En pratique

Conduire en automne : tous nos conseils pour rouler en toute sécurité

Entre la pluie et les journées qui raccourcissent, conduite en automne n’est pas vraiment de tout repos. Une Fille au Volant vous donne tous ses conseils pour déjouer tous les pièges de la route.

Photo route automne

Au cas où vous en doutiez encore, nous sommes bien en automne, et les conditions météo nous le rappellent tous les jours en ce moment. Averses, luminosité minimale, feuilles mortes et températures en chute libre, elles sont loin les vacances d’été où la France était submergée par une vague de chaleur. Il est donc temps de ressortir pulls et écharpes, et avouons-le, on est tous plus ou moins tentés de rester sous la couette le matin. Oui mais voilà, la vie ne s’est pas mise en pause, et il faut à un moment où un autre prendre le volant pour se rendre au travail. Et en automne, on ne peut pas franchement dire que c’est une partie de plaisir, alors que la conduite est rendue bien plus dangereuse qu’en été, avec de nouvelles difficultés bien spécifiques à cette saison intermédiaire, qui nous fait tout doucement rentrer dans l’hiver. Heureusement, Une Fille au Volant vous donne toutes les astuces pour prendre le volant en toute sécurité et avec sérénité, même quand les éléments semblent contre vous.

Dans un premier temps, pensez toujours à vérifier le bon fonctionnement de vos feux avant de prendre la route, et voyagez toujours avec une boîte d’ampoules sur vous. C’est obligatoire, et cela pourrait considérablement vous sauver la mise en cas de panne. En automne, et c’est tout particulièrement le cas après le passage à l’heure d’hiver, la nuit tombe plus tôt, et la luminosité est généralement plus basse, en raison des intempéries plus fréquentes. N’oubliez pas d’allumer vos feux de position ou de croisement selon la situation, mais vous pouvez également utiliser vos antibrouillards en cas de besoin. Attention, car ceux situés à l’arrière ne doivent être allumés qu’en cas de grosses chutes de neige ou dans les cas où la visibilité est très faible, afin de ne pas éblouir les usagers circulant derrière vous. En cas de beau temps, pensez à porter des lunettes adaptées, alors que le soleil est généralement plus rasant, risquant ainsi de vous éblouir, vous faisant alors courir le risque d’un accident.

Attention à la perte d’adhérence

Outre la baisse de la luminosité, l’un des principaux dangers en automne reste surtout les chaussées devenues glissantes en raison des intempéries et des feuilles mortes collées au sol. Quelques gestes simples permettent néanmoins d’éviter les dérapages incontrôlés, et l’on ne peut que vous conseiller avant tout de vérifier l’état de vos pneus avant de prendre le volant. Une fois sur la route, adaptez votre vitesse aux conditions routières et météorologiques, notamment dans les virages. Les motards doivent quant à eux faire preuve d’une vigilance accrue, le risque de glissades étant encore plus forts, d’où l’importance de porter un équipement adapté, avec en plus des gants et du casque obligatoires, un pantalon et un blouson renforcés, si possible assez chauds. Bien sûr, et quel que soit le moyen de locomotion choisi, il est évidemment indispensable de garder ses distances avec les autres véhicules, même si l’adhérence et la visibilité semblent suffisantes. Enfin, essayez dans la mesure du possible de ne pas freiner trop brusquement.

Enfin, d’autres dangers peuvent également guetter les automobilistes lors des virées automnales sur nos belles routes. Faites en effet attention au passage d’animaux sauvages, qui sont nombreux à traverser les routes en ce moment. Un choc avec une biche ou un sanglier ne pardonne en effet pas. Surveillez bien les bas-côtés si vous circulez en forêt ou aux abords de champs, et ralentissez bien dans les virages, surtout la nuit. Enfin, si vous circulez à moto, pensez à bien vous équiper contre le froid, à grands renforts de cagoules et autres gants doublés, tandis qu’en voiture emportez toujours un plaid ou un manteau épais, même si vous ne comptez pas sortir. Ils pourront se révéler particulièrement utiles en cas de panne !

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer