Essais automobilesVoiture propre

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch: sans fausse note

Remaniée après quatre ans de carrière, la Peugeot 3008 de deuxième génération s’offre un style plus cohérent avec l’identité de la marque. Nous en avons pris le volant dans sa version hybride rechargeable pour en savoir plus.

Photo Peugeot 3008 restylée hybride rechargeable bleu vertigo

C’est une success-story comme il en existe peu, notamment à l’heure où les autos actuelles ont de plus en plus de mal à se distinguer tant la concurrence est rude. C’est pourtant ce qu’a réussi la Peugeot 3008, véritable poule aux œufs d’or pour la marque au lion depuis son renouvellement en 2016. Élu Voiture de l’Année 2017 et vendue à plus de 800 000 exemplaires en quatre ans, le SUV compact est tout simplement le modèle surélevé ne plus vendu en France, loin devant les Renault Captur et autres Peugeot 2008. Avec plus de 31 700 unités vendues depuis le début de l’année, la Peugeot 3008 phase 1 a battu à plates coutures et de très loin son rival au losange, le Renault Kadjar, qui a quant à lui écoulé deux fois moins d’exemplaires, malgré un restylage relativement récent. Avec son SUV familial, il semblerait donc que la firme sochalienne ait trouvé la recette du succès, grâce entre autres à un design percutant, signé des équipes de Gilles Vidal, maintenant parti chez la concurrence. Car c’est avant tout son look qui a su séduire la clientèle, et c’est probablement cet aspect qui devrait encore une fois jouer en faveur de cette version restylée.

Celle-ci, dévoilée il y a quelques semaines seulement évolue en effet de manière très visible, avec un style qui se conforme désormais un peu plus aux standards esthétiques de la marque. Mais cette Peugeot 3008 restylée ne se contente pas d’un simple petit lifting, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Car si la gamme de motorisations demeure inchangée, le SUV fait néanmoins évoluer son catalogue, avec de nouvelles versions intermédiaires Pack, offrant un choix encore plus large. Une stratégie gagnante ? Il faudra encore faire preuve d’un peu de patience pour le savoir, mais tout porte à croire que le succès sera une fois de plus au rendez-vous pour le SUV, qui domine de loin la concurrence étrangère incarnée par les Volkswagen Tiguan et autres Nissan Qashqai. Pourtant, le changement est osé sur le SUV, dont le visage change radicalement, au risque peut-être de déstabiliser la clientèle. Il semblerait néanmoins que celle de Peugeot n’ait pas peur des grandes évolutions, avec pour preuve le succès presque indécent de la nouvelle Peugeot 208.

Quoi qu’il en soit, nous avons répondu présent à l’invitation de Peugeot pour découvrir cette nouvelle mouture sous tous les angles, et bien sûr en prendre le volant. L’occasion de tester pour la première fois la nouvelle version hybride rechargeable HYbrid4, forte de 300 chevaux issus de ses deux moteurs électriques et de son bloc essence. Celle-ci conserve t-elle toutes les qualités originelles du SUV ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet essai.

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch : oser le changement

Photo face avant Peugeot 3008 restylée

Si certains modèles s’offrent de très discrètes évolutions, nécessitant parfois d’avoir l’ancienne version à côté pour faire la différence, ce n’est pas franchement le cas de cette nouvelle Peugeot 3008. Le SUV change en effet radicalement de tête, et gagne encore un peu plus en dynamisme. Plus agressive, la nouvelle face avant adopte enfin les crocs lumineux inaugurés sur la Peugeot 508 puis déclinés sur l’ensemble des nouveautés de la marque. Un nouveau visage plus cohérent avec le reste du catalogue donc, mais qui conserve une identité propre, et plus affirmée que jamais. La calandre se font désormais avec les feux, qui deviennent quant à eux plus anguleux. Les antibrouillards disparaissent quant à eux, remplacés par une fonction spécifique sur les optiques avant, dont l’intensité lumineuse évolue alors afin d’éviter la réverbération en cas de brume épaisse. Nous sommes donc ici face à une Peugeot 3008 totalement métamorphosée mais pas dénaturée, qui fait évoluer sa recette originelle sans tout changer pour autant. Bref, une très belle réussite pour le SUV, qui reste fidèle à sa philosophie, tout en subissant une évolution somme toute assez logique.

