Seat Arona : Ibiza haute sur pattes

Seat fait son entrée sur le marché des petits SUV compacts en présentant son nouvel Arona. Avec ses airs d’Ibiza surélevée et son nom qui sent bon l’Espagne, le petit frère de l’Ateca doit faire ses preuves pour se faire une place au soleil, sur un marché pour le moins encombré.

Seat-Arona-2017

Moins d’un an après sa sortie, le Seat Ateca assiste à la naissance de son petit frère, le nouvel Arona. Un beau bébé de quelque 4,1 mètres de long, soit 79 mm de plus que l’Ibiza, sa petite sœur qui l’a fortement inspiré dans son look. Au style de la citadine, le dernier né de la marque espagnole y ajoute les codes du SUV, avec une suspension surélevée de 1,5, un pare-brise verticalisé ainsi que des protections latérales en plastique sur les passages de roues et les bas de caisse. Le reste des principaux attributs esthétiques restent quant à eux les mêmes, avec des feux triangulaires à LED et les fameux plis de carrosseries sur les flancs. L’ADN de baroudeur est toutefois bien là et exprimé par des montants de toits spécifiques ainsi qu’un insert en aluminium gravé d’un logo X à l’arrière. Enfin, quelque 68 combinaisons de couleurs sont proposées au client, le toit et le reste de la carrosserie pouvant être peints différemment, avec notamment la nouvelle teinte Orange Eclipse, conférant à ce Seat Arona un style détonnant.

L’intérieur reste quant à lui identique à celui de l’Ibiza, c’est à dire tout en sobriété. De nouvelles selleries spécifiques au petit SUV font néanmoins leur apparition au catalogue, tandis que quatre finitions (Reference, Style, XCellence et FR) seront proposées aux clients. L’offre d’équipements technologiques est plutôt bonne, avec un système d’infodivertissement sur un écran tactile de huit pouces embarquant Apple CarPlay, Android Auto ainsi que MirrorLink. Un système BeatsAudio est également disponible, incluant six haut-parleurs, un amplificateur et un caisson de basse installé dans le coffre.

Présentation à Francfort

Seat-Arona-2017

Après un premier bain de foule à Francfort au mois de septembre, le nouveau Seat Arona débutera alors sa commercialisation dans la foulée, tout droit sorti des chaînes de production de Martorell, en Espagne.

Dès son lancement, le SUV compact sera disponible avec cinq moteurs turbocompressés reliés uniquement aux roues avant. Du côté des blocs essence, le 3 cylindres 1,0 litre EcoTSI sera proposé en 95 et 115 chevaux, tandis que le nouveau TSI 4 cylindres de 150 chevaux avec désactivation des cylindres sera quant à lui uniquement compatible avec la version FR. Le 1,6 litre TDi sera de son côté décliné en 95 et 115 chevaux, associé à la boîte manuelle à cinq rapports ou à la DSG7. Les moteurs essence sont également couplés à ces deux transmissions ainsi qu’à la boîte manuelle à six vitesses pour la déclinaison FR.

Au chapitre des aides à la conduite, le catalogue est relativement fourni et l’essentiel est bien là, avec notamment la détection d’angles morts, le freinage d’urgence, l’aide au démarrage en côte ou encore le régulateur de vitesse adaptatif et le détecteur de fatigue. Selon la finition choisie, le catalogue des options peut également inclure l’accès et le démarrage sans clé, le chargement à induction ou encore le Park Assist.

Ce nouveau Seat Arona, dont le prix n’a pas encore été dévoilé entrera en concurrence avec les Kia Stonic, Hyundai Kona et autres Citroën C3 Aircross.

Marie Lizak

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s