Actualité automobile

Lotus Emira : la fin d’une ère

Dernière-née de la marque, la Lotus Emira est surtout son tout dernier modèle équipé d’une motorisation thermique.

Photo nouvelle Lotus Emira 2021

Il va y avoir pas mal de changement du côté de chez Lotus dans les années à venir. Et pour cause, la marque a annoncé il y a quelques mois déjà sa volonté de devenir une marque 100 % électrique dans le futur. Une décision contrainte ou délibérée, on ne le saura peut-être jamais, mais quoi qu’il en soit, les jours des moteurs thermiques sont plus que jamais comptés chez la firme anglaise. Il faut dire que l’évolution de la législation et les normes de plus en plus contraignantes, associées à la volonté de l’Europe d’interdire la vente de voitures à combustion interne mettent les constructeurs dans une situation difficile. Et d’ailleurs Lotus n’est pas la seule, puisqu’elle emboite le pas à Ford, Alpine ou Bentley, qui souhaitent elles aussi devenir électriques. Mais alors qu’elle dit adieux aux Elise, Exige et Evora, la firme anglaise souhaite offrir un dernier cadeau à ses fans. Un présent qui porte le nom d’Emira, et qui n’est autre que la toute dernière voiture thermique de Lotus. Autant dire que ses ambitions sont grandes, puisqu’elle incarne ni plus ni moins que la fin d’une ère pour la marque d’Hethel.

Lorsque l’on regarde cette nouvelle Emira, une impression de déjà-vu nous frappe. Et c’est tout à fait normal, car celle-ci n’est pas sans nous rappeler un autre modèle de la firme britannique. Il s’agit de l’Evija, la nouvelle supercar électrique dévoilée au cours de l’année dernière, inaugurant la nouvelle direction stylistique de la marque. Cependant, l’Emira n’est pas qu’un simple copier-coller, puisque si elle adopte une silhouette similaire, ses traits semblent cependant un peu plus sages et plus doux visuellement. L’ensemble reste cependant assez agressif, grâce aux nombreuses prises d’air que l’on retrouve au-dessus des feux ainsi que sur les flancs. L’arrière reste dans la lignée de l’avant, avec des lignes arrondies très élégantes, contrastant avec celles, futuristes, de l’Evija. Mais sous ses airs relativement discrets, cette nouvelle arrivante a été conçue pour optimiser au maximum ses performances et son aérodynamisme, grâce à un kit spécifique, incluant un diffuseur arrière, des jupes latérales ainsi qu’une petite lame à l’avant. A bord, la présentation se veut sportive mais raffinée, alors que le conducteur est assisté par un écran tactile de 10,25 pouces, associé à un combiné numérique de 12,3 pouces.

Deux variantes au catalogue

Photo intérieur Lotus Emira 2021

Si celle Lotus Emira se positionne comme une supercar, elle ne manque pas pour autant d’être relativement fonctionnelle, en mettant l’accent sur les rangements. Les clients pourront alors profiter entre autres d’un coffre de 151 litres, complété par un espace de 208 litres situé derrière les sièges. Une vraie familiale, ou presque ! Mais cette nouvelle venue dans la gamme n’est pas vraiment faite pour aller faire les courses, à moins que vous soyez très pressés. Car pas moins de deux versions seront disponibles, affichant des puissances oscillant entre 360 et 400 chevaux, sans plus de précisions de la part de la marque. L’entrée de gamme est alors propulsée par un quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé fourni par Mercedes-AMG, tandis qu’il sera possible d’opter pour une déclinaison plus performante encore. Celle-ci embarque alors un V6 3,5 litres développé par Toyota, qui permet alors à la sportive de réaliser le 0 à 100 km/h sous la barre des quatre secondes. Une belle performance que l’on doit également au poids total de l’engin, affiché à seulement 1 405 kilos.

Bonne nouvelle, cette nouvelle Lotus Emira est d’ores et déjà disponible en pré-commande, alors que son lancement est prévu à l’été 2022. Il faudra alors compter environ 72 000 € pour s’offrir un exemplaire, alors que la gamme complète de prix devrait être connue sous peu.

Tags

Marie Lizak

Fondatrice et responsable éditoriale du site Une Fille Au Volant, je suis une passionnée de l'automobile dans tous ses aspects. J'ai pour vocation de partager ma passion avec légèreté et bonne humeur, sans oublier la rigueur et l'information, bien évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer