Range Rover Evoque : le Velar se miniaturise

Tout juste dévoilée à Londres, la nouvelle génération du Range Rover Evoque s’offre un tout nouveau style largement inspiré de son grand frère, le Velar. Faisant la part belle à la polyvalence avec de nouvelles technologies d’aides à la conduite et une nouvelle plateforme, il fait également pour la première fois appel à l’hybridation.

Range Rover Evoque 2018 franchissement rouge suv
Photo : Land Rover

Teaser après teaser, la seconde génération du Range Rover Evoque s’était dévoilée tout doucement, avant se montrer enfin ses lignes définitives, lors de sa présentation officielle à Londres. Après une belle carrière de plus de sept ans, soit une éternité dans le monde automobile, il était temps pour le britannique de prendre sa retraite, pour laisser place à une nouvelle génération prête à prendre le relais. Pourtant, il est vrai que le succès était au rendez-vous, avec plus de 775.000 exemplaires vendus à travers le monde depuis son lancement en 2011. Une performance qui s’explique par son positionnement jusqu’alors inédit, puisqu’il s’agit en réalité de l’un des pionniers des SUV premium, un marché désormais bien rempli avec les Audi Q2, Volvo XC40 et désormais la nouvelle DS 3 Crossback.

Pour cette nouvelle génération, pas question de toucher à l’identité de l’Evoque, qui conserve donc son profil si emblématique. En revanche, pour l’avant comme l’arrière, les designers ont souhaiter changer radicalement la donne, en donnant au SUV un style très largement emprunté au Velar. Et pour cause, nous retrouvons de nombreux points communs entre les deux stars de la marque, que ce soit au niveau des optiques, mais également des boucliers, subtilement plus agressifs. De son côté, la carrosserie cinq portes est conservée, malgré les rumeurs évoquant le retour d’une version coupé proposée pendant quelques temps sur l’actuelle version.

A l’intérieur, pas de grosse révolution, puisque l’on retrouve globalement la même présentation que la génération encore commercialisée. Petite nouveauté toutefois, l’arrivée d’un inédit combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces, associé à l’affichage tête-haute en couleurs, ainsi qu’à un nouvel écran tactile de 10 pouces. Du côté de l’habitabilité, celle-ci est sans surprise en légère hausse, dans l’habitacle comme dans le coffre, grâce à un empattement en hausse de 21 cm. Les familles pourront donc profiter de 10 % d’espace supplémentaire de chargement, celui-ci oscillant désormais entre 591 et 1.383 litres, de quoi transporter toutes ses affaires sans encombre. Si rien n’a encore été précisé, on suppose que de nouvelles selleries pourraient également faire leur apparition au catalogue, mais il faudra attendre les détails pour en savoir un peu plus.

Une plateforme inédite  

Range Rover Evoque 2018 arrière profil toit feux
Photo : Land Rover

Inaugurant la nouvelle plateforme Premium Transverse Architecture, le nouveau Range Rover Evoque peut désormais s’offrir le luxe de proposer un système de micro-hybridation. Celui-ci, qui devrait notamment profiter d’une batterie de 48 volts permettra à la marque de rattraper son retard et d’abaisser les émissions à 149 grammes environ. Ca reste beaucoup certes, mais c’est relativement peu par rapport au reste de la gamme, même si le malus devrait rester élevé. Ce nouveau système sera disponible dès le lancement sur les blocs de la famille Ingenium qui devraient demeurer inchangés, tandis qu’un trois cylindres hybride rechargeable débarquera un an plus tard dans la gamme. Enfin, la boîte automatique ZF à neuf rapports sera quant à elle reconduite et devrait être proposée sur l’ensemble des versions, que ce soit en option ou de série selon la motorisation.

Bien qu’avant tout destiné à la ville, le Range Rover Evoque veut désormais en sortir et fait pour cela le plein de systèmes d’aide à la conduite destinés aux balades hors des sentiers battus, même si ceux-ci sont en réalité déjà bien connus. Parmi eux, on découvre une toute nouvelle version du Terrain Response, toujours associé à la transmission automatique. Celui-ci permet notamment de choisir parmi quatre modes de conduite, mais peut également laisser la voiture choisir d’elle-même la configuration du moteur et de la boîte la plus adaptée selon les conditions routières. Pas de grande révolution de ce côté-là donc, d’autant plus que l’on retrouve également les Hill Descent Control et autres All-Terrain Progress Control, ce dernier agissant notamment sur les freins et le moteur afin de réguler la vitesse de la voiture lors de phases de franchissement, et ce jusqu’à 30 km/h.

En réalité, les deux grandes nouveautés se concentrent sur la visibilité, avec l’arrivée de l’inédit système ClearSight Ground View, permettant de voir ce qu’il se passe directement devant le capot grâce à une caméra dans la calandre. Autre système qui devrait s’avérer très pratique, le rétroviseur intérieur se transformant en écran d’une simple pression sur un bouton, affichant alors directement ce qui se passe derrière la voiture. Des systèmes, qui, s’ils ne sont pas forcément indispensables devraient offrir un important gain de sécurité et de confort, tout en permettant au Range Rover Evoque de se distinguer de la concurrence.

Déjà disponible à la commande, le nouveau Range Rover Evoque est proposé à partir de 39.350 € et sera lancé en concessions au printemps prochain.

Marie Lizak

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s