Forcément, les changements sont un peu moins spectaculaires à l’arrière, puisque seuls les feux ont été remaniés, s’assombrissant légèrement et se fondant alors avec le bandeau noir qui les relie. Un détail stylistique qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler la Peugeot 508, et qui traduit la volonté de la marque de véritablement monter en gamme. Hormis ce point, la poupe du SUV reste identique à ce que l’on connaissait déjà, ce qui est un bon point. Outre son dessin revu, cette version restylée enrichit également son nuancier des bleus Vertigo et Célèbes, tandis que plusieurs teintes font leurs adieux. A noter que de nouvelles jantes diamantées de 19 pouces en aluminium font leur apparition. Autant de changements qui restent subtils, mais qui offrent un style bien plus moderne à l’auto, qui adopte ici un vrai parti-pris, celui d’un style assumé, sans compromis, en opposition totale avec un Renault Kadjar très sobre. Et c’est justement ça que veulent les clients Peugeot, ce que la marque a parfaitement compris. A noter enfin que le Black Pack fait son apparition sur les finitions GT et GT Pack, remplaçant les parties chromées par du noir.

A l’intérieur, les changements sont plus discrets mais participent là encore à la montée en gamme du SUV. Si la présentation, toujours très réussie reste donc inchangée, on remarquera néanmoins l’arrivée d’un nouvel écran tactile de 10 pouces. Intégrant toujours l’ensemble des fonctionnalités pratiques de la voiture, il est associé à un combiné numérique de 12,3 pouces s’offrant une nouvelle technologie permettant une meilleure visibilité grâce des contrastes améliorés. Enfin, de nouvelles selleries s’ajoutent au catalogue. L’ensemble demeure ici toujours très qualitatif, malgré quelques petits défauts d’ajustements qui ne sont pas bien graves. Les dimensions du SUV restent quant à elles inchangées, avec une longueur de 4,45 mètres, permettant aux occupants de profiter d’un espace à bord suffisant. Le volume de coffre est quant à lui compris entre 395 et 1 357 litres, ce qui reste dans la moyenne du segment, tandis que les passagers sont plutôt bien installés sur la banquette arrière. Ceux-ci seront d’ailleurs ravis de découvrir de nouvelles prises USB, néanmoins uniquement disponibles sur la finition GT coiffant la gamme.

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch : qualités préservées

Photo arrière Peugeot 3008 restylée

Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenons d’abord quelques minutes pour nous intéresser à la gamme de motorisations de la nouvelle Peugeot 3008 restylée. En réalité, celle-ci reste quasiment inchangée par rapport à la précédente mouture, puisque seul le BlueHDi 180 quitte le catalogue. Les clients ont donc le choix entre des blocs essence et diesel allant de 130 à 180 chevaux, ainsi qu’entre deux versions hybrides rechargeables développant quant à elles 225 et 300 chevaux. C’est justement cette dernière que nous avons choisi d’essayer cette fois-ci, alors qu’elle avait déjà été lancée avant le restylage. Celle-ci n’évolue pas avec l’arrivée de la nouvelle mouture, mais permet néanmoins au SUV d’offrir une nouvelle déclinaison, et ainsi d’aller chercher une clientèle bien différente. Mais elle permet surtout à la marque de faire un grand pas en avant en termes d’électrification, afin de mieux répondre aux nouvelles normes environnementales. Mais que vaut-elle sur le plan de la conduite ? C’est ce que nous avons voulu savoir, et une chose est sûre, cette version électrifiée reste toujours fidèle à l’ADN de Peugeot, soyez tout de suite rassurés.

Associant un bloc 1,6 litre PureTech de 200 chevaux à deux blocs électriques, placés sur chacun des essieux, cette déclinaison se révèle aussi dynamique en vrai que sur le papier. Ses 300 chevaux, envoyés vers les quatre roues sont bel et bien présents, et permettent d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 5,9 secondes. Tout simplement bluffant, surtout au vu du poids de l’engin, soit 1 853 kg à vide, soit 340 de plus que les versions thermiques, en raison des batteries. Qu’importe, car le SUV conserve toutes ses qualités dynamiques, bien que l’embonpoint se fasse très légèrement ressentir en courbes. Rien de bien grave néanmoins, la plateforme EMP2 aux petits oignons faisant une fois encore ses preuves, offrant des prestations de haut vol. La prise de roulis est ici parfaitement maîtrisée pour un engin à la garde au sol pourtant assez élevée, et l’on se prend à passer quelques virages à des vitesses répréhensibles par la loi… Si le mode Normal sera adapté à toutes les situations, offrant un excellent compromis entre dynamisme et confort, le mode Sport est quant à lui parfaitement adapté à une conduite plus rythmée, avec une direction raffermie et une meilleure réponse de la boîte e-EAT8.

Celle-ci n’a elle non plus rien à prouver, se révélant parfaitement efficace en toutes circonstances, même si elle sera plus adaptée à une conduite plus douce. Si la motorisation hybride rend l’auto plus dynamique grâce aux moteurs électriques, elle est aussi idéale pour la ville, permettant alors de rouler la majorité du temps en électrique. Si le mode Normal est suffisant, il est d’ailleurs possible de forcer la conduite zéro-émission, alors que les 52 kilomètres d’autonomie permettent d’effectuer un trajet domicile-travail sans difficultés. On saluera également la qualité de l’insonorisation du SUV, ainsi que la souplesse de sa direction, qui ne manque pour autant pas de précision, tandis que le petit volant reste toujours aussi agréable. La transmission intégrale n’est quant à elle pas forcément indispensable au quotidien, mais permet de se sortir de situations délicates en cas d’intempéries. Vous l’aurez compris, cette Peugeot 3008 HYbrid4 se montre extrêmement polyvalente, tout en étant probablement l’un des SUV généralistes les plus fun à conduire grâce à son comportement quasi exemplaire, malgré son poids en hausse.

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch : pour résumer

Photo sièges cuir rouge Peugeot 3008 restylée

Conservant son ADN originel, la Peugeot 3008 HYbrid4 apporte une nouvelle alternative et à de quoi faire trembler la concurrence. Toujours aussi plaisant à conduire, le SUV ne perd en rien ses qualités routières, et gagne par ailleurs en efficience. Seul point noir, son prix élevé qui n’est pas à portée de toutes les bourses, même si la dotation de série demeure néanmoins très riche. Il n’en reste pas moins que cette 3008 hybride rechargeable est une excellente proposition, sans doute l’une des plus complète du marché à l’heure actuelle.

Essai Peugeot 3008 restylée : notre avis

Design extérieur
Présentation intérieure
Technologie
Agrément de conduite
Passion
Rapport qualité / prix

Avec sa 3008 HYbrid4, Peugeot réussit ici le tour de force de proposer un véhicule à la fois dynamique, confortable et vertueux, tout en étant terriblement séduisant. Un tiercé gagnant !

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch : fiche technique

  • Moteur : quatre cylindres en ligne, 1598 cm3, essence, turbo, injection directe, 16 soupapes + deux moteurs électriques
  • Transmission : intégrale, automatique électrifiée, 8 rapports
  • Puissance cumulée : 300 chevaux
  • Couple :  520 Nm
  • Dimensions : 4,45 x 1,85 x 1,62
  • 0 à 100 km/h : 5,9 secondes
  • Vitesse maximale :  235 km/h
  • Volume de coffre : de 395 à 1 357 litres
  • Autonomie électrique : 52 km WLTP
  • Consommation moyenne : 1,6 l/100 km NEDC
  • Émissions de CO2 / malus : 33 g/km NEDC / bonus de 2 000 €
  • Prix : à partir de 43 800 €

Essai Peugeot 3008 restylée HYbrid4 300 ch : les photos

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer