Actualité automobileVoiture propre

Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered : 360 chevaux d’anniversaire

Peugeot célèbre ses 210 ans en beauté en dévoilant la version de série de sa 508 Peugeot Sport Engineered, forte d’une motorisation hybride rechargeable de 360 chevaux.

Photo Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered berline et SW 2020

Les Allemands peuvent trembler. Car après une longue absence du segment des familiales gavées aux hormones, Peugeot fait son grand retour, avec une 508 PSE attendent depuis un petit bout de temps déjà. Officiellement révélée sous la forme d’un concept lors du salon de Genève 2019 avant que sa production en série ne soit confirmée, la berline sportive n’avait par la suite cessé de faire parler d’elle, à grands renforts de teasers en tout genre. L’occasion de rappeler que malgré la fin du badge GTi, la faute à des normes de plus en plus contraignantes, la marque au Lion était loin de dire son dernier mot, alors qu’il n’était surtout pas question d’abandonner sa division sportive. Quelle ne fut donc pas notre joie lorsque Peugeot annonça vouloir décliner sa 508, au potentiel séduction déjà très élevé, en une version survoltée -dans tous les sens du terme- digne d’un concept-car ! Et quelle meilleure date que l’anniversaire de la marque franc-comtoise pour officialiser celle qui marque un véritable tournant dans son histoire ?

Voilà donc que naît la nouvelle Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered, première d’une lignée de sportives électrifiées, sonnant comme un nouveau départ pour la firme, qui avait déjà initié ce virage avec la révélation du Peugeot e-Legend ainsi que son slogan « Unboring The Future ». Et a voir cette nouvelle création, nul doute que le futur s’annonce séduisant, avec cette berline qui reprend quasiment trait pour trait les lignes du concept, à l’exception des ailettes sur la custode arrière. Sans révolutionner son style, réduction des coûts oblige, la sportive s’offre quelques éléments distinctifs, à l’image de sa nouvelle grille de calandre, ainsi que de ses détails jaune Kryptonite. L’arrière gagne quant à lui en caractère avec un tout nouveau diffuseur intégrant deux sorties d’échappement. A noter que l’assiette a été abaissées et que les voies ont été élargies de 24 mm à l’avant et 12 mm à l’arrière, tandis que l’ensemble est complété par des jantes de 20 pouces chaussées de pneus Michelin Pilot Sport 4S.

De son côté, l’intérieur évolue quant à lui assez peu, notamment par rapport à une version GT déjà très bien équipée. Si l’ensemble reste toujours très séduisant, avec son i-Cockpit et sa présentation très élégante, il est vrai que nous aurions aimé un peu plus d’exclusivité sur cette version Peugeot Sport Engineered. Néanmoins, cette déclinaison n’est pas dénuée de petites nouveautés, avec notamment l’arrivée d’une nouvelle sellerie associant le cuir, l’Alcantara et la maille 3D, que l’on a hâte de voir en vrai. Des surpiqures jaunes apportent quant à elles une petite touche de sportivité, mais elles peuvent également être choisies en gris. A noter que l’écran tactile et le combiné numérique n’évoluent pas, mais s’offrent un nouveau thème exclusif reprenant les nouvelles couleurs de la griffe Peugeot Sport et incluant des animations spécifiques. A noter que l’ensemble des aides à la conduite disponibles dans la gamme de la berline sont ici livrées de série, telles que la vision de nuit, l’aide au maintien dans la voie ou encore le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go.

Équidés débridés

Photo arrire Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered SW 2020

Déclinée en berline et en break SW, cette 508 Peugeot Sport Engineered reprend la fiche technique du concept, et développe une puissance totale de quelque 360 chevaux, pour un couple maximal de 520 chevaux, le tout réparti entre les quatre roues. Des chiffres qui ont de quoi faire voir rouge les Allemands, issus de l’alliance d’un quatre cylindres 1,6 litre PureTech de 200 chevaux et de deux moteurs électriques, situés sur les essieux avant et arrière. Malgré ses quelque 1 850 kg, l’engin expédie alors le 0 à 100 km/h en seulement 5,2 secondes lorsque la batterie de 11,5 kWh est pleine, pour une vitesse maximale bridée à 250 km/h. Reste à savoir si les performances seront aussi folles lorsque seul le moteur thermique sera en mesure de propulser l’auto. Mais pas de panique, seulement deux heures seront nécessaires pour récupérer une autonomie électrique maximale via une Wallbox, et sept heures sur une prise domestique standard, ce qui reste plutôt raisonnable pour une utilisation quotidienne.

Forte de cinq modes de conduite, la Peugeot 508 PSE propose plusieurs configurations de gestion de l’énergie électrique, permettant de forcer la conduite thermique ou au contraire, de conduire seulement en mode zéro-émission, et ce jusqu’à 42 km selon le cycle WLTP. La marque promet alors une consommation riquiqui de seulement 2,03 l/100 km, à condition bien sûr de ne pas viser la performance. En mode Sport, la berline hybride rechargeable change alors radicalement de comportement et libère l’ensemble de sa puissance, tout en profitant de nouveaux réglages de suspension, de direction et de la boîte de vitesse EAT8. Autant dire qu’il sera intéressant de découvrir les deux personnalités de cette 508 PSE lors d’un prochain essai…

Fabriquée au sein de l’usine de Mulhouse, la nouvelle Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered hybride rechargeable sera officiellement lancée en concessions d’ici à la fin de l’année, alors que les commandes ouvriront à la mi-octobre. Si les prix n’ont pas encore été annoncés, ils devraient être salés, alors que seulement 1 000 exemplaires seront produits, afin de jauger l’intérêt des clients. Une production en plus grande série pourrait alors être envisagée par la suite. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un très beau cadeau d’anniversaire pour la marque sochalienne, qui célèbre en 2020 ses 210 ans d’existence.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer