Mercedes Classe G : 39 ans et pas une ride

Après bientôt 40 ans de bons et loyaux services, le Mercedes Classe G entame une nouvelle jeunesse en présentant sa seconde génération, qui évolue tout en discrétion. Le baroudeur conserve un style bien à lui, entre tradition et luxe.

Mercedes-Benz Classe G 2018

Après bientôt 40 ans et plus de 300.000 exemplaires écoulés depuis son lancement en 1979, le Mercedes Classe G semble ne pas avoir pris une ride. Et ce n’est sûrement pas cette nouvelle génération dévoilé au salon de Detroit qui nous fera dire le contraire.

Réinterprété et modernisé sans jamais renier ses origines, le design du 4X4 évolue donc par petites touches, notamment au niveau des feux et des boucliers, tandis que les lignes s’adoucissent quelque peu. Pas de panique toutefois, son style rustique est donc toujours bien présent, ce qui en fait l’un des rares SUV du marché à conserver cette philosophie un brin « roots ». Un caractère que l’on apprécie d’autant plus que son principal rival, le Land Rover Defender a officiellement disparu du catalogue début 2016.

A l’intérieur en revanche, c’est une tout autre ambiance. En effet, pas question ici de verser dans le néo-rétro, puisque l’ensemble se modernise nettement avec l’arrivée d’un combiné numérique de 12,3 pouces ainsi que d’un large écran tactile de la même taille. Si ce nouveau Classe G ne gagne que 5 cm en longueur, Mercedes promet une habitabilité accrue, notamment aux places arrière.

Des qualités de franchiseur préservées

Mercedes-Benz Classe G 2018

Connu et reconnu depuis près de quatre décennies pour ses qualités de baroudeur de l’extrême, le Classe G n’a donc plus grand chose à prouver avec cette nouvelle génération. Pas la peine de se reposer sur ses acquis pour autant, et ça, Mercedes l’a bien compris. Pour accroître encore plus ses aptitudes, les ingénieurs de la firme ont doté de 4X4 d’un tout nouveau châssis développé en partenariat avec AMG, recevant un train avant à suspensions indépendantes ainsi qu’un essieu arrière rigide. Résultat : un comportement routier en nette amélioration et un confort accru.

La garde au sol de 21,1 cm, les trois blocages de différentiel ainsi que la boîte courte lui confèrent quant à eux la possibilité d’être à l’aise sur n’importe quel type de terrain. Toutefois, un nouveau mode « G » fait désormais son apparition, permettant d’adapter la direction, la suspension ainsi que l’accélération en conduite off-road.

Sous son capot, le nouveau Mercedes Classe G500 embarque un V8 4,0 litres biturbo de 422 chevaux et 600 Nm de couple. La puissance est quant à elle transmise aux quatre roues via une boîte de vitesse automatique à neuf rapports 9G-Tronic spécifique. Attendu pour le mois de mai en Europe, le baroudeur débutera à partir de 107.040 € en Allemagne. Les tarifs pour la France ne sont pas encore connus mais l’actuelle génération débute quant à elle à 95.500 €.

Marie Lizak

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s