Actualité automobileSalon de Los Angeles

Mini John Cooper Works GP (2019) : filer à l’anglaise

Plus de deux ans après la révélation du concept à Francfort, Mini dévoile la version définitive de sa John Cooper Works GP, qui sera limitée à seulement 300 exemplaires.

Mini John Cooper Works GP 2019 7

Souvenez-vous, il y a un peu plus de deux ans, Mini arrivait au salon de Francfort avec deux nouveautés : un concept de future citadine électrique, qui deviendra la Cooper SE et un second, annonçant quant à lui une version sportive et bien plus musclée. Celle-ci avait donné un peu plus de détails en juin dernier, date à laquelle elle avait mis ses roues pour la première fois sur le Nürburgring, laissant entrevoir ses traits, malgré un épais camouflage encore bien présent, même si ses attributs spécifiques étaient déjà bien visibles. Bouclant le tour de la boucle nord en moins de huit secondes, soit environ 30 secondes de moins que sa devancière, la citadine bodybuildée avait par ailleurs laissé s’échapper quelques indiscrétions sur ses spécificités techniques, bien qu’elle conservait jusqu’alors une petite part de mystère. Celui-ci est désormais levé, alors que Mini a officiellement levé le voile sur sa dernière sportive en date, qui fait ses premiers pas lors du salon de Los Angeles.

Esthétiquement, cette Mini John Cooper Works GP s’inscrit dans la lignée des autres modèles de la gamme, et notamment de la Mini trois portes sur laquelle elle se base. Nous retrouvons donc ses principales caractéristiques, telles que sa silhouette très carrée, sa calandre et ses optiques arrondies et bien sûr, ses feux arrière reprenant le motif de l’Union Jack, arrivés avec le restylage intervenu en début d’année dernière. Mais cette JCW se distingue également par d’autres éléments spécifiques, à l’image de l’inédit kit aérodynamique incluant de nouveaux boucliers avant et arrière, des ailes surmontées d’arches constituées de plastique renforcé aux fibres de carbone ainsi qu’un grand aileron sur le toit et une prise d’air sur le capot. La calandre profite également d’un nouveau motif et se pare de rouge, tandis que le diffuseur à l’arrière accueille deux sorties d’échappement rondes. Enfin, seule la teinte Racing Grey est disponible sur cette version, associée à des jantes forgées de 18 pouces.

Pas de surprise pour l’intérieur, qui reprend la présentation que l’on connaît déjà bien, avec son écran tactile de 6,5 pouces, associé à un combiné numérique de 5 pouces, affichant les données relatives à la conduite. Mais cette version GP se distingue toutefois par quelques détails, à commencer par les affichages spécifiques sur les écrans, ainsi que les nombreux logos disséminés dans l’habitacle, à commencer par les surtapis. Ce n’est évidemment pas tout, car la planche de bord arbore de son côté le numéro de l’exemplaire possédé par le client, imprimé en 3D, tout comme les palettes au volant. De leur côté, les sièges sport livrés de série sont habillés d’une sellerie alliant le Dinamica et le cuir, un matériau que l’on retrouve également sur le volant, qui profite de surpiqûres rouges. De son côté, le volume de coffre n’a ici pas été précisé, mais il devrait rester identique à la version trois portes standard, oscillant entre 211 et 731 litres, ce qui la place dans la moyenne du segment.

Edition très limitée

Mini John Cooper Works GP 2019 3

Sous le capot de cette Mini John Cooper Works GP, nous retrouvons sans surprise un bloc 2,0 litres quatre cylindres biturbo, alors que la marque l’avait déjà annoncé au moins de juin, et que celui-ci est déjà présent au sein de la gamme, et notamment sur la version JCW standard. Oubliés les 231 chevaux toutefois, puisque ce dernier atteint désormais les 306, soit une augmentation de 75 équidés, pour un couple maximal de 450 Nm, contre 320 sur la déclinaison déjà présente au sein du catalogue. L’ensemble de la puissance est ici envoyée aux roues avant via une boîte Steptronic à huit rapports, tandis que l’exercice du 0 à 100 km/h est réalisé en seulement 5,2 secondes, pour une vitesse maximale de 265 km/h, qui n’est cette fois-ci pas bridée électroniquement, au contraire de nombreux autres constructeurs. Par ailleurs, cette JCW GP est également livrée avec un système d’échappement spécifique, permettant de profiter d’une sonorité plus agressive en conduite sportive.

Fidèle à l’héritage de la première génération lancée en 1959, cette Mini John Cooper Works GP conserve sa philosophie de petit kart, et fait appel à toute l’expertise des ingénieurs de la marque pour profiter d’une belle motricité et d’une vraie agilité. Pour cela, la petite sportive britannique se dote notamment d’un différentiel mécanique sur l’essieu avant, ainsi que de suspensions abaissées de 10 mm par rapport à la John Cooper Works standard. Le châssis a de son côté été rigidifié, tandis que le DSC se dote d’un mode GP, le rendant bien plus permissif et autorisant un comportement plus joueur, bien qu’il puisse également être totalement déconnecté. Enfin, le système de freinage a quant à lui également optimisé, avec quatre pistons à l’avant et un à l’arrière, tandis que les étriers à l’avant sont faits d’aluminium et peints en rouge, arborant le logo John Cooper Works.

Limitée à seulement 3.000 exemplaires à travers le monde, la nouvelle Mini John Cooper Works GT débutera ses livraisons à partir du mois de mars prochain, pour un tarif débutant à 44.900 €. En France, les clients pourront par ailleurs opter pour une finition Ultimate représentant un surcoût de 4.400 € et incluant des équipements tels que les sièges chauffants, la climatisation automatique ou encore la navigation connectée. La citadine musclée devrait alors rivaliser notamment avec la Mercedes-AMG A35 4Matic.

Marie Lizak

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer