui cherche à aller toujours plus loin dans le gigantisme. Malgré une côte d’amour relativement fluctuante, avec d’un côté des chiffres de ventes en hausse et de l’autre, des automobilistes et criant haut et fort leur envie de voir autre chose que des véhicules hauts sur pattes dans les rues, les SUV font plus que jamais parler d’eux. Alors, si la firme bavaroise, comme beaucoup d’autres, continue de chouchouter sa gamme de berlines, et même de sportives avec les Série 3, Z4 et autres M5 Competition au Mondial de Paris, la marque reste tout de même bien présente sur le marché des SUV. Et pour cause, à peine le salon parisien fermé qu’elle présente son nouveau X7, petit frère du X5 gavé aux hormones de croissance.

Grand, ce BMW X7 l’est par la taille, certes, du haut de ses 1,80 mètre pour une longueur de 5,15, mais surtout par sa calandre. On s’en souvient, celle-ci avait fait l’objet de multiples railleries lors de la présentation du concept X7 iPerformance au dernier salon de Francfort, tant ses dimensions pouvaient paraître caricaturales. Légèrement retravaillée pour le modèle de série, celle-ci reste toutefois la plus grande de la gamme, mais il faut tout de même bien avouer qu’elle contribue au style imposant de ce SUV, qui devrait sans doute préfigurer le design des prochains modèles de la marque. Les feux, très affinés viennent désormais rejoindre la grille, contrairement au X5 notamment, ainsi qu’autres productions de la marque, tandis qu’à l’arrière, les optiques sont quasiment identiques à celles de l’actuelle Série 7, possédant de nombreux points communs.

Luxueux et familial

BMW X7 2018 intérieur écran volant

Avant tout destiné aux familles, le nouveau BMW X7 est donc logiquement livré de série avec sept places, bien qu’une version à six places avec des sièges disposés deux par deux sur trois rangs doit également disponible. Celle-ci, dans laquelle nous avons pu nous asseoir se veut particulièrement pratique, permettant aux passagers du 2ème rang de profiter d’assises totalement indépendantes, avec accoudoir inclus.La 3ème rangée se veut également plutôt spacieuse, que ce soit pour les enfants, bien sûr, mais également les adultes de moins d’1,70 mètres. Les plus grands gabarits pourront toutefois y prendre place, mais le voyage risque d’être moins agréable, malgré une assise confortable et une sellerie d’excellente qualité.

Véritable invitation au voyage, le SUV offre une excellente habitabilité, grâce à son empattement de 3,15 mètres, soit 20 cm supplémentaires par rapport au X5. Plongeant les occupants dans ce qui ressemble presque à une cabine d’avion, le X7 est proposé de série avec le toit panoramique, ainsi que des lumières d’ambiance disséminées dans l’habitacle. A l’avant, la présentation globale reste très proche du reste de la gamme, avec un large écran tactile flottant sur la planche de bord, complété par un combiné numérique de 12,3 pouces, à la présentation déjà bien connue. L’ensemble se veut élégant à défaut d’être original, mais une pointe d’exclusivité est apportée par le levier de vitesse en cristal Swarovski, probablement inspiré par la Volvo S90. Enfin, le volume de coffre oscille quant à lui entre 326 et 2.120 litres, offrant par ailleurs un accès facilité grâce à un hayon s’ouvrant en deux parties, que ce soit avec la main ou le pied.

Priorité au diesel

BMW X7 2018 arrière profil roues

Sans grande surprise pour un SUV de cette taille, s’adressant avant tout aux grandes familles et aux longs trajets vers les vacances, le BMW X7 fait la part belle au diesel. Et pour cause, si la gamme se composera de trois motorisations, les déclinaisons 30d et M50d devraient constituer la majorité des ventes, affichant respectivement 265 et 400 chevaux. L’essence n’est tout de même pas oubliée, avec une version 40i développant de son côté 340 équidés, pour un couple de 450 Nm. L’ensemble de ces motorisations sont livrées de série avec la transmission Steptronic à huit rapports, tandis que la transmission intégrale est offerte sur les versions 30d et 40i, qui peuvent également profiter du pack Off-Road optionnel. De son côté, la variante M50d inclut le différentiel électronique, offrant une meilleure stabilité en virages.

Lancé au mois de mars prochain, le nouveau BMW X7 sera disponible à partir de 94.400 € dans sa version d’entrée de gamme 30d, tandis qu’il faudra compter au minimum 120.450 € pour la variante M50d, la plus luxueuse et la plus performante. S’il sera évidemment commercialisé en Europe, c’est principalement aux États-Unis que le SUV devrait aller chercher sa clientèle, friande de ce type de silhouette imposante. Il devrait alors logiquement aller chasser sur les terres du Mercedes GLS, assez rare dans nos contrées.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s