Rétro

Les dix modèles Porsche les plus emblématiques

Porsche. Un nom qui a fait rêver des générations d’enfants mais aussi d’adultes depuis des décennies. Une Fille au Volant vous propose une rétrospective des dix modèles les plus iconiques de cette marque qui l’est tout autant.

Porsche 356 (1948)

Porsche 356 Speedster

Troisième modèle créé par le constructeur, la Porsche 356 fut conçue par Ferdinand Porsche, qui reprit alors la base de la Volkswagen Coccinelle. Dessinée par Erwin Komenda, elle fut par la suite déclinée en plusieurs versions, dont la très belle Speedster, produite à la demande de l’importateur américain Max Hoffman. Celui-ci voulait en effet proposer à ses clients une déclinaison un peu moins onéreuse mais également plus élégante que le coupé. Aujourd’hui, seulement la moitié des 76 000 exemplaires produits de la sportive existent toujours, tandis que leur valeur à considérablement flambé, puisqu’il faut compter plus de 100 000 € pour la version la moins chère, la 356 A 1 600 Super.

Porsche 911 type 901 (1963)

Porsche 911 type 901

Cette version, qui n’est autre que la toute première Porsche 911 fut présentée en 1963 à l’occasion du salon de Francfort, pour une production qui débuta au cours de l’année suivante. Originellement, la 911 devait porter le nom de 901. Mais Peugeot, qui avait déjà déposé la propriété de toutes les appellations portant un 0 au centre se rappela aux bons souvenirs du constructeur, qui fut contraint de changer ses plans. Afin de réduire les coûts et de gagner du temps, la firme de Stuttgart choisi alors de remplacer le 0 par un 1 et de garder les autres chiffres à leur place. La légende 911 était née.

Porsche 911 type 964 (1988)

Porsche 911 type 964

C’est en 1988 que débarque la Porsche 911 type 964, qui se distingue alors par une plateforme intégralement renouvelée, tandis que son style évoluait également par la même occasion. Là encore déclinée en plusieurs silhouette, que ce soit Targa ou cabriolet, elle est aujourd’hui considérée par les puristes comme l’une des dernières vraies 911. Pour rappel, elle était originellement animée par un flat-six 3,6 litres placé en porte-à-faux arrière et refroidi par air.

Porsche 993 Turbo S (1997)

Porsche 993 Turbo S

Lancée en 1995 lors du salon de Genève, la Porsche 993 Turbo embarquait alors un six cylindres à plat de 3,6 litres, développant quelque 408 chevaux grâce à l’aide de deux turbocompresseurs. De son côté, la déclinaison Turbo S se distinguait quant à elle par son large aileron arrière et ses entrées d’air sur les côtés, visant à alimenter le flat-six alors porté à 450 chevaux.
Au total, ce sont plus de 5 900 Porsche 993 Turbo qui ont été produites, auxquelles s’ajoutent 345 Turbo S.

Porsche 996 GT3 (1999)

Porsche 996 GT3

Deux ans après le lancement de la version standard, ce fut au tour de la Porsche 996 GT3 de faire son apparition dans la gamme, en reprenant alors la recette de l’iconique Carrera RS 2.7 de 1972. Embarquant un moteur boxer six cylindres de 3,6 litres, cette déclinaison réservée aux amateurs de sportivité se distingue extérieurement par sa hauteur de caisse abaissée, ainsi que son kit aérodynamique spécifique. Au total, ce ne sont pas moins de 1 858 exemplaires de cette première représentante du badge GT3 qui furent produits.

Porsche Carrera GT (2003)

Porsche Carrera GT

Produite de 2003 à 2006, la Porsche Carrera GT était à l’époque l’un des rares véhicules de série capables de dépasser les 300 km/h, grâce notamment à son V10 atmosphérique de 5,7 litres développant 612 chevaux. Ce projet, c’est en 1998 qu’il débuta, durant les 24 Heures du Mans, la marque souhaitant alors créer une supercar capable de rivaliser avec les Ferrari Enzo et autres Pagani Zonda. Mais ce n’est qu’en 2000, lors du Mondial de Paris, que la version définitive fut dévoilée, après avoir descendu les Champs-Elysées devant la presse. Au total, 1 270 exemplaires de la sportive furent produits à travers le monde en seulement trois ans.

Porsche 918 Spyder (2010)

Porsche 918 Spyder

Remplaçante directe de la Carrera GT, la Porsche 918 Spyder fut produite de 2013 à 2015 à seulement 918 exemplaires, comme son nom l’indique. Sous son capot prenait alors place une motorisation hybride rechargeable associant un V8 atmosphérique de 608 chevaux et deux moteurs électriques, pour un total de 887é équidés. Une fiche technique qui lui permet alors de réaliser l’exercice du 0 à 100 km/h en seulement 2,6 secondes. Dévoilée en 2010 au salon de Genève, elle rivalisait alors frontalement avec les McLaren P1 et la Ferrari LaFerrari, bien que son tarif de 800 000 € soit largement inférieur à celui des deux supercars.

Porsche 911 type 997 GT2 RS (2011)

Porsche 911 type 997 GT2 RS

Version allégée et plus performante de la 997 GT2, cette Porsche 997 GT2 RS est propulsée par un moteur boxer six cylindres à plat 3,6 litres biturbo en position arrière, développant la bagatelle de 620 chevaux pour un couple maximal de 700 Nm. Son poids très réduit de seulement 1 370 kg lui permet alors d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, pour une vitesse maximale de 330 km/h. Esthétiquement, cette déclinaison se distingue par ses éléments noirs en fibre de carbone, tandis que les passages de roues ont ici été élargis et les boucliers avant et arrière redessinés.

Porsche 919 Hybrid (2014)

Porsche 919 Hybrid

Conçue pour courir dans la catégorie LMP1-H du championnat du monde d’endurance, la Porsche 919 Hybrid débuta sa carrière en 2014 et devint rapidement un véritable mythe, grâce à son très beau palmarès. Et pour cause, c’est avec cette auto que la marque de Stuttgart remporta les 24 Heures du Mans trois fois consécutives, entre 2015 et 2017. Rivalisant frontalement avec l’Audi R18 e-Tron Quattro, la Porsche 919 Hybrid est propulsée par l’alliance d’un V4 2,0 litres turbocompressé placé à l’arrière et d’un moteur-générateur éléctrique sur le train avant.

Porsche 911 R (2016)

Porsche 911 R

Produite à seulement 991 exemplaires, la Porsche 911 R rendait alors hommage à la version de 1967, développant alors 217 chevaux et adoptant une philosophie très épurée, symbolisant alors la pureté automobile. De son côté, la déclinaison de 2016, dévoilée au salon de Genève reprenait le bloc 4,0 litres atmosphérique de la 911 GT3 RS développant 500 chevaux, associé à une boîte manuelle à six rapports. Alors que toutes les unités furent écoulées avant sa révélation officielle, la sportive vit par la suite ses prix s’envoler en occasion, causant de nombreuses polémiques liées à la spéculation automobile, touchant de nombreux autres modèles d’exception, à l’image de la Ford GT.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer