Essai Volvo XC40 : la révolution suédoise

Dévoilé en septembre dernier, le Volvo XC40 a pour ambition de séduire une clientèle jeune à la recherche d’un SUV dynamique et polyvalent. Le dernier né de la marque suédoise a t-il toutes les cartes en main pour y arriver ? C’est ce qu’Une Fille Au Volant a voulu savoir en prenant son volant, sur la côte portugaise.

Volvo XC40 R-Design First Edition 2018

Après plusieurs mois de teasers savamment distillés sur le web, c’est finalement en septembre dernier que fut enfin révélé le nouveau Volvo XC40, déjà préfiguré par le concept 40.1 en mai 2016. Dernier né de la gamme XC, le petit SUV vient compléter la gamme en se positionnant juste en-dessous des XC60 et XC90 afin d’offrir une alternative plus raisonnable aux clients.

L’ambition de ce nouveau venu est claire : séduire les jeunes en quête d’un SUV dynamique et polyvalent. Pourtant, la concurrence s’annonce rude face aux BMW X1, DS 7 Crossback et autres Jaguar E-Pace, et le suédois devra faire valoir tous ses atouts pour se distinguer sur le marché des SUV premium.

C’est donc dans la version First Edition. que nous avons décidé de prendre le volant de ce nouveau Volvo XC40, afin de vérifier s’il tient vraiment toutes ses promesses.

Essai Volvo XC40 : un design séduisant et jeune

Volvo XC40 Momentum 2018

A chaque nouveau modèle, Volvo nous séduit par un design travaillé et élégant, faisant la part belles aux lignes droites et tendues. Ce nouveau XC40 ne déroge donc pas à la règle et adopte un style dans la lignée des dernières productions de la firme, à savoir les Volvo XC60 et autres S90 et V90. Nous retrouvons donc sans surprises les principaux attributs stylistiques chers à la marque, dont les optiques arrière débordant sur les côtés ou encore la signature lumineuse « Marteau de Thor » à l’avant.

Si les aficionados de la marque ne seront donc pas déstabilisés par son style, Volvo a tout de même tenu à distinguer son petit SUV de ses grands frères XC60 et XC90. Pour cela, les designers lui ont offert une personnalité plus jeune et plus dynamique grâce à une calandre « cassée » en son centre ainsi qu’une carrosserie bi-ton résolument dans la tendance. Enfin, ses protections latérales en plastique lui confèrent un style de petit baroudeur tendance, tout en conservant sa philosophie typée haut de gamme.

 

Imposant, le Volvo XC40 affiche une longueur totale de 4,43 mètres, soit 20 cm de moins que son grand frère, le XC60. Même chose, pour la largeur et la hauteur, de respectivement 1,86 et 1,65 mètre (contre 1,90 et 1,70 mètre pour le XC60). Pourtant, grâce à sa garde au sol surélevée de 21 cm et son petit capot, l’ensemble parait bien plus court et plus dynamique, ce qui ne devait pas manque de plaire.

Pour la première fois, Volvo joue la carte de la personnalisation en proposant pas moins de huit teintes de carrosserie, pouvant être associées à un toit noir ou blanc selon la finition choisie. S’ajoutent à cela huit styles de jantes de 18 à 20 pouces. De notre côté, nous avons eu un vrai coup de coeur pour notre version d’essai, habillée du Bleu Eclatant Métallisé (1.350 €) et chaussée de jantes alliage 20 pouces à cinq branches Noir Mat / Argent livrées de série sur la finition First Edition. Cette version, basée sur la R-Design en reprend de nombreux éléments de design extérieur, dont la calandre spécifique entourée de noir brillant, le diffuseur arrière, la double sortie d’échappement chromée ainsi que le toit contrasté noir.

Essai Volvo XC40 : un intérieur fonctionnel

Intérieur Volvo XC40 R-Design First Edition 2018

A bord, on remarque d’emblée le lien de parenté entre ce nouveau Volvo XC40 et le XC60, puisque les deux possèdent un habitacle quasi-identique. Comme chez son grand frère, l’ensemble est agréable à l’oeil, même si l’on aurait aimé un peu plus de distinctions entre les deux modèles, qui possèdent de surcroît deux philosophies bien différentes.

L’ensemble est très correct même si l’on aurait apprécié une présentation légèrement plus haut de gamme, notamment au vu du prix de ce modèle et de son positionnement premium. Néanmoins, la sellerie cuir confort disponible en option apporte une touche plutôt sympa, qui lui permet de se distinguer par rapport à la finition Momentum. On apprécie le réglage électrique des sièges avec mémorisation, qui offre la possibilité de trouver la position parfaite. Le volant offre quant à lui une large plage de réglages, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas chez la concurrence.

Avec sa vocation de SUV polyvalent avant tout destiné à une clientèle féminine, le nouveau Volvo XC40 fait la part belle aux rangements, notamment dans l’habitacle. En effet, la boîte à gant assez spacieuse est agrémentée d’un crochet pliable permettant d’accrocher un sac, tandis que les contreportes sont quant à eux capable d’accueillir un ordinateur portable. On note également la corbeille intégrée à la console centrale, ainsi que les nombreux espaces de rangements disséminés autour du poste de conduite.

 

Le volume de coffre est quant à lui dans la moyenne, avec une contenance oscillant entre 460 et 1.336 litres une fois la banquette rabattue. C’est tout de même moins que les 555 litres de la DS 7 Crossback (1.750 litres max) et que les 577 litres (1.234 litres max) que la Jaguar E-Pace, ses principales rivales sur le segment. Atout non négligeable, la banquette arrière se rabat très aisément grâce à un simple bouton et forme alors un plancher plat, idéal pour transporter de gros volumes. Aisément modulable, cette dernière est également fractionnable afin de s’adapter à tous les besoins.

Comme pour les dernières productions de la marque, le dernier né de la gamme reçoit un écran tactile de 9 pouces en position verticale, intégrant l’ensemble du système d’infodivertissement, avec notamment Apple CarPlay et Android Auto. L’ensemble demande un petit temps d’adaptation mais devient vite très simple à utiliser une fois que l’on en a compris le fonctionnement, qui reste identique à celui des Volvo XC60 et XC90. Un combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces livré de série dès la finition Momentum vient également épauler le conducteur en affichant diverses informations telles que la vitesse et navigation de manière très claire. 

Essai Volvo XC40 : dynamisme scandinave

Volvo XC40 R-Design 2018

Alors que les Volvo XC60 et XC90 misent avant tout sur le confort, le nouveau XC40 adopte une philosophie plus dynamique, en cohérence avec son ambition d’attirer une clientèle plus jeune. Outre son design, c’est donc son comportement qui se montre également plus sportif, notamment dans sa version R-Design. Moins axé confort que la finition Momentum, ce dernier se dote notamment d’un châssis sport plus ferme offrant une meilleure stabilité et une prise de roulis moins importante. On regrette toutefois l’absence de suspensions pilotées, qui auraient été fortement appréciées afin de réduire la fermeté en mode Confort, notamment en ville où les ralentisseurs se font bien plus ressentir qu’au volant d’un XC60 par exemple.

Doté du moteur diesel D4 développant 190 chevaux et 400 Nm de couple, notre version d’essai se montre dynamique, grâce à une motorisation volontaire et un accélérateur qui répond parfaitement aux sollicitations. Mais c’est principalement en mode Dynamic que l’on apprécie ce Volvo XC40 First Edition. Si les changements sont minimes par rapport à la configuration Confort, elle apporte toutefois une meilleure réponse à l’accélération ainsi qu’une direction raffermie. Le comportement général est plutôt bon, tandis que le freinage est lui aussi très efficace.

Au total, ce sont pas moins de cinq modes de conduite qui sont proposés sur le Volvo XC40 (Eco, Confort, Dynamique, Off-Road et Individual), lui permettant de s’adapter à toutes les situations. En ville, le mode Confort offre une direction plus molle afin de se déplacer aisément dans les rues, comme nous avons pu le tester au coeur de Lisbonne. Le diamètre de braquage de 11,4 mètres reste toutefois assez important et nécessite parfois quelques manoeuvres supplémentaires pour se faufiler dans les ruelles les plus étroites.

 

L’ensemble de la puissance est délivrée aux quatre roues motrices via une transmission automatique Geartronic à huit rapports, pouvant être commandée via des palettes au volant. C’est dans cette configuration que nous avons préféré utiliser cette boîte, parfaite pour une utilisation quotidienne mais assez peu réactive en conduite plus dynamique, malgré le mode Sport intégré. Le confort est toutefois de mise, avec très peu d’à-coups grâce à des passages de rapports quasi-imperceptibles.

Du côté des performances, le Volvo XC40 D4 se débrouille plutôt bien, avec un 0 à 100 km/h abattu en seulement 7,9 secondes, pour une vitesse maximale culminant quant à elle à 210 km/h. Pas de quoi se croire au volant d’une sportive, certes, mais il est clair que ce SUV reste très plaisant à conduire et plutôt fun. Un atout qui devrait plaire aux parents qui souhaitent transporter leur famille en toute sécurité et s’amuser sur la route une fois les enfants à la maison.

Enfin, que serait Volvo sans la sécurité ? Une fois encore, la marque ne déroge pas à ses ambitions et propose dans son XC40 une foule d’équipements d’aide à la conduite, et ce dès la finition Momentum. Parmi eux, on note le City Safety, qui détecte notamment les piétons, les véhicules ou encore les grands animaux, le système anti-sortie de route ou encore le système de protection anti-collision frontale. Notons également la présence du pilotage automatique, déjà présents sur plusieurs modèles de la gamme. Celui-ci détecte les lignes et permet au véhicule de rester dans sa voie tout en gérant automatiquement l’accélération et le freinage, et ce jusqu’à 130 km/h.

Essai Volvo XC40 : pour résumer

Volvo XC40 R-Design First Edition 2018

Concurrent direct des BMW X1, Mercedes GLA et autres DS 7 Crossback, le nouveau Volvo XC40 possède indéniablement tous les atouts pour réussir sa mission : abaisser l’âge moyen des acheteurs de la marque. Pari réussi pour le SUV, qui séduit par son look plus jeune et plus fun ainsi que par ses capacités routières dynamiques dans sa version First Edition. On aime son look affuté et moderne, ainsi que son caractère discrètement sportif mais surtout polyvalent, malgré un rayon de braquage un peu trop élevé pour la ville.

Mais le point fort de ce nouveau Volvo XC40 réside notamment dans son intérieur, qui s’il reste très proche de celui des XC60 et XC90, se montre toutefois très bien pensé grâce à de nombreux espaces de rangement astucieux. Le coffre spacieux est quant à lui dans la moyenne et permet de voyager sans se soucier de ses bagages.

Affiché à partir de 45.100 € avec la finition Momentum, le Volvo XC40 reste donc un véritable SUV premium, auquel il faudra ajouter un malus de 353 € en raison des 131 g de C02 rejetés par kilomètre. Au chapitre de la consommation, le suédois affiche 5,0 litre aux 100 km en cycle mixte, ce qui reste un peu plus élevé que les 4,5 l/100 km de la BMW X1. S’il est donc assez peu accessible, le Volvo XC40 reste toutefois un excellent véhicule, qui possède par ailleurs de sérieux atouts pour se distinguer sur le marché des SUV premium.

  • Prix de base du Volvo XC40 : 45.100 €
  • Prix de base du modèle essayé (hors options) : 51.150 €
  • Prix du modèle essayé (avec options) : 53.580 €

Options du modèle essayé / Volvo XC40 D4 AWD Geartronic 8 First Edition

  • Teinte de carrosserie Bleu Eclatant Métallisé : 1.350 €
  • Cuir Confort Anthracite : 630 €
  • Pack Hiver Plus : 450 €

Marie Lizak

Un grand merci à l’équipe de Volvo France pour l’invitation à ces essais du nouveau XC40 au Portugal.

 

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s