Actualité automobile

Ferrari SP90 Spider : chevauchée fantastique

La Ferrari SF90 Stradale s’offre une toute nouvelle version découvrable Spider, tout en conservant sa fiche technique totalement démentielle.

Photo face avant Ferrari SF90 Spider 2020

Cela fait déjà plus d’un ans que la Ferrari SF90 Stradale a vu le jour, arrivant alors un peu par surprise et prenant tout le monde de court. Un beau cadeau de la part de la marque de Maranello, quelques mois seulement après avoir levé le voile sur la F8 Tributo, qui avait alors quelque peu déçu les fans de par son manque de nouveauté et d’audace. Et de l’audace, elle a en a justement, cette SF90 Stradale, avec sa motorisation hybride rechargeable totalement inédite et son look, comme tout droit sorti d’un film de science-fiction. Autant dire qu’elle avait alors fait couler beaucoup d’encre, incarnant alors tout bonnement le renouveau de la firme italienne. Depuis, de nombreux nouveaux modèles ont vu le jour au sein d’une gamme en grande mutation, mais voici que l’hypercar fait à nouveau parler d’elle, en se déclinant cette fois-ci dans une très désirable déclinaison Spider, qui nous met du baume au coeur en cette période pour le moins morose.

Et si sa superbe teinte jaune y est pour beaucoup, ses lignes aussi, assurément. Car ici, pas de surprise, le look de la version standard est évidemment préservé, avec sa face avant très épurée, traversée d’une calandre tout en largeur et surmontée d’optiques affinées et anguleuses. A l’arrière, les traditionnels feux ronds ont ici été redessinés et deviennent plus ovales, tandis que les sorties d’échappement sont positionnées au-dessus du diffuseur. Mais la grosse nouveauté de cette Ferrari SF90 Spider, c’est avant tout son toit rigide rétractable en seulement 14 secondes. Une fois ouvert, celui-ci se dissimule alors juste derrière le poste de conduite, sous un très élégant double bossage qui donne un charme supplémentaire à la sportive. A l’intérieur, pas de grosse nouveauté, puisque nous retrouvons une présentation identique au coupé, avec notamment un combiné numérique de 16 pouces incurvé. Le volant inspiré de la compétition regroupe quand à lui toutes les fonctions indispensables au conducteur, dont les différents modes de conduite.

Une version encore plus radicale

Photo profil Ferrari SF90 Spider Assetto Fiorano 2020

Sous le capot de cette Ferrari SP90 Spider, là encore, la recette n’a pas changé, et c’est tant mieux. Car nous retrouvons toujours le V8 4,0 litres turbocompressé de 780 chevaux et 800 Nm de couple des Ferrari Roma et F8 Tributo. Celui-ci est associé à trois moteurs électriques, pour un total de 1 000 équidés, envoyés aux roues via une boîte à double embrayage et huit rapports. La sportive pâtit néanmoins d’une hausse de poids de 100 kg sur la balance, en raison du mécanisme du toit, ce qui se ressent logiquement sur le 0 à 200 km/h, qui nécessite alors 7 secondes contre 6,7 pour le coupé. Une performance qui reste tout de même plus qu’appréciable, évidemment. De son côté, la batterie de 7,9 kWh promet quand à elle une autonomie en mode 100 % électrique de 25 kilomètres, et il ne vaut donc mieux pas compter là-dessus pour rouler sans consommer, mais qu’importe, car ce n’est pas pour ça qu’a été conçue la supercar.

Si vous trouvez que la SF90 Spider n’est pas encore assez radicale, rassurez-vous, il existe un moyen de la rendre plus démentielle. Il vous suffira alors de cocher l’option Assetto Fiorano sur le bon de commande, qui vous permettra de recevoir une version revue et corrigée, profitant entre autres d’amortisseurs Multimatic inspirés de la compétition ainsi que de pneus Michelins Pilot Sport Cup 2. Mieux encore, la supercar s’allège de 21 kilos grâce à l’usage massif de fibres de carbone et de titane, notamment sur le spoiler arrière. Cette déclinaison se distingue également par une teinte bi-ton pour le moins originale, que nous aurons peut-être la chance de voir sur les routes à partir du 2ème trimestre 2021. Il faudra alors compter environ 470 000 € pour s’offrir un exemplaire de la sportive, qui ne devrait pas être produite en série limitée.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer