Audi Q8 2018 : imposant porte-drapeau

Après plusieurs teasers disséminés sur le web depuis quelques jours, l’Audi Q8 se dévoile désormais dans sa version définitive, plus d’un an après la présentation du concept au salon de Detroit. Avec sa forme de SUV coupé et ses nombreuses technologies, il vient épauler l’A8 dans son rôle de vaisseau-amiral.

Audi Q8 2018

Ça y est ! Après un premier concept dévoilé l’an dernier au salon de Detroit et quelques images habilement disséminées sur les réseaux sociaux de la marque, le nouvel Audi Q8 se montre enfin dans sa version de série. Visiblement, Audi semble avoir entendu les critiques concernant un design parfois trop répétitif au sein de sa gamme et a décidé d’agir, avec mesure néanmoins. Le look de ce SUV coupé évolue en effet subtilement par rapport aux autres productions de la gamme, avec des lignes au caractère plus affirmées, sans pour autant dérouter les afficionados de la première heure. Ne vous attendez donc pas à une révolution, mais plutôt à une évolution dans le design de ce nouveau Q8.

La face avant, très proche du concept se pare en effet d’une grande calandre Singleframe un brin futuriste, entourée de deux feux ainsi que de deux imposantes fausses entrées d’air, lui conférant évidemment un style sportif. Une sportivité qui se ressent par ailleurs dans sa silhouette globale, plus courte que le Q7 mais plus effilée, avec un toit fuyant et une lunette arrière plus inclinée. A l’arrière, l’ensemble est un brin chargé, avec une large bande noire terminée par deux feux reliés entre eux par un trait lumineux. Moins massif que chez les autres SUV de la gamme, cet arrière-train prendrait presque des airs de berline, bien que plus musclé.

Fortement inspirée de l’Audi A8, ce nouveau Q8 en reprend l’intérieur très futuriste, à base de lignes droites, de chrome et d’aluminium. Le SUV est livré de série avec le système de navigation MMI, ainsi que deux écrans de 10,1 et 8,6 pouces permettant de s’affranchir des boutons au sein de l’habitacle. Le combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces est également disponible, affichant l’ensemble des données relatives à la conduite telles que la navigation GPS ou encore la vitesse. Celui-ci est par ailleurs complété par un affichage tête-haute optionnel projeté sur le pare-brise. Enfin, le conducteur pourra également trouver parler à sa voiture grâce à la commande vocale. Il suffira alors de prononcer « j’ai faim » pour que celle-ci propose une liste des restaurants les plus proches, ainsi que le chemin pour s’y rendre.

Lancement en juillet prochain

Audi Q8 2018

A son lancement, le nouvel Audi Q8 sera uniquement proposé avec le V6 3,0 litres TDI de 286 chevaux déjà proposé dans la gamme, et notamment sur le Q5, associé à une boîte Tiptronic à huit rapports. Sans être un véritable sportif, le SUV est alors capable d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 6,3 secondes, le tout pour une vitesse maximale de 232 km/h. Pour la première fois, celui-ci se dote par ailleurs de l’hybridation minimale, grâce à une batterie de 48 volts permettant notamment de réduire la consommation de 0,7 litres environ, notamment lors des accélérations. Par la suite, d’autres motorisations seront intégrées dans la gamme, avec un trois cylindres diesel de 230 chevaux, ainsi qu’un 3,0 litres TFSI de 340 chevaux.

Conçu pour sortir quelque peu des sentiers battus, sans pour autant concurrencer le Range Rover, cet Audi Q8 est livré de série avec la suspension adaptative lui permettant de s’adapter aux différentes conditions routières. Le système Audi Drive Select permet quant à lui de choisir parmi plusieurs modes de conduite, permettant notamment de rehausser la hauteur de caisse de 90 mm. Le SUV se dote également de nombreuses aides à la conduite, telles que la vision de nuit, l’aide au parking ou encore le Trailer Assist, dédié à la manœuvre de remorques lors du stationnement notamment.

Lancé dès le mois de juillet prochain, le nouvel Audi Q8 sera fabriqué dans l’usine de Bratislava, en Slovaquie, aux côtés de la SEAT Ibiza et de la Skoda Octavia notamment. En plus de la suspension adaptative, le SUV aux anneaux sera doté de série des jantes 19 pouces, des feux à LED, du système MMI, ainsi que de la climatisation bi-zone. Aucun tarif n’a encore été annoncé, mais le concurrent des BMW X6 et Mercedes GLE Coupé devrait sans aucun doute afficher un ticket d’entrée aux alentours des 75.000 €.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s