Actualité automobile

CES 2020 : Sony dévoile la berline électrique Vision-S Concept

Sony créée la surprise lors du CES de Los Angeles en levant le voile sur un concept de berline électrique et autonome baptisée Vision-S.

Sony Vision S 2020

Comme chaque année, le CES fait son retour à Las Vegas, l’occasion pour les marques spécialisées dans la tech de dévoiler leurs dernières nouveautés et innovations. Depuis quelques années toutefois, l’automobile vient côtoyer les consoles de jeu, smartphones et autres télévisions, alors que le segment est en pleine mutation et devient de plus en plus technologique. Mais si les constructeurs tels que Mercedes l’an dernier avec son CLA Coupé s’invitent à la fête, les rôles s’échangent et voilà que les géants de la tech se mettent eux aussi à imaginer la voiture de demain. Cette année, c’est en effet Sony qui a surpris tout le monde, en levant le voile sur un inédit concept de berline électrique mais surtout autonome, baptisé Vision-S. Ne vous y méprenez tout de même pas, la société japonaise ne souhaite pas se lancer sur le marché pour concurrencer Tesla, puisqu’il faut en réalité voir cette étude de style comme une vitrine technologique du son savoir-faire.

Au premier abord, cette Sony Vision-S ressemble peu ou prou à n’importe quelle berline électrique, et a même un petit air de Tesla Model 3. A l’avant, nous remarquons une légère mais indéniable filiation avec la nouvelle Porsche Taycan, notamment au niveau des feux sous lesquels se trouvent une prise d’air verticale. La calandre pleine est quant à elle surmontée d’un inédit logo, se prolongeant jusqu’aux optiques. Un dessin que l’on retrouve également à l’arrière, celle-ci prenant alors la forme d’une bande lumineuse faisant office de feux. Globalement, les traits sont ici très épurés, tandis que le trois-quarts arrière fait quant à lui inévitablement penser à la Tesla Model S, tout comme le profil. Enfin, on note également la présence de poignées aérodynamiques, ainsi que d’étriers de freins rouges, donnant du style à l’ensemble.

En réalité, c’est surtout l’intérieur qui vaut le détour, celui-ci arborant une planche de bord intégralement composée d’écrans, tandis que les deux situés de chaque côté semblent être dédiés aux rétroviseurs, prenant la forme de petites caméras. Par ailleurs, deux écrans prennent également place sur le dossier des sièges avant, permettant aux passagers à l’arrière de se divertir lors de leur trajet. Sony a ici fait la part belle à la technologie et au confort, offrant par ailleurs aux occupants une expérience audio optimale grâce au système « 360 Reality Audio », incluant notamment des haut-parleurs intégrés dans les sièges. Enfin, des capteurs Time of Flight ont été implantés dans l’habitacle, permettant de reconnaître les passagers et de leur proposer des expériences personnalisées, mais également d’adapter les dispositifs de sécurité embarqués.

Une vitrine de 270 chevaux

Sony Vision S 2020

Avant tout conçue comme vitrine technologique pour la firme japonaise, cette Sony Vision-S n’a donc pas vraiment détaillé ses spécificités techniques. Tout juste apprend-on qu’elle revendique 270 chevaux issus de sa motorisation électrique et qu’elle effectue le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes seulement. Des performances plutôt intéressantes sur le papier, mais rien n’a en revanche été dit sur la capacité des batteries, l’autonomie ou encore le temps de recharge. Il faut dire que ces informations ne sont pas vraiment vitales lorsque l’on sait que la voiture ne devrait jamais poser ses roues sur la route. Quoi qu’il en soit, Sony a collaboré avec quelques pointures du domaine de la tech pour concevoir ce concept, que ce soit Bosch, Magna Steyr, Continental ou encore ZF.

Vous l’aurez très probablement deviné, la berline profite bien sûr de la conduite autonome, grâce notamment à plusieurs capteurs d’image CMOS permettant de reconnaître les obstacles et les autres véhicules sur aux abords de la chassée. Ce dispositif est également complété par un Solid State LiDar, qui permet quant à lui de générer une image en 3D de tout ce qui se trouve autour de la voiture. Enfin, une technologie bien spécifique permet d’associer les capacités des 33 capteurs disséminés autour de la voiture, afin de lui permettre de se déplacer de manière autonome même lorsque les conditions climatiques sont dégradées.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer