Actualité automobile

Koenigsegg CC850 : un V8 et seulement 50 exemplaires

Koenigsegg lève le voile sur sa nouvelle CC850, qui célèbre le 20ème anniversaire de la mythique CC8S. Sa particularité ? Sa boîte de vitesse.

Photo Koenigsegg CC850 2022

Cela faisait deux ans que nous n’avions pas eu de nouvelles de Koenigsegg. Et pour cause, la firme suédoise avait dévoilé en 2020 sa Gemera, sans doute l’une des voitures quatre places les plus radicales au monde, du haut de ses 1 723 chevaux. Un an plus tôt, le constructeur avait dévoilé la Jesko, un coupé descendant de l’Agera fort de 1 600 chevaux qui avait fait ses premiers pas lors du salon de Genève. Aujourd’hui, c’est un tout autre modèle qui fait son apparition, une nouveauté totalement inédite et tout aussi folle que les précédentes. Il s’agit de la Koenigsegg CC850, qui rend un bel hommage à la CC8S lancée vingt ans plus tôt.

Les passionnés apprécieront le geste, d’autant plus que la marque ne s’est pas contentée de faire un petit clin d’oeil à son ancienne star. Elle a fait bien mieux que ça, puisqu’elle a tout simplement repris quasiment trait pour trait les lignes de cette dernière sur cette nouvelle venue. Un pied de nez à Lamborghini et sa Countach nouvelle génération ? Sans doute un peu. Mais quoi qu’il en soit, cette nouvelle CC850 est une vraie réussite sur le plan esthétique, avec ses lignes néo-rétro déjà très modernes deux décennies plus tôt. Bien sûr, quelques éléments ont été modifiés pour mieux s’adapter à notre époque. A noter qu’il s’agit d’un prototype et qu’il est probable que le style évolue encore très subtilement sur la version de série.

A bord, la présentation est plutôt classique et transpire bien sûr la sportivité. Pas de modernité à outrance ni de grands écrans, hormis une petite dalle située sur la console centrale. Celle-ci intègre le système d’info-divertissement, compatible avec Apple CarPlay. Sans surprise, le carbone est présent un peu partout dans ce poste de conduite, sur le volant bien sûr mai également sur la coque des sièges, habillés de cuir rouge du plus bel effet. L’ensemble se veut épuré et intemporel, comme en témoigne le levier de vitesse de la boîte manuelle. Enfin, pas vraiment, mais vous allez comprendre plus tard.

Une vraie fausse boîte manuelle

Photo arrière dynamique Koenigsegg CC850 2022

En effet, l’une des particularités de cette Koenigsegg CC850 est sa transmission. Si elle ressemble à une classique boîte mécanique à 6 rapports au premier regard, ce système baptisé Engage Shift System (ESS) peut également être transformé en boîte automatique à 9 vitesses. Il est alors possible de changer l’étagement en fonction des envies et des conditions de conduite. Selon la marque, la transition entre la conduite manuelle et autonome se ferait naturellement, de manière quasiment imperceptible. On ne demande qu’à essayer ! Sous le capot de la supercar suédoise, nous découvrons un V8 5,0 litres biturbo, développant pas moins de 1 185 chevaux. Une puissance qui peut alors passer à 1 385 si le moteur est alimenté par de l’E85. Le couple maximal est quant à lui annoncé à 1 383 Nm. Comme la Koenigsegg One:1, cette nouvelle CC850 affiche un ratio poids/puissance de 1:1.

Officiellement dévoilée lors de l’évènement The Quail : A Motorsport Gathering durant la Monterey Car Week, cette nouvelle venue ne devrait pas tarder à entrer en production. Seulement 50 exemplaires seront produits, un chiffre qui coïncide avec le 50ème anniversaire du fondateur de la marque, Christian von Koenigsegg. Le prix devrait tourner autour des 3 millions d’euros environ.

Koenigsegg CC850 : les photos

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page