Actualité automobile

Nouvelle Renault Mégane : restylage et hybridation

Cinq ans après son lancement, la Renault Mégane s’offre enfin un léger repoudrage de mi- carrière, ainsi qu’une nouvelle motorisation hybride rechargeable.

2020 – Nouvelle Renault MEGANE

Cela fait déjà cinq ans que l’actuelle Renault Mégane est présente au sein du catalogue, et si son style demeure encore dans l’air du temps, il est vrai que la compacte commençait à avoir besoin d’un petit coup de pouce pour rester compétitive face à la Peugeot 308. Et pour cause, le losange est en léger retrait par rapport à sa rivale sochalienne, avec respectivement 44 212 et 56 435 exemplaires vendus sur l’ensemble de l’année dernière. L’heure est donc au renouveau pour la Mégane, quelques semaines après la révélation de la 8ème génération de la Volkswagen Golf, qui constitue sa principale concurrente sur le marché européen. Toutefois, et à l’image de la nouvelle Clio 5, il ne faut ici pas s’attendre à une véritable révolution, mais plutôt à quelques évolutions subtiles, notamment en ce qui concerne le style.

Comme pour la citadine, dévoilée l’an dernier au salon de Genève, la compacte change de manière très subtile, et seuls les plus observateurs pourront distinguer cette version restylée du premier coup d’œil. Comme souvent, les évolutions passent notamment par le regard, avec ici une signature lumineuse légèrement revue, intégrant des feux à LED dès l’entrée de gamme. Si la calandre ne change quant à elle pas de forme et se pare simplement de chrome, les boucliers profitent de leur côté d’un nouveau coup de crayon, rendant l’ensemble plus élégant. A l’arrière, les feux s’offrent désormais un fond noir et s’affinent légèrement, tandis que les clignotants deviennent défilants, une vraie tendance à l’heure actuelle. Outre les nouvelles jantes de 16 à 18 pouces, le catalogue de la compacte au losange s’enrichit également de trois teintes de carrosserie inédites, à savoir les gris Highland et Baltique, ainsi que le cuivre Solar. A noter que la Mégane GT Line s’appelle désormais RS Line, comme la Clio.

Dans l’habitacle, ne vous attendez pas à une grande révolution, puisqu’à part l’arrivée de nouvelles selleries, la présentation demeure quant à elle identique à ce que l’on connaît déjà. Toutefois, c’est au niveau technologique que la Renault Mégane évolue le plus, puisqu’elle s’offre désormais un tout nouveau combiné d’instrumentation numérique de 10,2 pouces, lui permettant de s’aligner sur ses concurrentes, et notamment la Golf 8. Par ailleurs, la compacte hérite du nouveau système d’info-divertissement sur son écran tactile de 7 ou 9,3 pouces selon la finition, tandis que le sélecteur de modes de conduite Multi Sense évolue visuellement. Par ailleurs, de nouvelles aides à la conduite font également leur apparition, et notamment l’Assistant Autoroute et Trafic, permettant de profiter d’une conduite semi-autonome grâce à l’alliance de l’aide au maintien de voie et du régulateur adaptatif.  Enfin, on note également l’arrivée du détecteur de somnolence, ainsi que de la détection des piétons.

Gamme revue et hybridation rechargeable

2020 – Nouvelle Renault MEGANE R.S. Trophy

Les changements ne sont pas seulement esthétiques sur cette Renault Mégane restylée, qui profite de ce petit repoudrage pour faire évoluer sa gamme de motorisations. En essence, le 1.3 TCe est reconduit, décliné en versions 115, 140 et 160 chevaux, tandis qu’une version d’entrée de gamme de 100 équidés fait désormais son apparition, repris du catalogue de la Renault Clio 5. Celui-ci est associé à une boîte manuelle à six rapports, tout comme le 115, tandis que le 150 est quant à lui couplé à la transmission EDC à double embrayage et sept rapports. De son côté, la gamme diesel s’amenuise avec la disparition du dCi 150, les versions 95 et 115 chevaux étant quant à elle conservées, ce dernier étant disponible avec l’EDC également. De son côté, la Renault Mégane RS se veut légèrement plus dynamique, grâce à un couple en hausse de 30 Nm pour culminer à 420, tandis que l’échappement reçoit un clapet actif.

Mais la principale évolution de cette nouvelle version réside dans l’arrivée d’une version hybride rechargeable baptisée Renault Mégane E-Tech Plug-In, associant un bloc essence 1,6 litre à deux moteurs électriques ainsi qu’à une boîte à crabots dénuée d’embrayage. Associés à une batterie de 9,8 kWh, cette configuration permet à la compacte de parcourir jusqu’à 65 km en mode 100 % électrique, pour une vitesse maximale de 135 km/h. L’autonomie peut par ailleurs être légèrement optimisée par la récupération d’énergie au freinage ainsi qu’à la décélération lorsqu’on lève le pied. Cette variante, homologuée sous les 40 g/km sera d’abord proposée sur la version break Estate, avant d’être déclinée sur la compacte.

L’attente ne devrait pas être trop longue avant de voir cette nouvelle Renault Mégane restylée sur les routes, puisque son arrivée en concessions est prévue au cours de l’été. Les tarifs n’ont pas encore été annoncés, mais ils devraient tourner autour des 22 000 € pour la version d’entrée de gamme. Enfin, la déclinaison hybride rechargeable arrivera quant à elle au début de l’année prochaine sur la version cinq portes.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer