Actualité automobile

Hennessey Venom F5 : croqueuse de Bugatti

Hennessey lève le voile sur sa Venom F5, forte de plus de 1 800 chevaux et affichant une vitesse maximale démentielle culminant à 500 km/h.

Photo supercar Hennessey Venom F5 2020

Depuis ce matin, on ne parle plus que d’elle. Elle, c’est la nouvelle Hennessey Venom F5, tout juste révélée officiellement par le préparateur texan, désormais en train de devenir un constructeur à part entière, dans la même veine que le carrossier Pininfarina. Près de dix ans après le lancement de la Venom GT, basée sur le châssis modifié de la Lotus Exige, voilà que la marque américaine lance donc son tout premier modèle maison, attendue par les fans après plusieurs teasers distillés ces dernières semaines. Mais en réalité, on la connaissait déjà un peu, cette Venom F5, puisque le constructeur avait dévoilé une maquette il y a trois ans de cela, à l’occasion du SEMA de Las Vegas. Depuis, la supercar a pris vie et s’apprête désormais à faire ses premiers tours de roues sur les routes américaines. Mais cette version de série, qui a néanmoins évolué quelques peu par rapport au premier concept, a un rêve secret : faire oublier les records de vitesse des Bugatti Chiron 300 + et autres SCC Tuatara, en dépassant la barre fatidique des 500 km/h dans sa configuration de route.

Une ambition pas vraiment trahie par son look, qui semble relativement sage par rapport aux dernières supercars dévoilées ces derniers mois. Les lignes sont en effet assez douces et presque sobres, bien que le caractère ultra-sportif de la supercar se laisse entrevoir par les larges prises d’air à l’avant, ainsi que sur les flancs. L’arrière est quant à lui plus affirmé, affichant même des airs de McLaren avec ses quatre sorties d’échappement en hauteur entourées de deux feux très géométriques. On notera également la présence d’un imposant diffuseur, optimisant au maximum les flux d’air pour améliorer l’appui. Les amateurs de performances et de piste pourront quant à eux opter pour un pack spécifique incluant un kit aérodynamique encore plus impressionnant, avec notamment un aileron à l’arrière, entre autres. A l’intérieur, le conducteur et son passager sont immergés dans l’univers du sport auto, avec un volant inspiré de la complétion, tandis que tout est recouvert de carbone, de cuir et d’Alcantara. Un combiné numérique vient assister le pilote, qui prend place dans des sièges baquet, de même qu’un écran tactile de 9 pouces positionné sur la planche de bord.

Plus de 500 km/h en vitesse de pointe

Photo arrière Hennessey Venom F5 2020

Ne cherchez pas une seule trace d’électrification sous le capot de cette Hennessey Venom F5, il n’y en a pas. Car ici, c’est un bon vieux V8 6,6 litres biturbo de 1 817 chevaux et 1 617 Nm de couple qui est chargé de propulser l’engin, abattant alors le 0 à 100 km/h en seulement 2,6 secondes. S’il faudra encore attendre avant la tentative de record officielle, qui devrait se tenir l’an prochain, la supercar serait en théorie en mesure d’atteindre la vitesse démentielle de 537 km/h, battant alors Bugatti, Koenigsegg et consorts à leur propre jeu. L’ensemble de la puissance est envoyée vers les roues arrière via une boîte de vitesse automatique à sept rapports, tandis que pas moins de cinq modes de conduite sont proposés, permettant à l’auto de s’adapter à tous les besoins. Néanmoins, le mode « F5 » ultime ne pourra quant à lu être déverrouillé qu’au terme d’une journée de formation avec un instructeur qualifié, qui permettra au conducteur de recevoir la licence F5 l’autorisant à conduire sa sportive au maximum de ses capacités. Il faut dire qu’à ce niveau de performances, la moindre erreur peut être fatale.

Au total, seulement 24 exemplaires de la supercar de série la plus rapide au monde seront commercialisés, pour un prix unitaire de 2,1 millions de dollars. Douze unités auraient déjà été vendues, toutes équipées du Track Pack optionnel, affiché au prix de 100 000 dollars. Nul doute que le reste de la production s’écoulera également très rapidement, comme c’est souvent le cas avec ce genre de super-sportives ultra-exclusives.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer